Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Charles Mingus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Charles Mingus   10/11/2009, 14:30

Revenir aux sources. Pause dans l’écoute de mon jazz polaire. Oublier la Norvège et ses contrées froides, retour à la chaleur du jazz. Découvrir les grands classiques. Telle est ma démarche ce soir. Et pour cela rien ne vaut le plus populaire des Charles Mingus : « Mingus Ah Um ». Cela s’était passé un soir de 1959, je l’écoute le lendemain ou presque (à l’échelle de l’humanité) une nuit de 2009. Et là, je dois dire, ce fut la grosse claque (50 ans après sa création, cela fait toujours aussi mal). Que cela fut bon, que cela fut magique, que cela fut entraînant. Une musique qui swingue, une musique qui se bepopise...

Dès le premier morceau, je suis convaincu par le bien fondé de cette musique. Dire qu’il aura fallu tout ce temps pour que je me mette à découvrir et à écouter d’une oreille attentive ce contrebassiste de génie. Harmonie, mélodie et liberté : quelle bel adage pour illustrer ce vieil album d’une actualité toujours saisissante. Il risque de faire partie de mes éternels, de ces disques qu’on n’oublie jamais de remettre dans la platine. Inusable et infatigable, ce disque me promet encore de longues heures d’écoutes : remède anti-morosité, il possède une telle énergie que mon esprit en serait galvanisé jusqu’au bout de la nuit (et même au petit matin quand les premiers rayons de soleil tentent de percer à travers les persiennes).

Tonique, fracassant, « Mingus Ah Um » casse tout sur son passage : mes préjugés, mes défaites, mon mal-être. Une tornade pénètre dans mon intimité et chavire mon petit monde pépère, transforme tout en une folle énergique positive, la contrebasse de Charlie et les envolées de sax’ déchirent tout autour de mes tympans, et transforment mon univers pour un monde meilleur, un monde plus fringant, un monde plus libre...

  • Contrebasse : Charles Mingus
  • Saxophone : Booker Ervin and John Handy
  • Trombone : Willie Dennis and Jimmy Knepper
  • Piano : Horace Parlan
  • Batterie : Dannie Richmond


Voilà, c’était mon conseil de la nuit : Mingus Ah Um



extrait d'un soir : Better Git It In Your Soul
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Charles Mingus   10/11/2009, 16:30

Surprised Voilà un Mouton bien emballé ! Ca va être difficile d'éviter de l'écouter, même à cette heure là !

Je vais devoir laissé les Cowboys Junkies tout seul !
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Charles Mingus   10/11/2009, 17:11

Pour le moment, mon préféré est Self Portrait in Three Colors !

Mais j'ai été surprise, il y a de la pub maintenant entre chaque morceau ou presque ? ... pub audio, comme à la radio pale
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Charles Mingus   11/11/2009, 07:23

Utopie a écrit:
Mais j'ai été surprise, il y a de la pub maintenant entre chaque morceau ou presque ? ... pub audio, comme à la radio pale

scratch scratch
Bizarre, bizarre...
Il se passe des trucs vraiment étrange dans ta lointaine contrée... T'es sûre que c'est sur la même planète (ou arrête le transistor dans ta tête)

dehors

je vais quand même mener des investigations sur le sujet...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Charles Mingus   11/11/2009, 07:26

Je t'assure Shocked Il y a eu une pub entre la 1 et la 2 et une entre la 2 et la 3...
J'étais pas connectée sur un compte, je précise, pour tes investigations.
Je me suis toujours dit que ça durerait pas cette histoire d'écouter comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Charles Mingus   11/11/2009, 07:37

Utopie a écrit:
Je t'assure Shocked Il y a eu une pub entre la 1 et la 2 et une entre la 2 et la 3...
J'étais pas connectée sur un compte, je précise, pour tes investigations.
Je me suis toujours dit que ça durerait pas cette histoire d'écouter comme ça...

Shocked je te crois...
j'ai vu sur internet que c'était une nouveauté depuis le 5 novembre...
mais moi, ils ne m'ont pas encore repéré, j'entends pas encore les pubs (et pareil, je n'étais pas connecté à un compte)

C'est bien ma veine, alors que je venais de faire un nettoyage de mon ordi, et que depuis je peux enfin écouter Deezer ou YouTube sans que le son coupe toutes les 2 minutes
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Fido
Fils des Mothers
avatar

Messages : 1166
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Charles Mingus   11/11/2009, 08:31

Un maître ce Mingus !
Faut laisser tomber les médias racoleurs et privilégier les petits sentiers discrets...
"The Great Concert"

Charles Mingus - Bass
Eric Dolphy - Flute, Alto sax, bass Clarinet
Clifford Jordan - Tenor sax
Jaki Byard - Piano
Dannie Richmond - Drums
Revenir en haut Aller en bas
El Viajero

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: Charles Mingus   12/11/2009, 10:41

Jusqu'à présent il n'y a qu'un album de Mingus chez moi et je n'en ai pas encore complètement fait le tour (à chaque écoute je découvre autre chose), c'est celui-ci:



Mais un jour il faudra bien que je me décide à aborder la suite de son oeuvre...
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Charles Mingus   13/11/2009, 08:44

Oh, Lord, don't let 'em shoot us!
Oh, Lord, don't let 'em stab us!
Oh, Lord, don't let 'em tar and feather us!
Oh, Lord, no more swastikas!
Oh, Lord, no more Ku Klux Klan!

Name me someone who's ridiculous, Dannie.
Governor Faubus!
Why is he so sick and ridiculous?
He won't permit integrated schools.

Then he's a fool! Boo! Nazi Fascist supremists!
Boo! Ku Klux Klan (with your Jim Crow plan)

Name me a handful that's ridiculous, Dannie Richmond.
Faubus, Rockefeller, Eisenhower
Why are they so sick and ridiculous?

Two, four, six, eight:
They brainwash and teach you hate.
H-E-L-L-O, Hello.


En 1954, la NAACP (National Association for the Advancement of Coloured People) remporte une grande victoire devant la Cour suprême, puisque cette dernière déclare que la ségrégation scolaire va à l’encontre de la Constitution (arrêt Brown v. Topeka Board of Education). Décision confirmée par un décret de 1955 de l’administration Eisenhower : « La déségrégation scolaire devait se poursuivre aussi rapidement que possible ». Or, les Etats su sud se protègent derrière leurs lois locales pour empêcher les adolescents noirs d’étudier dans des écoles blanches. Ainsi, le gouverneur de l’Arkansas, Orval Faubus se range du côté des ségrégationnistes afin de faire obstacle à l’intégration dans les écoles de l’Etat.

A Little Rock (Arkansas), quelques jours avant la rentrée des classes, le gouverneur de l'Etat, Orval Faubus fait appel à la garde nationale de l’Arkansas, sous prétexte d’éviter les violences. Cette décision fait grand bruit et contraint le président Eisenhower d’envoyer un détachement du 101ème régiment aéroporté pour assurer la sécurité des neufs élèves noirs concernés.

Le 25 septembre, les neufs élèves entrent dans le lycée. Ils y restent tout le reste de l’année scolaire. Cependant, afin d’éviter la déségrégation, le gouverneur Faubus demande la fermeture des écoles publiques lors d’une Assemblée d’Etat en août 1958 (129000 voix favorable au refus de l’intégration raciale, 7600 contre). De fait, les lycées de Little Rock restent fermés pendant l’année 1958-1959. Il faudra attendre 1970 pour que les écoles de Little Rock soient complètement « intégrées ».

Lu sur HistGeoBox, un blog qui reprend certains aspects de l'histoire-géo en musique...



Oh Seigneur, ne les laisse pas nous abattre
Oh Seigneur, ne les laisse pas nous poignarder
Oh Seigneur, ne les laisse pas nous rouler dans le goudron et les plumes
Oh Seigneur, plus de croix gammées!
Oh Seigneur, plus de Ku Klux Klan!

- Cite-moi quelqu'un de ridicule?
-Le Gouverneur Faubus
- Pourquoi est-il malade et ridicule?
- Il s'oppose à l'intégration scolaire [des noirs]
- Alors, c'est un dingue
A Bas les nazis, les fascistes, ceux qui se croient supérieurs
A Bas le Ku Klux Klan

- Cite-m'en quelques-uns qui sont ridicules
- Faubus, Rockfeller, Eisenhower
- Pourquoi sont-ils à ce point malades et ridicules?
- Deux, quatre, six, huit. Ils vous lavent le cerveau et vous enseignent la haine.
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Charles Mingus   10/12/2010, 14:30

1959, New York. Charles Mingus fait un grand retour aux racines de la musique noire américaine. « Blues & Roots », sorti la même année que Mingus ah hum, me plonge dans la Nouvelle-Orléans, mélange de Blues et de gospel. C’est tout en pan de l’histoire de la musique noire américaine, plus loin que le jazz, plus profond que le blues, cette musique-là est faite de la sueur des esclaves. Un indispensable Mingus ! Du lourd, du poignant, du Roots & Blues !

Charles Mingus : contrebasse
Jackie McLean et John Handy : sax alto
Booker Ervin : sax tenor
Pepper Adams : sax baryton
Jimmy Knepper et Willie Dennis : trombones
Horace Parlan : piano (Mal Waldron au piano sur E’s flat…)
Dannie Richmond : batterie


Voilà c’était mon jazz de la nuit : « Blues & Roots »



Extrait d’un soir : Moanin’
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Charles Mingus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Charles Mingus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charles Mingus
» Charles Mingus
» Mingus At Antibes (1960)
» Oh Yeah (1962)
» Changes One/Changes Two (1974)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Casque sur les Oreilles, Volume à Fond :: Dans la boite de Jazz-
Sauter vers: