Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les frères Coen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Quel(s) film(s) des Frères Coen avez-vous vu(s) ?
1984 : Sang pour Sang
7%
 7% [ 2 ]
1987 : Arizona Junior
3%
 3% [ 1 ]
1990 : Miller's Crossing
7%
 7% [ 2 ]
1991 : Barton Fink
10%
 10% [ 3 ]
1994 : Le Grand Saut
0%
 0% [ 0 ]
1996 : Fargo
7%
 7% [ 2 ]
1998 : The Big Lebowski
7%
 7% [ 2 ]
2000 : O'Brother
13%
 13% [ 4 ]
2001 : The Barber : l'homme qui n'était pas là
7%
 7% [ 2 ]
2003 : Intolérable cruauté
7%
 7% [ 2 ]
2004 : Ladykillers
13%
 13% [ 4 ]
2007 : No Country for Old Men
7%
 7% [ 2 ]
2008 : Burn After Reading
10%
 10% [ 3 ]
2009 : A Serious Man
2%
 2% [ 1 ]
2010 : True Grit
0%
 0% [ 0 ]
.
0%
 0% [ 0 ]
Aucun mais c'est en projet
0%
 0% [ 0 ]
Aucun je n'aime pas
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 30
 

AuteurMessage
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Les frères Coen   23/10/2009, 05:48


Joel Coen (1954) et Ethan Coen (1957) ont grandi à St. Louis Park, Minnesota dans la proche banlieue de Minneapolis.

Leur filmographie éclectique repose sur un partage des tâches : Joël à la réalisation, Ethan à la production, l'écriture (ou adaptation) du scénario étant commune. Ensuite Ethan Coen est a la réalisation et Joël Coen a la production. Ils travaillent également ensemble pour le montage de leurs films (parfois sous le pseudonyme de Roderick Jaynes).
En général, seul Joël Coen est crédité comme réalisateur, mais depuis Ladykillers Ethan Coen est crédité.

Leur filmographie contient une bonne part de comédies : Intolérable cruauté, O'Brother, Ladykillers (avec Tom Hanks), The Big Lebowski.

Deux thrillers sont majeurs dans leur cinématographie et sont le négatif l'un de l'autre à 10 ans d'intervalle.
En 1996, ils réalisent Fargo qui les révélera à un public international, puis un pendant texan, No Country for Old Men, pour lequel ils recevront les récompenses du meilleur film de l'année et du meilleur réalisateur lors de la cérémonie des Oscars du cinéma 2007.

Les frères Coen travaillent souvent avec les mêmes équipes :
- les acteurs : Steve Buscemi (6 fois), Frances McDormand (5 fois), Jon Polito (5 fois), John Goodman (4 fois), John Turturro (4 fois), George Clooney (3 fois), Michael Badalucco (3 fois) par exemple.
- le compositeur Carter Burwell a signé toutes les bandes originales des films des Coen (exceptée Paris, je t'aime).
- Barry Sonnenfeld qui fut leur directeur de la photographie pour Sang pour sang, Arizona Junior et Miller's Crossing et qui a produit Ladykillers. Après Barry Sonnenfeld, les deux frères choisissent Roger Deakins comme directeur de la photographie pour Barton Fink et resteront fidèles jusqu'en 2008. Ils engagent Emmanuel Lubezki pour la photographie de Burn After Reading.

Filmographie de Longs Métrages (voir sondage).
(wiki source arranged by Utopie)


Dernière édition par Utopie le 9/9/2010, 09:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mi-Fugue Mi-Raison

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 31/08/2009
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Les frères Coen   23/10/2009, 06:43

heu !! dans ton sondage, tu peux rajouter : "aucune idée" !!
Je retiens que très rarement les titres des films que je regarde ... alors les réalisateurs ou producteurs ... ! oops!
Revenir en haut Aller en bas
http://noomelo.deviantart.com/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Les frères Coen   23/10/2009, 07:00

Mi-Fugue Mi-Raison a écrit:
heu !! dans ton sondage, tu peux rajouter : "aucune idée" !!
Je retiens que très rarement les titres des films que je regarde ... alors les réalisateurs ou producteurs ... ! oops!


Laughing Ca tombe bien, dans le sondage ce sont les titres des films Wink c'est pas grave, ça te reviendra peut-être quand on en parlera, ça me fait assez souvent ça, comme de voir les premières images d'un film.
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Les frères Coen   23/10/2009, 07:16

D'ailleurs, je vois d'après le sondage que tu (Utopie) n'as pas vu The Barber, l'homme qui n'était pas là !
Crois moi c'est un grave manquement, une faute quasi impardonnable...

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Louna

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 26/12/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Les frères Coen   27/12/2009, 07:18

Inspirée de l'histoire d'Ulysse (d'Homère), O'Brother reste une de mes comédies préferées. siffle

Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Les frères Coen   8/1/2010, 09:44

Le Mouton Sauvage a écrit:
D'ailleurs, je vois d'après le sondage que tu (Utopie) n'as pas vu The Barber, l'homme qui n'était pas là !
Crois moi c'est un grave manquement, une faute quasi impardonnable...

Je vais essayer de réparer cette faute rapidement mais toi as-tu vu A serious man ? Non bien sur !


Remarque il sort le 20 janvier 2010 Laughing

1967. Larry Gopnik, professeur de physique dans une petite université du Midwest, vient d'apprendre que sa femme Judith allait le quitter. Elle est tombée amoureuse d'une de ses connaissances, le pontifiant Sy Ableman. Arthur, le frère de Larry, est incapable de travailler et dort sur le canapé.

Danny, son fils, a des problèmes de discipline à l'école hébraïque, et sa fille Sarah vole dans son portefeuille car elle a l'intention de se faire refaire le nez.
Pendant ce temps, Larry reçoit à la fac des lettres anonymes visant à empêcher sa titularisation, et un étudiant veut le soudoyer pour obtenir son diplôme.
Luttant désespérément pour trouver un équilibre, Larry cherche conseil auprès de trois rabbins.
Qui l'aidera à faire face à ses malheurs et à devenir un mensch, un homme bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Les frères Coen   8/1/2010, 14:05

Utopie a écrit:
mais toi as-tu vu A serious man ? Non bien sur !

Mon Studio Cinelive de Janvier en parle un peu... Mais pas réellement en bien... Cela donne, de mémoire : une comédie qui ne fait rire que les frères Coen...
ça a quelque peu refroidi mon enthousiasme, mais j'espère que le magasine se trompe...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Les frères Coen   8/1/2010, 14:29

Oh voui.... je m'occupe plus de ce qu'ils disent, je viens de voir justement (enfin toute l'après midi) des critiques de films que j'ai bcp aimés, bon bien on a pas les mêmes goûts, le dernier en date avec des critiques bof "L'annulaire" et j'ai regardé les bandes annonces et extraits et moi rien que de les voir, j'ai très envie de voir le film et je pense que je vais l'aimer, avant de l'avoir vu, ce qui peut paraître léger, mais vu les critiques aussi de "In a mood for love" de films de Wenders et autres, c'est pas mieux.

Donc faut se dire on verra, quand nous aurons vu le film.
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Les frères Coen   4/2/2010, 14:19

Le Mouton Sauvage a écrit:
Mon Studio Cinelive de Janvier en parle un peu... Mais pas réellement en bien... Cela donne, de mémoire : une comédie qui ne fait rire que les frères Coen...
ça a quelque peu refroidi mon enthousiasme, mais j'espère que le magasine se trompe...

Mais apparemment ce Stud.Cineliv. serait peut-être la seule critique négative du film. A croire qu'ils n'ont pas vu le même film (ou pas compris). Parce qu'ailleurs, ce film apparait comme un petit bijou d'humour yiddish. L'un des meilleurs films des frères coen...

(...) le plus libre, le plus personnel et le plus émouvant des frères Coen. Mazel tov !.

C'est en effet le propre du film d'être le nec plus ultra de l'humour juif, au point de faire passer Woody Allen pour un goy. (...) On n'étonnera pas les familiers des Coen en précisant que tout est nickel, de la photo aux décors et du son aux costumes.

Joel et Ethan Coen signent une comédie archipersonnelle (...) et désespérément drôle.

Chaque scène est écrite, interprétée et filmée magistralement, sur un tempo qui n'est jamais qu'idéal, chacune prend la forme d'un vrai cadeau adressé au spectateur, qui se convainc peu à peu que ce qu'il découvre est peut-être bien le chef-d'oeuvre absolu des Coen (...)


Mais j'avoue que pour une fois, il me reste une crainte d'aller voir ce film. Celui de ne pas tout comprendre et de voir un film à l'humour très (trop) personnel. Coté public, certains se sont ennuyés...Donc, allez-y pour moi !
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Les frères Coen   5/9/2010, 07:36

Cet été, j'ai donc vu trois films des frères Coen, Arizona Junior, Intolérable Cruauté et Ladykillers, ce ne sont pas mes préférés, mais j'ai trouvé quand même un intérêt dans chacun d'eux. J'ai retrouvé l'univers décalé, l'humour noir et selon les thèmes de chacun j'ai passé de bons moments à les visionner.

Arizona Junior
Hi, impénitent cambrioleur de supermarchés, passe beaucoup de temps dans la prison de Tempe en Arizona. Il y rencontre un jour Ed, charmante femme policier, dont il tombe éperdument amoureux. Terminé les braquages, il se marie et part pour l'usine qui ressemble somme toute à la prison. Hi et Ed voudraient un enfant mais Ed est stérile. Or un jour des quintuplés font la une de la presse locale. Hi et Ed décident d'en voler un. Sur cinq, cela ne se verra pas trop.


Avec Nicolas Cage, Holly Hunter, Trey Wilson, John Goodman, William Forsythe, Sam McMurray, Frances McDormand, Randall 'Tex' Cobb, T.J. Kuhn, Lynne Dumin Kitei.

Deuxième long métrage en 1987 des Frères Coen, après Sang Pour Sang en 1984 que je n'ai pas encore vu, c'est celui que j'ai le plus apprécié.
Déjà les acteurs Nicolas Cage a un rôle sympa de gentil voyou qui tombe amoureux et veut changer de vie. Dans tout ce qu'il entreprend, il a un côté un peu paumé qui s'emballe dans ses émotions de façon naïve et c'est un personnage maladroit et très attachant pour ma part, l'acteur aussi remarquez.

Une scène est particulièrement amusante lorsqu'il se retrouve avec les cinq bébés qui courent partout, un petit moment croustillant...

Holly Hunter, qui joue dans O'brothers, Sang pour sang, que vous avez vu dans le rôle principal de La Leçon de piano de Jane Campion et peut-être dans Copycat, un des films que j'aime particulièrement au côté de Sigourney Weaver. Elle a un rôle tout en tendresse en policière, qui s'effondre de chagrin devant un détenu, passe par un rôle de femme voulant un enfant beaucoup moins tendre, je l'ai trouvé drôle dans son rôle.


John Goodman que l'on retrouvera dans d'autres films des réalisateurs (Barton Fink, O'Brother, The big Lebowski) , a un rôle de cow boy moderne, justicier des cavernes... en mode Mad Max, deux trois moments drôles.

L'histoire est pleine de rebondissements en tout genre souvent loufoques, mais si le film n'est pas un des meilleurs que j'ai vus, en replaçant dans le contexte, c'est une comédie enlevée que je crois assez moderne pour l'époque, avec déjà la marque déjantée des frères Coen. En comparaison avec les deux autres films que j'ai vus et bien celui-là sort nettement en premier, dû aux deux acteurs principaux qui forment un couple dynamique, frôlant l'hystérie mais aussi tendre.

Une comédie dont le scénario n'est pas particulièrement profond et singulier, mais original dans sa mise en scène avec quand même en toile de fond une caricature américaine avec des personnages au bout du rouleau face à d'autres qui ont tout du moins dans les apparences.

Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Les frères Coen   5/9/2010, 07:46

Le Mouton Sauvage a écrit:
D'ailleurs, je vois d'après le sondage que tu (Utopie) n'as pas vu The Barber, l'homme qui n'était pas là !
Crois moi c'est un grave manquement, une faute quasi impardonnable...

J'ai changé le sondage en donnant la possibilité d'annuler le vote précédent, parce que le nombre de films vu évolu Smile
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Les frères Coen   9/9/2010, 05:28

J'ai enfin vu Sang pour Sang, j'ai adoré !!! Mais pour le moment je vous emmène sur les traces d'un autre film :

Intolérable cruauté

réalisé en 2002, avec George Clooney, Catherine Zeta-Jones, Julia Duffy, Cedric The Entertainer, Edward Herrmann, Richard Jenkins

L'affiche dit tout ...

Miles Massey est l'avocat que l'on s'arrache quand on veut divorcer. Sa renommée et son train de vie témoignent de sa remarquable réussite. Mais Miles s'ennuie. Il ne va pas tarder à trouver un cas à sa mesure.
Marylin Rexroth, future ex-femme d'un richissime investisseur immobilier pris en flagrant délit d'adultère, comptait profiter de la vie et d'une belle pension. Mais Miles réussit à dispenser son client du moindre dédommagement.
Décidée à se venger, la jeune femme épouse aussitôt un magnat du pétrole. Entre Miles et Marylin commence alors un match où tous les coups sont permis.


Alors vous prenez ce qui il y a de plus caricatural dans un film de comédie sentimentale dans un monde de riches américains, il vous faut :

Des personnages :
- une belle femme glaciale ayant un portefeuille à la place du coeur,
- un mari un peu vieux (mais pas trop quand même .. un peu cowbow mais pas trop...) ennuyeux au possible et riche, très riche (sinon le film est raté),
- un bel homme, plus jeune que le mari, (voir les dents comme pour les chevaux) aussi froid que la belle dame, aussi vénal et de préférence un ténor du Barreau spécialisé dans les affaires matrimoniales,
- une vieille peau richissime avec les toutous et l'ennui qui vont avec,

Un lieu : Los Angeles
"Il aurait été possible de raconter cette histoire n'importe où, mais elle n'aurait pas eu la même saveur, parce que le film est façonné et nourri par des attitudes et un style de vie que l'on ne trouve que dans cette ville." Joel Coen

Un scénario en béton hollywoodien, la belle et le beau ne joueront pas au chat et à la souris mais plutôt à une bataille de requins.

et puis vous rajouter deux metteurs en scène qui ont envie de tenter l'impossible, une comédie sentimentale d'une cruauté insoutenable, (univers impitoyable ... ) avec leur humour noir habituel.

Les blues brothers ? nan ...

Vous obtenez un film au rythme endiablé, quelques farces inventives, avec une histoire si énorme qu'elle donne le ton très rapidement et vous dégustez une critique de films bavant d'amour, de gloire et de beauté. On voit que les frères Coen se sont bien amusés et ont pour ce film laissé leur personnage de loser, pour faire un film qui brille et c'est plutôt un bon divertissement.

J'ai donc bien aimé sans vivre un moment intense qui restera dans les annales de mon carnet intime de cinéphile mais j'avais justement envie d'un divertissement, d'une bonne tarte à la crème et c'est ce que j'ai eu !
Mais c'était bien une fois, deux ça serait indigeste...
Même si l'on sait que l'ironie fait partie intégrante du travail des cinéastes, elle est plus difficile à percevoir dans ce film, en faire trop aurait été certainement excessif, exercice difficile, ils s'en sortent plutôt bien mais je crois que l'humeur du moment où je l'ai vu a contribué dans le fait que le film est bien passé.

A voir si vous avez envie d'oublier que vous n'êtes ni riche, ni beau, ni brillant... mais que vous êtes infiniment plus sympathique que les personnages du film.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Les frères Coen   13/9/2010, 07:10


Ladykillers


Date de sortie cinéma : 2004
Avec Tom Hanks, Irma P. Hall, Marlon Wayans, J.K. Simmons, Tzi Ma, Ryan Hurst, Diane Delano, George Wallace, John McConnell, Jason Weaver, Stephen Root, Lyne Odums...

Le docteur Goldthwait Higginson Dorr III réunit un gang "d'experts" pour accomplir le casse du siècle. Ses associés ? Un spécialiste en explosifs, un perceur de tunnel, un gros bras et un complice infiltré qui risque d'être découvert...

Le QG de l'opération ? La cave d'une vieille dame, Mrs. Munson, qui fréquente assidûment l'église et ne se doute de rien. Les cinq hommes se font passer pour des musiciens qui ont besoin d'un endroit où répéter.
Le premier problème ? Dorr et ses associés sont des amateurs.
Le vrai problème ? Ils ont sérieusement sous-estimé leur hôtesse. Lorsque Mrs. Munson découvre leurs projets et menace de les dénoncer aux autorités, les cinq malfrats décident de l'associer à l'affaire. Après tout, se débarrasser d'elle ne devrait pas être un problème...



Une bande originale entre gospel, blues et hip-hop (Sam Cook and the Soul Stirrers, Nappy Roots, Blind Willie Johnson...),

Les frères Coen font un remake du film d'Alexander Mackendrick, The ladykillers (Tueurs de dames) datant de 1955.
Le film est une comédie parfois burlesque, je n'ai pas vraiment accroché à ce film, l'histoire m'a semblé tirée en longueur. Tom Hank en gentleman cambrioleur très british s'amuse dans ce rôle, mais je n'ai pas été convaincue.
Mais le rôle de la vieille dame interprétée par Irma P. Hall, m'a vraiment bien plu, même si l'histoire est cousu de fils blancs, on voit bien qu'elle ne sera pas dupe du manège de ces locataires soit disant musiciens et on attend (un peu trop... il y a vraiment des longueurs) le moment où elle va les rattraper à leur propre jeu. C'est assez croustillant, elle apporte vraiment une note sympathique au film avec un très bon jeu.


J'ai bien ri avec le personnage Gawain interprété par Marlon Wayans, je l'ai trouvé réellement bon dans le rôle du jeune de la bande et avec la vieille dame Mrs Munson.

Le ton du film est propret, la bonne dame entre thé, copines de kermesse et les casseurs de pacotille, personnages très caricaturaux et vraiment creux, ça manquait de piment à mon goût.

C'est une farce, bien réalisé et comme Intolérable Cruauté, je ne les aurais certainement pas vu si ce n'étaient pas les frères Coen les réalisateurs.
Ce sont des comédies bien tournées mais rien de plus pour moi, l'humour n'est pas assez grinçant, Lakykillers m'a semblé long mais la fin est sympa ouff.
Ce film a de bonnes critiques en général, personnellement je préfère nettement d'autres films de ces réalisateurs.
Pour vous faire une idée peut-être plus juste que ma vision voici un article intéressant avec des avis des réalisateurs et des acteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Les frères Coen   18/9/2010, 15:03

The Barber


Avec : Billy Bob Thornton, Frances McDormand, James Gandolfini, Scarlett Johansson, Michael Badalucco, Adam Alexi-Malle, Katherine Borowitz, Jon Polito, Richard Jenkins, Tony Shalhoub
Film réalisé en 2001, 9ème film de Joël et Ethan Coen.

Durant l'été 1949, Ed Crane est coiffeur dans une petite ville du nord de la Californie, il soupçonne sa femme Doris de le tromper avec son patron.
Un jour, il fait la rencontre d'un voyageur de commerce qui lui propose de faire fortune. Pour cela, Ed devra s'exercer au chantage et aux pratiques les plus illicites.



Film en noir et blanc, The barber est un film magnifique et c'était bien une erreur de ne pas l'avoir vu ! On bascule avec ses images et les acteurs 60 ans en arrière,
Billy Bob Thornton dans le rôle du coiffeur est impressionnant. Cet homme ayant une vie bien réglée avec un quotidien très ordinaire va progressivement glisser dans l'enfer, lui qui semble un homme impassible, froid que rien ne peut bousculer va nous entrainer dans un drame qui s'intensifie au fil de l'histoire. Il a un rôle magistral qu'il remplit superbement, avec un air de ne pas y toucher, cela connote tout à fait le sous titre du film, "L'homme qui n'était pas là".

Le film possède une trame somme toute classique, le mari, la femme et l'amant mais avec les frères Coen et leur humour noir, leur savoir faire, voilà un grand film mêlé de suspens, de trahison et de meurtre, que je conseille désormais à tous.

Frances McDormand est aussi convaincante dans son rôle mais tous les acteurs le sont.

Un film noir qui malgré un rythme assez lent, m'a tenu en haleine tout du long, un vrai polar bien noir et très beau.
J'ai vraiment été séduite par ce film que je reverrai avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Les frères Coen   18/9/2010, 15:09

Le meilleur moyen de vous convaincre, plus que des mots peut-être voir la bande annonce !


Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: aaaaaaaaaaa   22/9/2010, 14:41

Utopie a écrit:
Hier j'ai encore vu un film des Coens, je vais finir par les rattraper ... ils en font beaucoup beaucoup !
J'ai vu Burn after reading, j'ai bien aimé celui-là.

J'avais été le voir au ciné. Une bonne petite comédie sans prétention aucune.
Distrayant, dans le style Fargo mais nettement en-dessous tout de même.
Faut dire que Fargo est au-dessus de tout.
Burn After Reading, je dirais un coen sans prétention mais distrayant.
Est-ce que j'aurais envie de le regarder autant de fois que Fargo ou O'Brother, surement pas... Mais ça détend, quand même, l'espace d'une soirée !
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Les frères Coen   24/9/2010, 07:13

Burn after reading n'est pas non plus à mon goût un inoubliable, un divertissement mais plutôt sympa et puis plus que l'histoire c'est surtout une galerie de personnages bien caricaturaux et drôles.
J'y reviendrai plus tard en détail, depuis j'ai vu Barton Fink que j'ai beaucoup aimé.
Je crois parfois que les frères Coen produisent beaucoup, trop ? je ne sais pas, ce n'est jamais nullissime non plus, mais c'est vrai que certains même bien fait, dans le sens de savoir faire, manquent un peu de scénario plus approfondi
Peut-être aussi une attente en tant que spectateur vu que certains films sont vraiment très bons mais je n'ai jamais eu un déplaisir total car il y a quand même toujours la même touche qui caractérise leur travail, situations absurdes, humour noir, ton ironique et des moments cocasses. Leurs personnages sont toujours très simples, ordinaires mais ils vivent des évènements extraordinaires, improbables souvent.
Et puis il ne faut pas s'attendre à des fins d'histoire heureuses, à part certains films en tout cas je me laisse souvent surprendre par l'enchainement des situations et ça j'aime bien, c'est pour moi un signe d'imagination qui travaille et ça me plait !

Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Les frères Coen   25/9/2010, 15:37

Un film bien divertissant avec des personnages haut en couleur et extrêmement stupides, ça fait du bien et ça permet aux spectateurs de se sentir un minimum plus intelligents. Non ? ...

Allez passons à la présentation ... rapide car le film demande à se voir et à découvrir les facéties des uns et des autres, pas besoin de longs discours ou de profondes études psychologiques pour en parler et prendre le risque d'en dévoiler la trame humoristique.

Je parle de Burn after reading réalisé en 2008

Avec George Clooney, Brad Pitt, Frances McDormand, John Malkovich, Tilda Swinton, J.K. Simmons, Richard Jenkins


L’histoire est celle d’un ancien agent de la CIA, joué par John Malkovitch, qui est viré de l’agence à cause de son addiction à la boisson. Pour se venger, il écrit ses mémoires sur son ordinateur.

Le disque est volé par sa femme (Tilda Swinton) qui l’oublie à son club de gym. Il est retrouvé par un employé du club (Brad Pitt) qui va en profiter pour lancer une affaire de chantage. Pendant ce temps, un agent de la CIA (Clooney) investiguant sur l’affaire, rencontre Linda sur internet (Frances McDormand).

Linda étant la propriétaire du fameux club de gym. Tout ce beau monde veut donc mettre la main sur le disque



Brad Pitt en stupide boy avec la méche blonde et les tenues moulantes est excellent, il joue ce rôle avec aisance et amusement, très drôle dans ce rôle et avec Frances McDormand en naîve idiote est excellente.


Malkovitch en agent de la CIA à la retraite est tout à fait performant et sa femme jouée par Tilda Swinton, actrice que je ne connais pas vraiment, est parfaite en femme qui se libère avec le fumeux George Clooney (elle pourrait le faire avec un partenaire moins... moins... enfin vous voyez) qui lui est bon aussi; mais alors une petite question au sujet de son jeu, un peu plus guindé à joué l'idiot, enfin il m'a semblé et puis je l'ai vu en VF et je ne sais pas si c'est fait exprès mais la voix est totalement différente que d'habitude, peut-être le même doubleur mais qui a changé de voix pour accentuer l'idée de l'idiot ... je ne sais pas, je n'ai pas été tout à fait convaincue.



Un article pour les curieux
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Les frères Coen   25/2/2011, 06:51



Pour les amateurs de Western,
Pour les nostalgiques de Sergio Leone,
Pour ceux qui aiment revoir les films de Clint Eastwood,
et qui revoient son image dans celle de Jeff Bridges,
Pour ceux qui veulent voir un Matt Damon crasseux mais avec un épi sur la tête toujours classieux,
je n'ai qu'un conseil, le dernier des frères Coen : True Grit.


Un film violent, normal pour un western, dans la plus pure tradition des grands westerns américains avec son lot de poussière et de cadavres...

Le film s'ouvre par une citation du livre des Proverbes : "Le méchant prend la fuite sans qu'on le poursuive."

Tom Chaney, l'assassin de Frank Ross, a quitté Fort Smith, ville frontière entre l'Arkansas et les territoires indiens, sans que personne ne le prenne en chasse. Venue recueillir les restes de son père, Mattie (Hailee Steinfeld), adolescente que sa gaucherie n'empêche pas de manifester un aplomb infernal, recrute un agent fédéral, le marshall Rooster Cogburn (Jeff Bridges) afin de capturer Chaney (Josh Brolin). Sans qu'on le lui ait demandé, un Texas ranger, LaBoeuf (Matt Damon) se joint à eux, mandaté par la famille d'un sénateur texan que Chaney a assassiné. Le trio pénètre en territoire indien sur les traces du meurtrier, qui a rejoint une bande de hors-la-loi.

Comme des scientifiques qui prélèveraient quelques cellules sur un fossile pour lui redonner vie, les frères Coen ont repris cette histoire et le titre à un western (sorti en France sous le titre Cent dollars pour un shérif) qui valut à John Wayne son seul Oscar, alors que le Duke était déjà sur le déclin. Réalisé en 1968 par Henry Hathaway, ci-devant grand commis des majors, devenu un septuagénaire ballotté dans le sillage du nouvel Hollywood, True Grit était adapté d'un roman de Charles Portis paru la même année.


Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Les frères Coen   25/2/2011, 07:20

J'ai bien envie de le voir quand il passera ou à la sortie du DVD !

J'ai vu récemment, A serious man, un film assez drôle à l'humour particulier, je ne crois pas avoir tout compris.
Le film ne restera pas dans mes préférés ou à revoir de ces réalisateurs.

1967. Larry Gopnik, professeur de physique dans une petite université du Midwest, vient d'apprendre que sa femme Judith allait le quitter. Elle est tombée amoureuse d'une de ses connaissances, le pontifiant Sy Ableman. Arthur, le frère de Larry, est incapable de travailler et dort sur le canapé.

Danny, son fils, a des problèmes de discipline à l'école hébraïque, et sa fille Sarah vole dans son portefeuille car elle a l'intention de se faire refaire le nez. Pendant ce temps, Larry reçoit à la fac des lettres anonymes visant à empêcher sa titularisation, et un étudiant veut le soudoyer pour obtenir son diplôme. Luttant désespérément pour trouver un équilibre, Larry cherche conseil auprès de trois rabbins. Qui l'aidera à faire face à ses malheurs et à devenir un mensch, un homme bien ?


Avec Michael Stuhlbarg, Sari Lennick, Richard Kind

Alors pour résumer c'est un homme qui avait une petite vie bien rangée et sur qui tombent tous les malheurs du monde, avec un humour particulier, tout va aller de travers et chacun lui conseille de voir tel ou tel rabin. C'est autour de ces trois "consultations" que le film va s'articuler.
On retrouve l'humour décalé des frères Coen, comme la rencontre entre cet homme, Larry et le futur époux de sa femme...

...

Revenir en haut Aller en bas
Bernique

avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 117

MessageSujet: Re: Les frères Coen   7/3/2011, 06:39

Citation :
Pour les amateurs de Western,
Pour les nostalgiques de Sergio Leone,
Pour ceux qui aiment revoir les films de Clint Eastwood,
et qui revoient son image dans celle de Jeff Bridges,
Pour ceux qui veulent voir un Matt Damon crasseux mais avec un épi sur la tête toujours classieux,
je n'ai qu'un conseil, le dernier des frères Coen : True Grit.

Ayé,je l'ai vu !
Il va me falloir un peu de temps pour le "digérer".
En attendant ... allez-y.
Revenir en haut Aller en bas
Bernique

avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 117

MessageSujet: Re: Les frères Coen   12/3/2011, 13:46

True Grit n'est peut-être pas un grand western, ça n'est peut-être pas un western du tout ...
C'est la rencontre entre deux esprits qui s'affrontent et s'apprivoisent : celui d'un marshall vieillissant au passé et aux motivations troubles et d'une gamine butée et déterminée à la recherche d'un père.

Si on retrouve les scènes clés du western (les bons, les méchants, la plaine, les coups de revolver, les galopades à cheval, le chevalier au secours de la jeune enfant), on y voit aussi beaucoup de demi-teintes : le bon est vindicatif, mesquin et entre dans l'histoire assis sur le trône ; les chevaliers sont soit puants et miteux soit ridicules dans leur panoplie clinquante de cow-boy ; la jeune enfant est une peste insupportable qui finit par se faire offrir le café par le méchant au sourire de guingois.
On chevauche entre Eastwood et Leone.

Les impressions qui me restent sont essentiellement celles des paysages splendides qui ponctuent l'aventure. Espaces immenses sous le ciel tout aussi vaste. Parfois on traverse un univers fantasmagorique qui rappelle Kurosawa, surtout ce passage surréaliste dans lequel un indien négocie le corps d'un pendu dans une forêt étrange traversée par un ours sur son cheval.



Une analyse intéressante ici : Le terrier du lapin blanc



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les frères Coen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les frères Coen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ARGENT] Michael devait de l'argent à ses frères et soeurs..
» Les Frères Grimm - le film
» Les frères Quay
» Ce n'est qu'un au revoir, mes frères....
» [rumeur] Une télé réalité avec les frères Kaulitz?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: Cinéma-
Sauter vers: