Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jackson Pollock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Jackson Pollock   10/12/2009, 14:34

L'exposition Pollock eut un tel impact émotif sur qu'en passant devant ces toiles prodigieuses elle se sentait gagnée par l'exaltation turbulente qui caractérise la folie érotique. Lorsque le téléphone portable d'une visiteuse retentit, au moment même où le chaos de la toile intitulée Number 1A, 1948 faisait irruption dans un espace qui, jusque-là, pendant cette journée, pendant cette année, n'avait été que son corps, elle entra dans une telle colère qu'elle se retourna en s'exclamant : " Madame, si je m'écoutais, je vous étranglerais ! "

La tache - Philip Roth.


Étrangler, Folie érotique, Exaltation turbulente...
Je me suis dit : Petit, faut absolument que tu regardes toi aussi cette toile pour comprendre cet état de surexcitation. Je me prépare moi-aussi à recevoir un lourd impact émotif comme si le pack des All-Black fonçait sur ma petite face.

Number 1A, 1948



Une conclusion s'impose à mes yeux, face à ce chef d'œuvre : je ne suis pas sensible à l'expressionnisme abstrait. Les All-Black ne me font plus peur, je n'ai strictement rien ressenti, ni érotisme, ni folie ; Number 1A me dépasse totalement.

Mais je crois qu'ici fourmillent quelques esprits abstraits... Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
El Viajero

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: Jackson Pollock   11/12/2009, 11:06

Bon, d'abord est-ce que tu l'as vue en vrai cette toile ? je veux dire "en taille réelle", parce qu'en repro minuscule comme ça, franchement ça n'a rien à voir. En réalité elle doit faire au moins la surface de tout un mur, et c'est là qu'on peut percevoir quelque chose en scrutant l'épaisseur de la matière, des émotions surtout. Au niveau de la "folie érotique", je ne vois pas trop où Roth veut en venir, les toiles de Pollock me semblent plutôt se situer du côté de Thanatos que de celui d'Eros, en tout cas moi j'y vois toujours comme un aperçu de l'au-delà, une espèce de jungle métallique et filamenteuse à travers laquelle il va falloir passer l'éternité à se faufiler.
Par ailleurs ces peintures sont indisociables de son auteur, pour peu qu'on se soit un minimum penché sur sa biographie, qu'on soit au courant de sa fin tragique, l'accident. En fait sa peinture n'est faite que d'accidents, puisqu'avec sa technique du "dripping" la matière tombe accidentellement un peu n'importe où sur la toile, en couches superposées, aléatoires, créant toutes sortes de reliefs étranges. Mais la violence du geste est là aussi, témoignant par toutes sortes de taches et de coulures, de l'impact du geste, la trace d'une danse invisible, d'une transe chamanique.



Personnellement la toile de Pollock que je préfère c'est "The Deep" (1953) qu'on peut voir à Beaubourg. Elle porte bien son titre, et on y distingue nettement une crevasse d'une profondeur hallucinante, quand on la regarde on ne peut s'empêcher d'être pris de vertige. Il se passe réellement quelque chose de physique avec la peinture de Pollock, on tombe, on est happé, aspiré dedans.



Il y a un très beau film qui évoque bien la vie et l'oeuvre de Jackson Pollock, habituellement je méfie des biographies romancées à deux balles, mais là j'ai vraiment été agréablement surpris, c'est réalisé (et interprété) par Ed Harris, et vraiment c'est grandiose. La scène où il découvre la technique du dripping... Et puis la misère, la célébrité, l'alcool, la mort brutale, tout est montré sans le moindre pathos, avec un réalisme cru. Et on se trouve plongé à fond la caisse à un carrefour de l'histoire de l'Art en Amérique, c'est géant. Un DVD pour Noël, ceux que ça intéresse...

Revenir en haut Aller en bas
 
Jackson Pollock
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cote des guitares Jackson/Charvel
» Jackson JS32 Rhoads W/FR BK
» jackson rr San Dimas
» Numéros de serie Jackson.
» beLIEve me michael jackson is still alive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: De l'Atelier à l'Expo-
Sauter vers: