Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Herbert Lieberman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Herbert Lieberman   13/1/2010, 14:39

Herbert Lieberman est un écrivain américain. Né en 1933 à New Rochelle, dans l'état de New York, Herbert Lieberman est aujourd'hui directeur de publication au Reader's Digest Book Club. Lieberman s'est d'abord fait connaître par des romans psychologiques, dans la pure tradition du roman policier anglais, avec, notamment, la Huitième case et la Maison près du marais. Il devient ensuite le maître incontesté du grand « thriller » new-yorkais avec Nécropolis (Grand prix de littérature policière, 1977), La Traque, Trois heures du matin à New York, et du désormais célèbre La Nuit du solstice.

Sa bibliographie reste disponible sur le service Wikipedia.

Ses romans ont peut-être un peu vieilli, mais pour en avoir lu plusieurs, il a un véritable talent pour poser une atmosphère et créer une ambiance, sans hémoglobine à profusion, tests ADN et décapitation à la scie sauteuse...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Herbert Lieberman   13/1/2010, 14:46

Necropolis, c’est l’histoire de Paul Konig, médecin-chef de l'Institut médico-légal dans la « cité des morts », New York. L’histoire date des années 70 mais elle semble intemporelle, éternelle même. Hanté par la disparition de sa fille, attristé par le décès de sa femme, Paul Konig erre au milieu des cadavres (normal, c’est quand même sa profession) dans la vie nocturne de la cité. New York, la nuit, voilà la véritable héroïne de ce « polar ». Pour moi, d’ailleurs, je ne rangerai même pas le roman au rayon policer, mais au rayon « ambiance ».

New York Juillet, chaleur épaisse
Sueur, poussière et paresse
Odeur de brûlé et de graisse
Couleur, néon fluor
Trois heures AM, deux blocs à l'est
Sax ténor, sur une fenêtre
Le son est noir et bleu comme la nuit
Musique en rouge et or
New York Juillet dans tes narines
Silence glacé ? Cocaïne
Chambre inconnue, miroirs, caresses
Odeurs, poppers and sex

New York Juillet, mes mains qui glissent
Tequila fraîche, sur tes cuisses
Trois mots tapés sur la machine
Tee-shirt trempé gazoline
Adolescentes, en roller skates
Funky music, à fond la caisse
Training moulant, longues chaussettes
Ambiance dorée, paillettes
Paupières bleues des filles pâles
CB GB dans un râle
Harley surchauffée, shadows
Blousons de cuir poussière

New York Juillet…


Bon, OK, je dérive mais quand je pense à New York, j’ai cette musique qui vient dans ma tête, et je garde en mémoire les images de ce roman « Necropolis ». Avant tout voyage dans cette ville, je conseillerai le bouquin pour y chopper quelques instants, pour s’imprégner de ses lumières, de sa chaleur, de son atmosphère ; pour capter « l’ambiance » !


... capter l'ambiance et ainsi sombrer totalement dans le désespoir le plus noir qui soit possible…
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
 
Herbert Lieberman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Polars polaroïd
» Herbert von Karajan
» Herbert HOWELLS (1892-1983)
» Victor HERBERT (1859-1924)
» Herbert Blomstedt (1927-)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Ivre de livres :: La Bibliothèque :: US - Canada-
Sauter vers: