Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Philip Roth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Philip Roth   19/12/2009, 03:15

Un été de 1998, aux States…

« Ce fut l’été du marathon de la tartuferie : le spectre du terrorisme, qui avait remplacé celui du communisme comme menace majeure pour la sécurité du pays, laissait la place au spectre de la turlute ; un président des Etats-Unis, quadragénaire plein de verdeur, et une de ses employées, une drôlesse de vingt-un ans folle de lui, batifolant dans le bureau ovale comme deux ados dans un parking, avaient rallumé la plus vieille passion fédératrice de l’Amérique, son plaisir le plus dangereux peut-être, le plus subversif historiquement : le vertige de l’indignation hypocrite. »

L’affaire Lewinski comme point de départ de ce roman de Philip Roth. Elle a pour but de décrire la pensée américaine du moment, sa perversité et son hypocrisie. C’est le retour de la morale bien-pensante et de la persécution de ceux qui ne s’y soumettent pas. Ainsi Coleman Silk, professeur de lettres classiques proche de la retraite, va subir le châtiment de l’ordre conformiste pour un petit mot de trop, une expression anodine qui l’obligera à démissionner de ses prestigieuses fonctions.

A la charge de son voisin Nathan Zuckerman d’écrire le roman de sa vie, la chronique de son histoire abracadabrantesque entre les frasques du présent avec une jeune illettrée de trente ans, un ex-mari vétéran du Vietnam encombrant et acharné, et les routes de son passé aussi inouïes qu’inimaginables. Coleman Silk a vécu avec un profond et terrible secret qui aurait permis de stopper net tout procès d’intention… sauf que ce secret fut pour lui inavouable.


Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Philip Roth   19/12/2009, 03:17

Il est de notoriété public que ce roman est un chef d’œuvre. Toutes les critiques abondent en ce sens, et ce n’est pas moi qui vais les démentir. Bien au contraire ! Du roman et de Coleman Silk se dégage une force magnétique si puissante qu’il est difficile de se séparer de cette lecture. Pourtant, par moment, j’avais bien envie de tout abandonner, de mettre le livre au pilon, ou tout en bas de ma p.a.l. A travers l’histoire de Coleman, il s’agit de s’affranchir de tous les grands bouleversements de l’Amérique contemporaine ; et en cela, la lecture devient passionnante, les aventures de Coleman, mélange sulfureux de délires paranoïaques et sexuelles, captivent mon attention. Alors pourquoi ce frein, pourquoi cette hésitation à poursuivre le roman ? En fait, je n’ai rien contre les corneilles, par exemple, mais lire pendant une dizaine de pages, comment elles cassent des noix en les déposant sous les roues des voitures aux feux rouges… Ce n’est pas que la vie sociale des corneilles ne me passionnent pas, mais je trouve que l’on s’éloigne un poil du sujet… Enfin, malgré ce que j’appellerai quelques longueurs, j’ai tenu bon, je connais tout de l’étrange et extraordinaire histoire de Coleman Silk, ancien doyen de la faculté d’Athéna et professeur de littérature classique démissionnaire pour un mot de trop.

« Elle a commis l’erreur de passer la nuit. Elle n’est pas rentrée chez elle, et à présent, elle le déteste. Qu’est-ce qu’elle déteste le plus ? Qu’il fasse de sa souffrance une affaire d’État. Il se figure vraiment que ce que tout le monde pense et dit de lui à la faculté d’Athena a brisé sa vie. Une bande d’enfoirés à qui sa tête ne revient pas, c’est pas un drame. Mais alors, pour lui, c’est la pire des choses jamais arrivées. Eh non, c’est pas un drame. Deux gosses qui meurent asphyxiés, oui, c’est un drame. Un beau-père qui te rentre le doigt dans le con, d’accord, c’est un drame. Perdre son boulot à la veille de la retraite, c’est pas un drame. Voilà ce qu’elle déteste chez lui – sa souffrance d’enfant gâté par la vie. Il croit qu’on lui a jamais donné sa chance ? De la douleur, de la vraie, c’est pas ce qui manque sur terre, et lui, il aurait jamais eu sa chance ? Tu veux que je te dise quand t’as pas la moindre chance de t’en sortir ? C’est quand après la traite du matin, ton mari te cogne sur la tête avec un tuyau en fer. J’ai même pas vu venir le coup – et c’est lui qui aurait pas eu sa chance ! C’est à lui que la vie devrait quelque chose ! »
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Fido
Fils des Mothers
avatar

Messages : 1166
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Philip Roth   19/12/2009, 03:23

Ce roman était à l'honneur chez Raphaël Enthoven aux Nouveaux chemins de la connaissance cette semaine pour la série sur "La rumeur".
Podcast ici
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Philip Roth   7/10/2010, 14:38

Dans les kiosques, un nouveau roman de Philip Roth est apparu. Son titre : « Indignation ».


Je vous résume en version simplifiée le sujet du bouquin :

Marcus Messner, juif et étudiant, quitte Newark pour échapper à la pression paternelle. Marcus Messner, le fils du boucher. Il débarque dans un bled du Midwest. Fait important : nous sommes en 1951 dans un campus universitaire. Là-bas, nouvelles pressions de ces camarades avec qui il ne s’entend pas très bien, il tente de s’isoler… Malgré les brimades, il pense trouver l’Amour, sauf qu’un soir, il se fait tailler une pipe par son « amour », reine de la fellation 1951. Choqué, outré, indigné ! Fuyant ainsi la boucherie familiale, il découvrira une nouvelle boucherie en s’engageant dans la guerre de Corée où il trouvera la mort, le purgatoire et là-haut tous les souvenirs qui le hantent…

Un nouveau roman de Philip Roth est toujours un événement. Il le deviendra certainement pour moi aussi… La guerre de Corée reste contrairement au Viêt-Nam mal connu et souvent peu représentée dans la littérature américaine.

Une photo que j'aurais pu faire... Elle a été prise à partir de cette Galerie Flickr
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philip Roth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philip Roth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emission sur Philip Roth, avec Patrick Bruel
» Opéras de Philip Glass
» 2010-04-24 - Wanamaker, Philadelphie - D ROTH - 24 avr - 17h30
» Mort de Philip Walker
» Philip Glass

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Ivre de livres :: La Bibliothèque :: US - Canada-
Sauter vers: