Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ryû Murakami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Ryû Murakami   16/9/2009, 15:05

Lignes, mon dernier Murakami (Ryû) en date.
Le roman pourrait également s’intituler une nuit dans le Tokyo underground en compagnie des SDF, des marginaux, des drogués, des lycéennes « accompagnatrices », et de tous ces laissés-pour-compte que la société japonaise semble ne plus voir.



La structure du roman est intéressante. Ici pas de héros récurrent. On croise simplement les personnages d’un chapitre à l’autre. On ne les suit souvent que quelques minutes avant que le destin ou le hasard nous amène à croiser un nouvel anonyme qui va devenir le « héros » des prochaines pages. Une vingtaine de personnes vont ainsi défiler en autant de chapitres. Elles se rencontrent dans la rue, dans les lingeries-bars, dans les clubs sado-masos. Elles s’aiment, se déchirent, se bastonnent… Il y est question souvent de baise, et toujours de violence, physique et morale. C’est brutal et c’est le portrait d’une jeunesse désenchantée vue par Murakami. De confessions impudiques en scènes de bondage, « Lignes » déroule l’espace d’une simple nuit le destin de simples êtres enfermés dans leur solitude, en marge d’une société qui laisse à l’abandon ceux qui ne rentrent pas dans le moule. C’est beau une ville la nuit, mais décrite par Murakami cela devient vite étouffant, nauséeux, une nuit de sexe et de violence dans une belle mégalopole.
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Ryû Murakami   17/9/2009, 14:21

J'avais beaucoup aimé le seul titre que j'ai lu de lui Miso Soup, j'attendais d'ailleurs d'autres lecteurs pour discuter de la suite, les troubles et questions qu'avaient soulevé cette lecture sur le lecteur.. la lectrice que je suis.
Je remets mon commentaire.


Miso soup de Ryû Murakami Traduit par Corinne Atlan aux éditions Picquier





Kenji, un jeune Japonais de vingt ans, gagne sa vie en guidant des touristes dans le célèbre quartier louche de Kabukichô, à Tôkyô. C'est en compagnie de Frank, un client américain, qu'il parcourt durant trois nuits les lieux de plaisir de Shinjuku : trois nuits de terreur auprès d'un meurtrier inquiétant avec qui il joue au chat et à la souris.



------

Ce livre ne se lit pas, il se vit... enfin presque, quelle secousse !
Une lecture qui va me marquer, non pas pour les meurtres et le sang, même si son goût reste après la lecture, mais j'imagine qu'il partira plus vite que l'idée et les impressions sur le fond de l'histoire. Je ne suis pas une habituée et je ne recherche pas les histoires sanglantes que je n'aime pas particulièrement mais j'ai trouvé ce livre profond et bien écrit.

L'auteur nous amène à la réflexion par un chemin détourné, par un regard inhabituel, cela éveille aussi plein d'émotions pour le lecteur pas forcément habitué à voir le monde sous cet angle. Les sentiments que l'on peut ressentir m'ont bouleversée par moment car contradictoires et dérangeants.

Et là sur ce que j'ai trouvé dérangeant, il m'est difficile d'en parler sans avoir partagée cette lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Ryû Murakami   17/9/2009, 14:33

Utopie a écrit:
Et là sur ce que j'ai trouvé dérangeant, il m'est difficile d'en parler sans avoir partagée cette lecture.

Miso Soup, c'était également mon précédent Ryu. Et j'ai aussi adoré. Il est dans la même ligne que Lignes (jeu de mot, maître Capello), avec toujours ce fond de violence à la limite banalisé. Ryû Murakami ne semble pas avoir une grande foi envers la jeunesse actuelle, et l'avenir de cette mégalopole qu'est Tokyo lui apparait comme un nouveau monde totalement désenchanté et déshumanisé.
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Ryû Murakami   17/9/2009, 14:36

Alors si tu l'as lu...

Mon dérangement à moi : (en spoiler pour ceux qui n'ont pas lu)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Ryû Murakami   17/9/2009, 14:43

Spoiler:
 

Dans le temps, j'avais lu les bébés de la consigne automatique qui fait figure d'une grande œuvre auprès d'un large public, amateur de littérature asiatique. Malheureusement je ne m'en souviens plus, comme beaucoup de livres lus il y a des années... Crying or Very sad Maintenant, j'écris sur un blog, un forum, ou un carnet, et comme ça je m'imprègne plus longtemps des histoires lues. Je m'en souviens plus longtemps et elles me marquent d'avantage...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Ryû Murakami   17/9/2009, 14:48

Spoiler:
 

A qui pourrait-on conseiller ce titre ? Fido, je pense qu'il te plairait mais si je ne sens pas ton amour pour les bouquins asiatiques mais cet auteur est particulier.

Même problème de mémoire et j'avoue qu'en quelques mots d'un ancien commentaire, je retrouve mes lectures.
La mémoire c'est comme ça pour certains, ça va, ça vient... et puis j'imagine quand on a mon côté cyclique avec des bouffées de lectures, de cinés etc, le cerveau ne va pas aussi vite et n'assimile pas bien.

Bon. C'est pas grave Razz
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Ryû Murakami   18/9/2009, 14:32

Retour sur Lignes.

Je vous préviens c’est TRASH. De la violence « gratuite » inonde les pages de ce roman. Le chapitre suivant décrit une scène sado-maso sans complaisance. Le paragraphe d’après accouche d’une scène de bondage où les limites du tabou sont repoussés aux extrêmes… D’ailleurs, y-a-t-il des limites en matière de sexe ou de violence lorsque l’humanité est devenue bestiale. Ça a beau être une fiction, je reste persuadé que cette violence existe ; simplement parce que c’est dans la nature de l’Homme d’être barbare, une fois redevenu Animal.

A cause de cette femme, Toshihiko était arrivé à la conclusion que toutes les femmes aimaient sucer. Par la suite, il avait dû déchanter à plusieurs reprises. La fille qu’il avait connu avant Yoshiki, une lycéenne, une gosse de riches qui donnait l’impression de faire ses études à Hawaï, détestait sucer sans préservatif et c’était pour cette raison qu’il l’avait tellement frappée au visage qu’elle avait perdu l’usage d’un œil. Il lui avait déchiré l’œil avec son index légèrement tendu et se souvenait parfaitement du plaisir qu’il avait éprouvé et de la sensation quand il avait crevé la chair du globe oculaire. Toshihiko recherche depuis ce jour l’excitation qu’a provoquée en lui cet acte : il drague une fille dans la rue et après l’avoir emmenée dans un parc pour la baiser, sous le prétexte que la fille a dit ou fait quelque chose de travers, il se met à la rouer de coups, toujours au visage et en s’efforçant d’atteindre ses yeux. Enfant, Toshihiko s’amusait souvent à tuer des insectes, mais écraser un insecte ne lui avait jamais procuré la sensation qu’il avait éprouvée en crevant l’œil d’un être humain…

Vous allez penser que je suis un malade, mais j’adore ce genre de littérature. Je suis un fervent adepte du D.D.D. Détresse, Désespoir et Désenchantement !
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Ryû Murakami   18/9/2009, 14:56

Le Mouton Sauvage a écrit:
Retour sur Lignes.
Ça a beau être une fiction, je reste persuadé que cette violence existe ; simplement parce que c’est dans la nature de l’Homme d’être barbare, une fois redevenu Animal.

Hier, j'ai lu un article disant la même chose ... alors j'ai cherché à propos de pas mal de sujets... Ryu Murakami ? ou alors Takeshi Kitano, je penche pour ce dernier, je retrouverai peut-être, je voulais faire un fil sur ce réalisateur.


Citation :
Vous allez penser que je suis un malade, mais j’adore ce genre de littérature. Je suis un fervent adepte du D.D.D. Détresse, Désespoir et Désenchantement !


Il n'y a pas de psy encore sur le forum ... et je ne pense rien de ton désir de lire ces livres, en même temps tu lis aussi beaucoup d'autres choses.
On peut lire ce type de livres même sans faire partie du D.D.D., ça m'arrive et pourtant je ne suis pas très adepte comme toi, je pense aussi que l'homme est capable de tout et donc du pire, perso je vois aussi qu'il est capable du meilleur, ça fait balance.
Je n'aimerais pas lire beaucoup de livres de ce type, mais ça m'arrive, je ne sais pas trop pourquoi dans mon "cas", peut-être pour me rafraîchir la mémoire sur l'humain ? non franchement j'en sais rien, j'y pensais dans une moindre mesure sur des lectures comme Bukowski, Fante, Miller ...
J'ai lu (et je ne sais plus où encore !) un texte qui expliquait un peu le pourquoi, un lecteur ou spectateur pouvait aimer les livres/films de gens hors normes, parce qu'ils soulagent ses frustrations.
Maintenant dans le livre Lignes, il me semble que ce n'est pas tout à fait la même chose mais je ne sais pas.

A propos de ce côté D.D.D., je connais quelques lecteurs de S.F. qui aiment la S.F pour ce côté sombre, sans espoir, no futur.
Revenir en haut Aller en bas
El Viajero

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: Ryû Murakami   18/9/2009, 15:34

Utopie a écrit:
ou alors Takeshi Kitano, je penche pour ce dernier, je retrouverai peut-être, je voulais faire un fil sur ce réalisateur.
Oui vas-y je suis un grand fan. Hier soir ils ont repassé "Hana-bi" (Feux d'artifices) sur Arte, grand moment d'émotion, même si on se doute de ce qui va se passer à la fin on ne peut que suivre les yeux grands ouverts la trajectoire de ce couple condamné, c'est énorme et tellement simple, tellement japonais... En même temps le rapprochement avec Murakami Ryu ne me semble pas évident, je crois que Kitano évolue dans une autre démarche plus proche de Mishima: (samouraÏ>yakuza>code de l'honneur>insensibilité à la souffrance+à la mort>réminiscences d'un Japon féodal>noblesse des sentiments) tandis que l'univers de Murakami Ryu est plus négatif et atteste d'une décadence générale du Japon moderne, où les valeurs se perdent et les êtres humains recherchent un plaisir fictif dans les extrèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Ryû Murakami   20/9/2009, 07:29

Maintenant, lorsque je déguste goulument mes sushis (sans thon), que je verse dans ma petite coupelle de la sauce soja avant de mettre ma bonne dose de wasabi, je repense à chaque fois à ce Miso Soup :

Citation :
Le sang coulant de la gorge de la fille numéro cinq ne m’avait évoqué que de la sauce soja, comme si elle n’était pas vraiment humaine.

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Ryû Murakami   22/9/2009, 06:22

Mouton'S, j'ai pris 24h pour ne pas m'engager à la va vite et prendre une décision murement réfléchie et la voici :
je n'irai jamais manger des sushis avec toi !
Non n'insiste pas ...
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Ryû Murakami   22/9/2009, 15:10

Utopie a écrit:
Mouton'S, j'ai pris 24h pour ne pas m'engager à la va vite et prendre une décision murement réfléchie et la voici :
je n'irai jamais manger des sushis avec toi !
Non n'insiste pas ...
Laughing

Je n'insiste pas, d'autant plus que cela est devenu une abbération écologique de manger des sushis au thon rouge. Un phénomène de mode qui va exterminer une nouvelle espèce... (Je ne suis même pas surpris, puisque l'Homme est venu sur Terre pour exterminer les autres espèces ; vivement qu'il s'extermine lui-même avant d'avoir achevé son travail). Moi même, j'adoooore les sushis, mais j'ai mauvaise conscience lorsque j'en commande, et cela même si des sushis, sashimis ou makis au thon se sont fait nettement plus rare dans les cuisines des restaurateurs japonais...

Tu revoudras de la sauce soja dans tes nouilles sautées aux crevettes ? diab
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ryû Murakami   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ryû Murakami
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Ivre de livres :: La Bibliothèque :: Japon-
Sauter vers: