Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Stephan Micus

Aller en bas 
AuteurMessage
El Viajero

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: Stephan Micus   5/12/2009, 13:58

Utopie a écrit:
Bon, toutes musiques au rythme un peu lent peuvent être zen, je pense mais je cherche quand même un support plus précis à la relaxation...

Je ne sais pas si ceci te plaira, moi j'aime assez, j'en avais même écrit une chronique très sérieuse il y a quelques années pour un webzine musical qui malheureusement n'existe plus actuellement, mais je la retranscris intégralement ci-dessous:

STEPHAN MICUS "Life"



Dans le Zen, un “kôan” est une énigme ou une parabole qui amène à transcender le raisonnement intellectuel et stimuler le développement de l’intuition. Il existe environ mille-sept-cent kôans qui sont enseignés et pratiqués à plein temps dans les monastères Zen de l’école Rinzaï au Japon. Celui sur lequel Stephan Micus s’est basé pour composer la musique de cet album est le suivant:
Croyant avoir compris quelque chose à l’essence de la vie, un jeune moine quitta son monastère pour aller voyager à travers la Chine. Lorsqu’il revint après plusieurs années, son ancien maître lui demanda: “peux-tu me dire ce qu’est l’essence de la vie ?” Le moine répondit: “Quand il n’y a pas de nuages au-dessus de la montagne, la lumière de la lune s’enfonce dans les rides du lac”. Le maître regarda son ancien élève avec colère; “Tu deviens vieux, tes cheveux sont gris, tu n’as plus que quelques dents, et tu n’as toujours rien compris à la vie”. Le moine baissa les yeux, des larmes ruisselaient sur ses joues. Au bout de quelques minutes, il demanda: “S’il vous plaît, pourriez-vous me dire ce qu’est l’essence de la vie ?” le maître répondit: “Quand il n’y a pas de nuages au-dessus de la montagne, la lumière de la lune s’enfonce dans les rides du lac”.
Micus a réussi à déstructurer ce Kôan en dix parties pour en exprimer la substance d’une manière instrumentalement poétique, sans pour autant perdre de vue l’aspect sérieux et mystique de sa finalité, rappelé ici par un chant très grave aux résonnances templières. Il évite la répétition facile du même thème (la réponse de l’élève et celle du maître étant exactement similaires) en développant une composition en spirale, de sorte que la première partie (la question du maître) qui mèle 9 instruments différents et 16 pistes vocales ne conserve à la fin (la réponse du maître) que la mélodie, interprétée par une voix solitaire aux échos abrupts. On sent ici vraiment un travail richement affiné aussi bien sur le fond que la forme, avec notamment l’utilisation d’une dizaine d’instruments ethniques dont certains sont quasiment en voie de disparition (gong balinais, carillons tibétains, orgue de bouche japonais, flûte en bambou égyptienne, lyre ethiopienne, cithare bavaroise, sifflet en étain irlandais...), et que ce musicien globe-trotter a l’habitude d’utiliser dans tous ses albums. “Life” est déjà le seizième qu’il sort sur le mythique label allemand ECM (que les amateurs de Keith Jarrett ou autres Jazzmen d’avant-garde connaissent certainement), et si son oeuvre est très peu connue du grand public, elle n’en est pas moins porteuse d’un message universel de fraternité entre les peuples et d’harmonie avec la nature. Loin d’une World Music formatée pour habituels touristes occidentaux qui cherchent un fond sonore pour leurs vidéos de vacances, les oeuvres de Stephan Micus sont aussi troublantes que vibrantes de grâce et d’émotions mélangées, car il puise son inspiration directement à la source des traditions populaires et religieuses des pays qu’il visite, pour en décrypter un langage qui s’adresse directement à nos sens. Avec “Life” il est arrivé à épurer tout ce processus ethnomusicologique pour atteindre la sobriété et l’humilité monastique de la pensée Zen, dont il nous fair généreusement partager l’art de la méditation. Un album qu’on écoutera donc de préférence bien assis en position Zazen sur un plancher de bois.

(Par contre pour écouter, je ne pense pas que ça soit possible sur internet, c'est un truc trop rare, il faut acheter l'album.)
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Stephan Micus   6/12/2009, 06:35

Non je n'ai pas trouvé le disque dont tu parles mais j'ai trouvé de STEPHAN MICUS l'album Snow et j'ai aussi beaucoup apprécié, ça serait sympa si d'autres écoutaient ce disque ou l'autre que l'on trouve, avoir leurs avis

>> L'album Snow


Le Mouton Sauvage a écrit:
Voilà, j'ai créé le fil Micus, car il y a de quoi en causer...
J'aime énormément,
c'est calme (encore plus zen qu'un vaporeux Garbarek), étrange et émouvant...
une musique faite de voyage, de rencontre et de métissage de culture...

Effectivement c'est différent de Garbarek, pourquoi ? hummm le seul que j'ai écouté de Stephan Micus est Snow donc un peu léger pour définir précisément mon ressenti.
Quand tu dis étrange et émouvant, oui, ça me fait penser à troublant...
Avec Garbarek, c'est autre chose un voyage vers l'extérieur et là peut-être vers l'intérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Stephan Micus   6/12/2009, 10:47

Déjà le premier, le tout début du premier morceau éponyme de cet album Snow




Je suis restée figée sur lui : Snow les 4.47 mn de bonheur et les 2 premières d'envol ..

Idée du dimanche soir avec un thé vert !

zen1

On pourrait aussi admirer les peintures qui illustrent ces pochettes !
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 46
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Stephan Micus   21/1/2010, 14:26

« The music of stones », cet album n’est pas représentatif pleinement de sa discographie. Pas forcément adulé par les critiques, je lui trouve pourtant un attrait tout particulier. Je ne me contente pas de l’écouter, je contemple cette musique, une musique qui m’hypnotise. D’ailleurs est-ce encore une musique ?

L’album est à lui tout seul un paysage sonore d’un autre temps, une aide à la méditation et à la contemplation. Toujours sous le label ECM, il s’approche d’une musique hautement spirituelle. Enregistré à la cathédrale d’Ulm, l’album rend un vibrant hommage aux sculptures de pierres résonnantes d’Elmar Daucher. Le voyage commence avec une simple flute en bambou, le célèbre shakuhashi de la culture nippone. Du Japon en Allemagne, le voyage intérieur a débuté. Suivront des pierres qui chantent, des percussions vibrantes… Parfois, j’ai le sentiment d’entendre les sonorités des cloches et bols tibétains, le moment semble idéal pour respirer profondément et contempler autour de soi et en soi. Je ne sais plus si je suis en Orient ou en Occident dans un autre temps ; certainement me suis-je élevé au-delà de ces basses contrées, là où les frontières n’existent plus, là où l’esprit n’a plus d’attaches sur Terre, ni à Ulm, ni à Kyoto et encore moins dans ma banlieue grise et sale…

Je conçois que pour découvrir le musicien multi-instrumentiste Micus, « The music of stones » n’est pas l’album adéquate. Par contre pour accomplir un voyage musical introspectif, c’est l’album qui aura mes faveurs. Parole d’un mouton zen.

Voilà, c'était mon conseil d'un soir : The music of stones

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Stephan Micus   22/1/2010, 02:09

.... Je voulais te dépanner et mettre le lien mais je trouve pas sur Deezer.

Tu nous testes tous les soirs pour voir si on te lit tongue ou tu veux qu'on cherche et qu'on ne dorme pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 46
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Stephan Micus   22/1/2010, 02:13

Utopie a écrit:
.... Je voulais te dépanner et mettre le lien mais je trouve pas sur Deezer.

Tu nous testes tous les soirs pour voir si on te lit tongue ou tu veux qu'on cherche et qu'on ne dorme pas Wink

Ce n'était pas un test, mais moi non plus, je n'ai pas trouvé de lien... sur Deezer ou ailleurs...
Mais mon but n'était pas de te plonger dans une profonde insomnie ou quête de l'impossible pour trouver un extrait. Mais, je me suis dit : "Mec, tant pis ! pas d'extrait, c'est pas ça qui va t'arrêter ! Le Micus, il mérite qu'on parle de lui, alors tant pis, si je suis le seul à écouter cet album... pour le moment"
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stephan Micus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stephan Micus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ECM
» Stephan SCHWARZMANN
» Rudi STEPHAN (1887-1915)
» MARTY FRIEDMAN, STEPHAN FORTE, YOSSI SASSI Le 09.10.2012 à Colmar "Le Grillen"
» Anecdotes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Casque sur les Oreilles, Volume à Fond :: Et toutes les autres musiques dans notre tête-
Sauter vers: