Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hunter S.Thompson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
El Viajero

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Hunter S.Thompson   14/11/2009, 07:36

HUNTER STOCKTON THOMPSON


Pour ceux qui ne connaissent pas le bonhomme je copie-colle ici la définition de Wikipedia, c’est très bien fait, une vie entière abrégée en cinq lignes: “Hunter Stockton Thompson était un reporter et écrivain américain, né en 1939 (certaines sources indiquent : 1937 du fait qu'Hunter ait menti sur son âge pour pouvoir rentrer plus tôt dans une rédaction) à Louisville (Kentucky) et mort le 20 février 2005 à Aspen (Colorado). Hunter S. Thompson invente et développe le principe de « journalisme gonzo », qui consiste en une enquête ultra subjective faite de récits à la première personne, de rencontres et de prise de drogues, tout cela combiné à une plume féroce et hallucinée, et à un fort engagement politique. Il est l'ami notoire d'Oscar Zeta Acosta, leur relation inspirera la rédaction de Las Vegas Parano, récit déjanté d'une quête du rêve américain à travers la prise de substances hallucinogènes.”

Si vous avez lu “Las Vegas Parano”, vous devez déjà être au courant du style de ce monsieur, et si vous avez envie de lire autre chose de lui, je vous conseille “La Grande Chasse Au Requin” (10/18 N°2513) et “Hell’s Angels” (10/18 N°3667) où Hunter S. a réussi à infiltrer un méchant gang de motards et nous décrit en détail la vie sur la route chez ces gars-là et ça donne envie d’aller là-bas et faire comme eux.


"Gonzo Highway"


Bon, en ce qui concerne ce présent bouquin découvert par hasard sur un présentoir de grande surface (vendredi 13, la chance a tourné !), il s’agit d’un recueil de lettres. Oui, chers amateurs de SMS abrégés en 2 clics et autres afficionados des e-mail d’une demi-ligne, rappelez vous qu’il fut un temps où les gens s’écrivaient des lettres, des vraies sur du papier format A4 qu’on pliait dans une enveloppe avant de l’apporter à la Poste pour y coller un putain de timbre. (Ah que de souvenirs adolescents, quand j’écrivais à ma dulcinée des missives de quinze pages, parfumées à mon premier après-rasage... et auxquelles ses réponses tardaient tant que je guettais le facteur dès le lever du jour au milieu de la rue...), les écrivains aussi sont passés par là et alimentent les fonds de tiroirs des éditeurs, quoique des trésors s’y trouvent parfois cachés (Kafka: “lettres à Milena”, “Lettres à ses parents”, Vincent Van Gogh “Lettres à son frère Théo”), et c’est souvent un plaisir de lire ça, du fait que les auteurs se lâchent en sachant que cela ne sera jamais publié (les pauvres, s’ils savaient !)

Hunter S. Thompson a écrit près de 200 lettres, qui sont répertoriées ici et dont les destinataires sont d’autant plus importants qu’on les connait (William Faulkner, Joan Baez, Lyndon Johnson, Tom Wolfe, Nelson Algren, Ken Kesey, Kurt Vonnegut, Anthony Burgess, Jimmy Carter...etc), et chacune d’entre elles à quelque chose d’extrèmement émouvant du fait qu’il y parle sincèrement de ses convictions politiques (il faut voir avec quel culot il demande au président Lyndon Johnson de retirer toutes les troupes du Vietnam), ou d’un un problème qu’il a rencontré ou une critique ne lui ayant pas plu, si ce n’est carrément s’épancher sur les minables conditions matérielles dans lesquelles il vit (à Faulkner: “... le seul choix de l’écrivain, aujourd’hui, est de mourir de faim, aussi honorablement et avec autant de panache que possible. C’est ce que j’ai l’intention de faire mais je crains qu’avant mon départ, le stock de poulet de la région n’ait considérablement diminué.”, ou insulter quelqu’un avec autant d’humour que de cynisme: “Cher M. Burgess, Herr Wenner m’a fait suivre votre lettre minable envoyée de Rome au Bureau des affaires intérieures pour que je l’examine et/ou y réponde. Malheureusement, nous n’avons pas de Bureau du charabia international, sinon, c’est là que votre lettre aurait atterri.”

Voilà du courrier qui se lit comme un très bon roman, d'ailleurs je suis encore complètement plongé dedans et je vous invite à en faire autant.
merci
Revenir en haut Aller en bas
 
Hunter S.Thompson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Junior THOMPSON
» PLEASE PRAY FOR HANK THOMPSON !
» [Remix] Night Of The Hunter par Flood
» 12 mai : City Hunter + Sheetah et les Weissmuller au Shari Vari de Rouen
» BOCCACCIO LIFE 20-07-97 MIKE THOMPSON RETRO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Ivre de livres :: La Bibliothèque :: US - Canada-
Sauter vers: