Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aki Kaurismaki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
El Viajero

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Aki Kaurismaki   21/11/2009, 13:54

AKI KAURISMAKI
°°°"C'est la Finlande"



Cette année ma lettre au Père-Noël sera courte, puisque je ne veux qu’un seul cadeau, mais un gros, et un très beau, le voici:



Ce coffret “Tout Kaurismaki” contient l’intégralité de ses films:
Les lumières du faubourg
L’homme sans passé
Au loin s’en vont les nuages
Juha
Tiens ton foulard, Tatiana
J’ai engagé un tueur
La vie de bohème
Leningrad Cowboys go America
Les Leningrad Cowboys rencontrent Moïse
La jeune fille aux allumettes
Ariel
Shadows in Paradise
Hamlet goes business
Calamari Union
Crime et châtiment

Pourquoi ce choix ? Eh bien je trouve qu’on ne voit pas souvent des films de Kaurismaki à la télé, même pas sur Arte, pourtant on en aurait besoin, en ces temps de crise. Kaurismaki est en effet le seul homme qui ait réussi à transformer la détresse humaine en fatalité humoristique, en vaudeville planétaire, en euphorie de grisaille misérabiliste, en une collection de chefs d’oeuvre sarcastiques et purement finlandais.



L’autre jour en rangeant des vieilleries, j’ai découvert une interview de Kaurismaki que j’avais découpée dans un vieux Libé, je l’avais gardé parce que c’est vraiment le top de l’interview, c’est même complètement culte. Je le retranscris ci-dessous:

- Votre film est formidable. Et surtout très drôle.
- Non, c’est une tragédie.
- Pourquoi une tragédie ?
- Parce qu’il est raté.
- Pourquoi est-il raté ?
- Parce que je suis nul.
- Pourquoi êtes vous nul ?
- Parce que je suis triste.
- Pourquoi êtes-vous triste ?
- Je ne sais pas. Je suis comme ça depuis ma naissance.
- C’est la seule raison ?
- Non, je suis finlandais.
- Ce qui veut dire ?
- Que je vis dans un pays bousillé.
- Bousillé par qui ?
- Les banques, les assurances. Elles bousillent la forêt, elles nous refilent leurs ordinateurs et leurs centrales nucléaires.
- Les progrès technologiques présentent quand même parfois des aspects positifs.
- Non, pas chez nous.
- Pourquoi ?
- Parce qu’on est tristes.
- Comment se traduit cette tristesse ?
- Les gens boivent de plus en plus, se suicident de plus en plus.
- C’est l’apocalypse !
- Non, c’est la Finlande.




Satu Kyösola, un éminent professeur de l’Ecole Superieure des Arts et du Design d’Helsinki a écrit une thèse sur Aki Kaurismaki et la mélancolie. Voici ce qu’il dit:
"J’ai écrit une thèse sur Aki Kaurismäki et la mélancolie. La question de la mélancolie nous colle à la peau mais on donne souvent une définition un peu rapide, un peu étroite de la mélancolie en pensant que c’est une vie sinistre, la tristesse, la lourdeur, etc. En fait, Aristote et compagnie pensaient que la mélancolie était aussi une source de la créativité et du génie artistique ou intellectuel. J’aime beaucoup dans le cinéma d’Aki Kaurismäki, dans sa façon de penser, cette idée de l’inconcrétisation des choses. Ce n’est peut-être pas forcément parce qu’on obtient quelque chose que l’on est heureux mais parce qu’on aspire à quelque chose. Il y a là une grande différence…”



Le cinéma de Kaurismaki est classé sous l’appellation “néoréaliste” et c’est beaucoup dire: dans “Shadows in Paradise”, il y a une histoire d’amour entre un éboueur et une caissière de supermarché, dans “Au loin s’en vont les nuages”, c’est un conducteur de tramway fraîchement licencié qui rencontre une employée de restaurant qui perd son boulot elle aussi. Kaurismaki devrait faire des spots publicitaires pour l’Assedic, c’est sûr que là il obtiendrait la Palme d’Or !



Aki Kaurismaki est également un grand fan de Rock, d’ailleurs dans son film “J’ai engagé un tueur”, il y a Joe Strummer (ex-leader des Clash) qui vient jouer une chanson.



Il y a aussi eu le fameux “Leningrad Cowboys Go America” qui fit un tabac relativement confidentiel à l’époque de sa sortie, mais on se souvient très bien de ces bananes aussi longues que les pompes pointues de ces musiciens de l’est venus chercher fortune à l’ouest...



Mais mon film préféré reste “La vie de bohème”, en noir et blanc et avec Jean-Pierre Léaud, un chien qui s’appelle Baudelaire, une ambiance de misère parisienne, des scènes aussi émouvantes que franchement comiques, un grand moment de cinéma.



Sinon je vous conseille aussi ses deux derniers long métrages, largement applaudis à Cannes mais peu distribués dans nos salles par la suite: “Les lumières du faubourg” et “L’homme sans passé”.

-

Ah, j’oubliais, il a aussi fait un film muet, renouant ainsi avec la tradition des débuts du cinéma, ça s’appelle “Juha” et c’est plus inventif que parodique, et comme il est inclus dans le fameux coffret de Noël, j’ai vraiment hâte de le voir.



Allez, maintenant un petit bonus, la version japonaise de “La vie de bohème”, 9 minutes et quelques secondes de pur bonheur (montez bien le volume car les sous-titres ne vous aideront pas beaucoup)

Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Aki Kaurismaki   22/11/2009, 03:45

L'interview est succulent ! Je ne crois pas connaître ce réalisateur mais ce que tu en dis est tentant.
Pour en revenir à l'interview, cela me fait penser à de bons souvenirs de théâtre, Pinter, Beckett, Foissy, j'aime beaucoup, on appelle ça théâtre de l'absurde, mais je n'ai jamais trouvé ça si absurde.

Le coffret aurait pu me donner une idée mais il faudrait que je sois sure qu'il plaise, vais voir pour tester.
Bon cadeau de Noël à toi !
respect
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Aki Kaurismaki   18/11/2010, 14:50

El Viajero a écrit:

Pourquoi ce choix ? Eh bien je trouve qu’on ne voit pas souvent des films de Kaurismaki à la télé, même pas sur Arte, pourtant on en aurait besoin, en ces temps de crise. Kaurismaki est en effet le seul homme qui ait réussi à transformer la détresse humaine en fatalité humoristique, en vaudeville planétaire, en euphorie de grisaille misérabiliste, en une collection de chefs d’oeuvre sarcastiques et purement finlandais.

oui Arte a diffusé un Kaurismaki ! Si, Si ! Cool

Certains diront que ce « Calamari Union » est une œuvre de jeunesse d’Aki Kaurismaki (second long-métrage du réalisateur), d’autres que c’est un peu du n’importe quoi et moi que c’est un bon divertissement dans le genre polar co(s)mique.


L’histoire est simple : une bande de copains se réunisse autour d’une table. Tous portent des lunettes noirs à la Blues Brothers (l’esprit d’ailleurs s’en rapproche) et tous s’appellent Frank à l’exception d’un. Cela facilite la compréhension des dialogues ! Tous ces Frank vivent donc dans une banlieue triste d’Helsinki et décident de partir à la recherche d’Eira, un petit coin de paradis. Le problème : personne ne semble savoir où se trouve cette ville utopique. Pas grave, ils braquent un métro pour aller au centre-ville et s’éparpillent ainsi dans les différents quartiers pour espérer avoir plus de chance de trouver la voie qui leur mènera à Eira…


Et c’est à partir de ce moment-là que tout se déchaîne et devient déjanté. De l’humour noir, totalement débridé, totalement absurde, on se demande parfois si le scénario a été écrit à l’avance. De la musique noire, et de la bonne avec une forte dose de jazz noctambule, de blues fumeux et de rock nordique. Des lunettes noires et de la fumée de cigarettes, beaucoup même, comme dans le temps où fumer ne tuait pas encore. Un polar noir avec beaucoup de morts qui se font descendre sans raison, sans prévenir que l’on retrouve enterrés, dans le coffre d'une voiture ou dans un sale caniveau. « Calamari Union » m’a beaucoup amusé et intrigué. Sans être un chef d’œuvre absolu du finlandais (ce sont les spécialistes qui le disent), son esprit totalement décalé et déjanté m’a plu et m’a donné envie d’en découvrir d’autres.

Aki Kaurismaki, une affaire à suivre pour un mouton sauvage en lunettes noires Cool

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Aki Kaurismaki   20/11/2010, 06:49

Du jazz, du Blues et du Rock. La musique est partie prenante et indissociable de Calamari Union. Et parmi les douze Frank et autres personnages secondaires, beaucoup sont issus de la scène rock finlandaise. On y rencontrera également deux membres des Leningrad Cowboys, groupe de rock finlandais à l'humour burlesque et décapant. Un film pour Fido !

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aki Kaurismaki   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aki Kaurismaki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: Cinéma-
Sauter vers: