Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Francis Ford Coppola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Francis Ford Coppola   4/1/2010, 07:11

Tout le monde connait la saga du Parrain et Apocalypse Now, de purs chefs d'œuvre (surtout le second pour ma part totalement hypnotique). Mais aujourd'hui, je vais vous faire découvrir un autre Coppola, plus intimiste, plus expérimental.

Tout d'abord, vous ne le trouverez pas dans votre grand complexe maculée de pop-corns écrasés et de chewing-gum mâchouillés. Il faudra certainement que vous fassiez l'effort de découvrir une salle de cinéma plus intime (à l'image du film) où la pénombre se fait noire sans les petites loupiotes qui éclairent constamment murs et allées. Cela tombe bien, moi cela me convient : du noir, je veux du noir complet, total, même le film est noir (avec un peu de blanc) ; je veux du silence, aussi, point de portable, que le son du papillon s'écrasant contre l'ampoule allumée (première scène du film) ; je suis tout seul ou presque en ce 1er janvier, alors que la queue abonde pour aller voir la méga-super-production du jour. Je suis heureux, je débute bien l'année dans cette salle obscure et silencieuse où l'image s'illumine avec un super Vincent Gallo.


Son prénom est Angelo. Son nom est Tetrocini. Tetro, le triste, est le surnom qu'il s'est choisi pour changer, renaître, oublier le passé. Il a mis de côté ses ambitions littéraires, il a coupé les ponts avec sa famille, s'est installé à Buenos Aires, où il vit avec une fille qu'il a connue à l'asile psychiatrique. C'est là que son jeune frère, employé d'une compagnie maritime, vient lui rendre visite, lui reproche de l'avoir abandonné, et se fait accueillir fraîchement.

Tetro est un film sans artifice, juste de l'émotion, de la lumière et du Noir et Blanc intense (parsemé de quelques flash-back en couleur). C'est donc une histoire de famille, de rivalité et d'hommes. Un film avec quelques parcelles autobiographiques qui donnent encore plus de foi. Dans Tetro, il y a beaucoup de Francis Ford, sa séparation avec son frère, la rivalité de son père et de son oncle...

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Francis Ford Coppola   4/1/2010, 08:18

Et si vous me donniez 3 minutes pour vous convaincre ?



Convaincu ?
Moi, même après avoir vu le film, j'ai su qu'au bout de ces 3 minutes, ce film-là valait le détour.
Un nouveau Francis Ford Coppola est arrivé. Finies les grimaces de Don Corleone, terminée la chevauchée des Walkyries, place à la pureté et à l'intimité d'un petit film d'auteur.

Pour moi, ce film, c'est du Grand Art, de l'image et de l'émotion transcrits sur une toile blanche avec quelques modestes inconnus dans une modeste salle obscure. Vive le Cinéma !
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Francis Ford Coppola   5/1/2010, 09:40

Convaincue oui ! mais sacrément frustrée aussi ... quand je vais pouvoir le voir ??? DVD sûrement dans x mois !

Hummm cette année serait une année de patience avec la vue de ce film comme premier exercice !

J'espère que d'autres le verront avant et nous en parlerons !
En tout cas tu as bien commencé l'année de ton côté sage
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Francis Ford Coppola   16/1/2010, 07:43

Je poursuis toujours sur Tetro, en faisant une petite escapade en dehors du monde de Coppola pour vous présenter très succinctement ses acteurs.

Vincent Gallo, artiste aux talents multiples (réalisateur, photographe, mannequin, acteur, musicien et peintre) est souvent présenté comme une figure de l'underground américain. Sans réellement m'en souvenir, j'ai du voir Arizona Dream et Trouble Every Day. Il faut absolument que je regarde sa réalisation Buffalo '66.


Alden Ehrenreich, la révélation du film. Je suis prêt à parier qu'on le retrouvera dans pas longtemps dans d'autres grands films. Avec son visage angélique, sou sourire illuminant la caméra, j'avais souvent l'impression de retrouver un certain DiCaprio à ses débuts (Titanic...)


Carmen Maura, actrice espagnole. Sans m'en rendre compte (avant qu'on me le souffle), je l'avais croisé plusieurs fois dans les salles obscures. Carmen est une habituée des films de Pedro Almodovar...

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Francis Ford Coppola   3/4/2010, 04:22

1948. Preston Tucker est un brillant ingénieur automobile. Visionnaire dans sa partie, il a conçu un véhicule révolutionnaire. Mais les "Trois Grands" de Detroit, Ford, General Motors et Chrysler, se sentent remis en cause par ce self-made man qui bénéficie pourtant du soutien d'un certain Howard Hughes. Ils vont tout tenter pour l'empêcher de réaliser ses projets. Au cours d'un retentissant procès, Preston Tucker va démontrer qu'en l'empêchant de construire ses voitures, c'est le rêve américain que l'on détruit...


Réalisé en 1988 avec une ambiance jazz années50 et un beau casting : le nouvel oscarisé Jeff Bridges, Christian Slater gamin, Martin Landau ou encore Dean Stockwell en Howard Hughes loufoque...

Pas forcément le plus connu des films de Coppola, Tucker possède pourtant un charme indéniable : celui de rester toujours optimiste, de croire en ses rêves et de croire en l'Amérique, celle où tout est possible, celle où à partir d'un simple rêve, on peut devenir grand et se construire une histoire.

Tucker, un homme et son rêve, celui de construire 50 voitures révolutionnaires, en affrontant les Grands de Detroit...
Tucker, un film qui donne envie de se battre pour ses idées...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Francis Ford Coppola   3/4/2010, 05:23


Pour la petite histoire, Francis Coppola et Georges Lucas (le producteur exécutif de Tucker) aurait deux des cinquante-et-une Tuckers construites...

Dès qu’une Tucker arrivait en ville, elle attirait inévitablement les foules ! Que ce soit New York, Los Angeles ou même Toronto, tous voulaient voir de leurs propres yeux cette voiture révolutionnaire créée de toute pièce par l’excentrique Preston Tucker.


Au final, 51 Tucker furent assemblées, incluant un exemplaire fabriqué après la fermeture de l’usine grâce à l’utilisation de pièces restantes. 47 de celles-ci sont toujours en existence aujourd’hui. La première a avoir été vendue au publique a été le numéro 1006, la sixième Tucker fabriquée. C’est sur elle que toutes les autres voitures assemblées furent calquées. «6» fut adjugée 800$ lors d’un encan publique en 1949, a été utilisée quelques années puis stationnée derrière le Detroit State Theatre en 1958. Elle fut «découverte» en 1991 par des enthousiastes et rachetée à son propriétaire original. 5,000 heures ont été injectées dans le projet de restaurations par la firme RM qui a due chercher des pièces d’origine afin de redonner vie à la voiture qui était en piteux état après tant d’années d’immobilisation.

Vous vous demandez sans doute combien vaut une Tucker. Comme elles sont rares, il est évident que vous devriez prendre une hypothèque prolongée pour en stationner une à l’intérieur de votre garage. Récemment, la Tucker 1043 fut vendue à un prix record de 700,000 $US. En 2005, deux autres exemplaires changèrent de mains, la première (numéro 1029) fut achetée pour la somme de 461,500 $US et la 1003 (ex George Lucas) passa à un nouveau propriétaire pour 385,000 $US. Sachez qu’une Tucker portait un prix de détail suggéré de 2,450 $US.



Texte et Photo sur Génération Autobobile, et vous serez tout de la Tucker !
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Francis Ford Coppola   

Revenir en haut Aller en bas
 
Francis Ford Coppola
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Souped Up Ford (Against the Grain)
» BETTY FORD CLINIC --> Nouveau 45t
» LITA FORD
» Tennessee Ernie Ford (My favorite)
» Sugar Ray Ford and the Hotshots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: Cinéma-
Sauter vers: