Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kozaburo Tamamura

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Kozaburo Tamamura   3/1/2010, 07:15

Kozaburo Tamamura est un important photographe japonais de la fin du XIXème siècle qui fit son apprentissage chez le photographe Kanemaru Genzo à Edo puis ouvrit un atelier d'extérieur en 1874 avant de s'installer ensuite à Yokohama où sa réussite fut exceptionnelle. Sa clientèle sera essentiellement étrangère. Il se spécialisa dans les "photos souvenirs" du Japon et inaugura la photographie industrielle en réalisant de nombreux reportages à la demande d'industriels américains. Il continua de produire des vues coloriées en albums ou à l'unité. Son activité cessa après le tremblement de terre de 1923, date probable de sa mort...

Il est dit que, dans les années 1890, Tamamura employait plus de 100 coloristes pour honorer des commandes spéciales afin de colorier à la main certaines photographies.


Ginza a bien changé depuis cette époque...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Kozaburo Tamamura   3/1/2010, 07:23

Je maîtrise mal le sujet, mais pour en découvrir plus sur ces vieilles techniques photographiques, le papier albuminé ou les négatifs au collodion, il y a ce site sur LES PHOTOGRAPHIES JAPONAISES DU XIXe SIECLE: TECHNIQUES, CONSERVATION, RESTAURATION.

Très intéressant... et quel travail pour arriver à colorier ces photos à l'époque...


Benten Dori
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Kozaburo Tamamura   3/1/2010, 10:56

Extrait du site précédemment évoqué (texte de Annabelle Simon, restauration de photographies) :

Depuis des siècles, les artistes japonais étaient "rompus au travail minutieux de la mise en couleurs". En effet, de nombreuses estampes étaient coloriées à la main. Ainsi il existait une tradition autochtone et un savoir faire très important. Au milieu du XIXe la production d'estampes ukiyo-e étant plus réduite, "cela fournissait une main d'œuvre talentueuse". Les artistes japonais savaient parfaitement maîtriser les lavis et la transparence. Charles Wirgman fut sans doute le premier à tenter d'apposer des rehauts de couleurs sur les photographies de Felice Beato. Aux couleurs à l'huile dont il disposait sans doute, étant peintre lui-même, il préféra utiliser les couleurs transparentes que la peinture traditionnelle japonaise et les estampes lui avaient fait découvrir. D'après ce que nous savons aujourd'hui, ce serait lui qui, voyant les résultats satisfaisants et le succès de ces images peintes, qui insista auprès de son ami Felice Beato pour que celui-ci emploie un artiste japonais dans leur atelier. De ce peintre, il fera d'ailleurs le portrait, preuve de son importance au sein de l'atelier et de la reconnaissance que le photographe avait pour l'habileté et le talent de cet homme, symbole également de l'entente entre la nouvelle technologie photographique venue d'Occident et la tradition artistique japonaise ancestrale. Plus la production de photographie se développe, plus le nombre de coloristes se multiplie dans les ateliers et il serait faux d'associer une production à un seul coloriste. En 1891, le photographe Adolfo Farsari employait 19 coloristes et l'atelier de Tamamura Kôsaburô comptait 105 assistants et coloristes. Les ateliers étaient de véritables fabriques d'images.Le coloriste comme tous les peintres japonais travaillait à plat, assis en tailleur ou sur ses talons, les genoux glissés sous une table basse en bois où étaient déposées les images maintenues par des presse-papiers (bun-chin). Sur la table étaient disposés les pinceaux (fude), les pierres à encre et les coupelles emplies de couleurs fraîchement préparées.

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kozaburo Tamamura   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kozaburo Tamamura
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: La Chambre Noire-
Sauter vers: