Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eloy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
El Viajero

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Eloy   20/9/2009, 11:33

ELOY


Plus qu’une légende, Eloy est un phénomène, un mystère: formé en 1969, ce groupe teuton est encore en activité aujourd’hui et a sorti en 40 ans pas moins de dix-huit albums (et un nouveau est prévu pour fin 2009), sans compter les nombreux Best-of. Mais curieusement son succès n’a jamais réussi à franchir le Rhin, ou juste un tout petit peu (il paraît que près de Mulhouse il y a des gens qui ont vu le groupe en concert un soir de 1976, et qu’il y avait eu des affiches sur tous les murs de la ville, mais avec ce qui se fumait là-bas à cette époque, on peut difficilement considérer cette information comme fiable).

En tout cas, la période la plus florissante du parcours d’Eloy se situe au milieu des seventies, où les pantalons “patte d’éléphant” étaient encore en vente libre dans la région de Hanovre, et où le groupe composait des morceaux hallucinément longs, qui portent des titres comme “The Victory Of Mental Force” ou “Voyager Of The Future Race” ou “Posseidon’s Creation”...et autres évocation mythologiques et très science-fictionnesques.

Attention il ne s’agit pas du tout ici de musique planante à la Tangerine Dream, mais véritablement de Rock progressif très technique quoique extrèmement sensible qui plonge l’auditeur dans des tourmentes abyssales, avec néamoins des passages calmes et tout simplement très beaux, inutile de le nier. Les influences Pink Floyd et King Crimson sont évidentes, mais Eloy apporte une touche très personnelle à ses compositions, avec notamment une basse très en avant, des envolées de guitare aériennes mais minimalistes au possible, et un chant qui se veut de l’anglais mais avec un accent allemand énorme.







Avec les albums “Ocean”, “Silent Cries And Mighty Echoes” et “Colours” (sur la pochette duquel une femme-papillon ne craint pas de nous montrer ses magnifiques fesses), le groupe atteint son apogée artistique, avant de connaître une méchante traversée du désert pendant les années 80, où leurs longues élucubrations lyrico-symphoniques n’intéressent plus personne. Ils vont même jusqu’à changer leur logo et affadir leur musique pour la faire ressembler à ce que Genesis et Alan Parsons Project faisaient à la même époque. Ce n’est qu’au courant des années 90 qu’ils reprennent du poil de la bête avec notamment “The Tide Returns Forever” et “Ocean 2” qui renoue avec l’esprit de la grande époque, même s’il n’y a plus que deux membres de la formation d’origine: Frank Bornemann et Klaus-Peter Matziol. Inutile d’ajouter que leurs disques sont impossibles à trouver à la Fnac.

Pour plus de détails, je vous renvoie au site officiel du groupe, qui est vraiment très bien fait, très complet, avec des jolies photos:
http://www.eloy-legacy.com

Mais d’abord je vous invite à visionner ceci le volume à fond:
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Eloy   29/10/2009, 15:50

Citation :
Mais curieusement son succès n’a jamais réussi à franchir le Rhin, ou juste un tout petit peu (il paraît que près de Mulhouse il y a des gens qui ont vu le groupe en concert un soir de 1976, et qu’il y avait eu des affiches sur tous les murs de la ville, mais avec ce qui se fumait là-bas à cette époque, on peut difficilement considérer cette information comme fiable).

La propagation étant plus lente que celle du virus de la grippe, ou alors les pétards n’ont pas eu le temps de tourner jusqu’à mon foyer, toujours est-il que je viens d’être contaminé. A l’instant ! ça vient de me prendre comme ça, sans crier gare… Le pire étant que je suis plutôt réticent à me faire vacciner. J’aime les pantalons patte d’éléphant, j’aime les tourmentes abyssales avec des envolées de guitares aériennes. Que cela soit du teuton ou de l’anglais, je m’en balance vu que je ne comprends ni la langue de Goethe, ni celle de Shakespeare…

A quoi reconnait-on un vieux crouton ? A celui qui écoute encore du rock progressif. Mais je m’en fous, totalement ; j’adore… !

Et je découvre donc Eloy avec un album de 1971 au titre extrêmement recherché et commercial : « Eloy ». Je pense bien sûr à King Crimson, comme me le fait remarquer notre grand voyageur, mais aussi à autre chose que je n’arrivais pas à définir. Et puis tout d’un coup, cela m’est revenu… « Putain que je me suis dit, mais c’est « presque » aussi bien que la première partie de Deep Purple (version Rod Evans/Jon Lord/Ritchie Blackmore, les trois 1er albums avant la consécration Deep Purple In Rock) ». Fier de moi, je n’ai guère perdu ma semaine puisque j’y ai trouvé Eloy. Et ça fait du bien !

Voilà, c’était mon conseil de la nuit : Eloy



extrait d'un soir : Song of a paranoid soldier.
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
El Viajero

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: Eloy   30/10/2009, 13:59

Eh bien... Mouton Sauvage, te voilà enfin admis dans le cercle extrèmement restreint des amateurs de musique alambiquée signée ELOY! Cet album est très très vieux et assez rare à trouver (comment as-tu fait ?) ses similitudes avec Deep Purple sont certainenemt flagrantes au niveau du son des guitares et claviers, mais les suivants marqueront une distance encore plus conséquente, et on franchira la porte d'un autre monde musical... zen1
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Eloy   9/12/2009, 14:41

Maintenant que j'ai reçu mon admission dans l'intimité du fameux cercle fermé des amateurs de musique à écouter au fond d'un alambic, je peux poursuivre ma route sur les traces teutonnes de Eloy...

Tracklist :
1. Poseidon's Creation
2. Incarnation Of The Logos
3. Decay Of The Logos
4. Atlantis' Agony At June 5th - 8498, 13 p.m. Gregorian Earthtime


Année 1977. Yes ne sont plus ce qu’ils étaient, Pink Floyd est passé à autre chose, Marillion et Pendragon n’existaient pas encore. Pourtant cette année-là sort l’album « Ocean » de Eloy. Du pur rock progressif de cette fin de décennie où les synthés ont pris le dessus sur tous les autres instruments. Ils enveloppent cet univers musical de leur nappe vaporeuse submergeant totalement ce paysage sous-marin. Il faut aimer le genre, il faut apprécier les longues pièces musicales, il faut être un vieux crouton comme moi pour garder une certaine nostalgie de l’époque. Les guitares électriques sont nettement moins présentes (par rapport au précédent Eloy découvert il y a peu). Une musique grandiose et quelques textes contés procurent un dépaysement total. Pas tout à fait psychédélique mais totalement Space Rock, un esprit flotte dans cette atmosphère étrange et surréaliste accentuée par la pochette de l’album composé par Wojtek Siudmak. « Ocean », un concept album de son temps, qui a un peu vieilli, comme tout rock progressif de cette époque (mais moi aussi), reste cependant une référence dans la production du groupe allemand. Je cite : « Ce concept album traite de la nature violente de l’homme et, par extension, de la menace nucléaire abordée de manière allégorique à travers les mythes grecs de Poséidon et de la destruction d’Atlantis (évoquée par le philosophe Platon). »

Voilà, c'était mon conseil de la nuit : Ocean.



extrait d'un soir : Atlantis' Agony At June 5th - 8498, 13 p.m. Gregorian Earthtime
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
El Viajero

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: Eloy   10/12/2009, 10:34

Superbe morceau épique de plus de 15 minutes avec le son de la version remastérisée ! L'orgue crépusculaire d'une cathédrale dans la brume ! des soupir de planètes à l'agonie ! une raffale de batterie au ralenti qui vous emporte au plus profond de l'obscurité des galaxies à la découverte d'une lumière inonnue ! (je n'arrive pas à entrer dans leur trip de mythologie grèque mais tant pis)
Sur cet album j'aime bien aussi "Decay of Logos" (le jeu de basse / batterie, et le break au milieu)
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Eloy   13/12/2009, 13:29

El Viajero a écrit:
Sur cet album j'aime bien aussi "Decay of Logos" (le jeu de basse / batterie, et le break au milieu)

Images et son d'époque,
from German TV Show "RockPop" (ZDF 1978).



Overbearing secular creature
my worshipped king
king of wisdom and pain!

You are the one, the mighty one
ruling so wise
you're the universal sin!

Guardian of justice
offering help
favorite victim of your self-made gods!

Four-continent-king
empty shroud
who runs to the indigents aid!

Oh my perfect hero!
Ah my mighty friend!

You're the prince of principle
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eloy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eloy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-Claude Eloy
» Vos impressions personnelles sur le DVD Live !!!???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Casque sur les Oreilles, Volume à Fond :: Dans le Jukebox-
Sauter vers: