Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Edward Hopper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Edward Hopper   12/10/2009, 23:48



Edward Hopper (22 juillet 1882 - 15 mai 1967) est un peintre réaliste et graveur américain, qui exerça essentiellement son art à New York, où il avait son atelier.
Il est considéré comme l’un des représentants du naturalisme ou de la scène américaine, parce qu’il peignait la vie quotidienne des classes moyennes.
Au début de sa carrière, il représenta des scènes parisiennes avant de se consacrer aux paysages américains et de devenir un témoin attentif des mutations sociales aux États-Unis. Il produisit beaucoup d’huiles sur toile, mais travailla également sur des affiches, des gravures en eau-forte et des aquarelles.

Une grande partie de l’œuvre de Hopper exprime la nostalgie d’une Amérique passée, ainsi que le conflit entre nature et monde moderne. Ses personnages sont le plus souvent esseulés et mélancoliques.



A New York, il se forma au métier d’illustrateur dans la New York School of Illustrating. Parmi ses professeurs, Robert Henri (1865-1929) lui enseigna à représenter des scènes réalistes de la vie urbaine.

Afin de compléter sa formation, Edward Hopper fit trois séjours à Paris, entre 1906 et 1910. Il visita plusieurs pays d’Europe : les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Allemagne et la Belgique. Il produisit une trentaine d’œuvres, essentiellement sur Paris où il côtoya d’autres jeunes artistes américains et s’intéressa à la photographie avec Eugène Atget.




Il s’intéresse aux impressionnistes (par l’intermédiaire de Patrick Henry Bruce) et aux fauves contemporains mais aussi aux maîtres néerlandais (Vermeer, Rembrandt) : lors de son voyage aux Pays-Bas, il est notamment très impressionné par La Ronde de nuit de Rembrandt. Son séjour en France ne fait que confirmer son admiration pour Edgar Degas. Cependant, Hopper ne suit pas ses contemporains dans leurs expériences cubistes et préfère l’idéalisme des artistes réalistes (Gustave Courbet, Honoré Daumier, Jean-François Millet), dont l’influence est perceptible dans ses premières œuvres. Par exemple, Le Pavillon de Flore (1909, Whitney Museum of American Art, New York), pose quelques principes que l'on pourra retrouver dans toute son œuvre : une composition basée sur quelques formes géométriques simples, de larges aplats de couleur, et l'utilisation d'éléments architecturaux dont les verticales, horizontales et diagonales fortes vont structurer le tableau. (source wiki)


---

Une petite présentation classique avec trois autoportraits, car si je connais certaines toiles, je ne connais pas l'artiste.
Revenir en haut Aller en bas
El Viajero

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: Edward Hopper   14/10/2009, 12:30

Des détails agrandis de peintures d'Edward Hopper sont devenus de belles couvertures de bouquins. J'en ai trouvé une bonne douzaine chez moi:




(et ça me fait penser qu'il va falloir que je démarre un fil sur Brautigan un de ces quatre... relax )
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Edward Hopper   15/10/2009, 00:11

Etonnante collection ! Il a été choisi un grand nombre de fois.

Quand je vois ces extraits, je crois que ce qui me déplait sont les couleurs en premier.
J'aime beaucoup la composition des tableaux, c'est très intéressant, j'aime moins le traitement que je trouve vieillot comme par exemple la couverture de "Une comédie humaine" dont voici le tableau :

Office at Night


Je n'arrive pas à ressentir une émotion devant ces toiles. Peut-être cela pourra évoluer si ceux qui aiment, parlent de ce qu'ils apprécient.

L'autre jour en cherchant ses autoportraits, j'ai été frappé par le dernier, en le regardant sur une plus grande image, j'ai trouvé une belle émotion dans ce portrait, ce que je ne retrouve pas dans ces personnages.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Edward Hopper   15/10/2009, 00:24

J'aime bien les suivantes, tons différents et pas de personnages ... hasard de mes goûts ? je ne sais.





Celle-ci aussi quoique tellement vu que je ne sais plus trop ce que je ressens à sa vue...


Revenir en haut Aller en bas
El Viajero

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: Edward Hopper   15/10/2009, 11:03

Utopie a écrit:
j'aime moins le traitement que je trouve vieillot comme par exemple: Office at Night
Ce tableau a été peint en 1940, alors pas vraiment "vieillot" pour l'époque, sachant qu'Hopper a d'abord travaillé dans l'illustration et la publicité, et que le traitement réaliste bien léché de ce genre de scène colle bien avec l'esthétique de l'époque (la machine à écrire Underwood dans le coin gauche), sauf qu'au lieu de faire des gens souriants comme l'exige la pub, il les montre tristes et introvertis, détournant ainsi totalement le concept.
Mais bien sûr moi aussi je préfère ses oeuvres plus tardives et ses intérieurs vides, qui annoncent l'abstraction. (Dans "soleil dans une pièce vide", il suffit de masquer la fenêtre et on dirait un Barnett Newman ou un Kupka)
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Edward Hopper   18/8/2010, 03:11

Dans un premier temps, ce qui m'a attiré dans la peinture de Hopper, c'est la façon de peindre l'Amérique avec des thèmes assez rares en peinture, mais pourtant si anodins dans le quotidien : un motel, une voie ferrée, une station service. Il représente l'Amérique profonde, ce que certains diront la vraie Amérique...



Railroad Sunset (Coucher de soleil sur voie ferrée) - 1929



Gas (Essence) - 1940

Avec toujours ce même sentiment de solitude et de tristesse. Le pompiste effectue son travail comme un genre de sacerdoce. La représentation humaine de Hopper est rarement illuminée par la joie ou le bonheur. J'y vois essentiellement une profonde tristesse ou de la grande nostalgie, en tout cas énormément de solitude (et cela me correspond bien).
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Bernique

avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 117

MessageSujet: Re: Edward Hopper   18/8/2010, 08:17

J'ai vu l'expo consacrée à Hopper à Lausanne cet été.

Le lieu est beau (fondation de L'Hermitage) mais les salles sont étroites. On vous demande de laisser votre sac dans un casier parce que ça prend de la place !

On connait bien la période réaliste américaine. ce que j'ai découvert c'est l'inspiration impressionniste de ses débuts, quand il est venu en France. On retrouve ces références même dans la période qui a suivi.



Soir Bleu (1914)

On y retrouve Renoir, Degas, Toulouse-Lautrec
Revenir en haut Aller en bas
Bernique

avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 117

MessageSujet: Re: Edward Hopper   18/8/2010, 08:26

J'ai découvert ce tableau-là



Wine bar, 1909

On retrouve dans le 1e plan l'influence des peintres français et dans le 2e plan et la traitement de la lumière ce qui fera la touche de Hopper. Avec, cependant, un côté fantastique, à cause de ces arbres qui poussent sur le pont.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Edward Hopper   18/8/2010, 10:02

Ce talbeau... une découverte ! On peut le resituer dans le parcours de Hopper ?

Bien oui, où ai-je la tête ...
Bernique a écrit:
c'est l'inspiration impressionniste de ses débuts,
Je le vois comme une ? respiration dans son univers.
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Edward Hopper   20/8/2010, 04:30

Utopie a écrit:
Ce talbeau... une découverte ! On peut le resituer dans le parcours de Hopper ?

Bien oui, où ai-je la tête ...
Bernique a écrit:
c'est l'inspiration impressionniste de ses débuts,
Je le vois comme une ? respiration dans son univers.

En 1906, Hopper, ses études terminées part pour un an à Paris. S'il n'y fréquente aucune école d'art, il se rend aux expositions et peint en plein air. C'est cette année-là que Picasso peint le portrait de Gertrude Stein. La galerie Druet montre une exposition individuelle des œuvres d'Henri Matisse. Henry Bruce, un ancien condisciple de Robert Henri à New York, initie Hopper à l'impressionnisme. L'avant-garde de l'époque, rassemblée à Paris, le laisse apparemment froid : "Qui y ai-je rencontré ? Personne. J'avais bien entendu parler de Gertrude Stein mais je ne me souviens pas avoir jamais entendu parler de Picasso."

Le 27 juin 1907, Hopper se rend à Londres où il visite la Nationale Gallery. C'est certainement de cette époque que date sa connaissance de Turner. Son périple européen le conduit à Amsterdam où le célèbre tableau de Rembrandt, Ronde de nuit, l'impressionne particulièrement.

Son deuxième séjour en France de 1909 est écourté au bout de deux mois en raison du mauvais temps. Il fait son troisième et dernier voyage en Europe en 1910.

Le bistro ou La boutique du marchand de vin (1909) est un des rares tableaux de Hopper qui rappelle le symbolisme français ou belge. Il associe une scène de genre avec un paysage irréel occupant la majeure partie du tableau.

[Source : Hopper - Ivo Kranzfelder]



Le Pont des Arts, 1907
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edward Hopper   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edward Hopper
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expo ...
» Peinture, Sculpture le topic de l'art contemporain ou pas
» Edward Mac Dowell
» Hugh Hopper est mort
» Edward Elgar (1857-1934)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: De l'Atelier à l'Expo-
Sauter vers: