Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Peter Webber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Peter Webber   21/1/2010, 01:48


La jeune fille à la perle
réalisé par : Peter Webber d'après le livre de Tracy Chevalier


Avec : Colin Firth, Scarlett Johansson, Tom Wilkinson, Judy Parfitt, Cillian Murphy, Essie Davis, Joanna Scanlan, Alakina Mann...

Au XVIIième siècle, Griet, une jeune fille de seize ans, est embauchée comme servante par le peintre néerlandais Johannes Vermeer. Une relation amoureuse naìt entre eux et Griet devient la muse de l'artiste. Catherina Bolnes, l'épouse catholique de Vermeer, ne tarde pas à suspecter son marin d'entretenir une laision secrète avec la jeune servante. Un scandale éclate lorsque Catharina apprend que Griet lui a emprunté une boucle d'oreille sans sa permission pour poser devant le peintre.


A propos de La jeune fille à la perle, j'ai donc été agréablement surprise, j'attends de ce type de film qu'on me parle de peinture, du petit monde intérieur d'un artiste, pourquoi il créé ou non, comme ça fonctionne, si en plus on me parle un peu de technique, d'inspiration, ça serait presque parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Peter Webber   22/1/2010, 01:38

Le film raconte la genèse d'un tableau et quel tableau ! Personnellement, si j'admire beaucoup la technique des anciens, les thèmes ne me touchent pas forcément mais Vermeer, j'admire sa technique et ses tableaux dont ce fameux : La jeune fille à la perle, il y a peu et il y a tout dans ce portrait.

Tiré du livre de Tracy Chevalier, le film ne raconte pas la véritable naissance de ce tableau, c'est une supposition, une histoire imaginée d'après le tableau et le mystère qui l'entoure, on ne sait pas qui est cette jeune fille. Et cette idée me plait énormément, on devrait le faire plus souvent partir d'un tableau dont on ne connait rien ou presque et imaginer les scénarios possibles.


Une jeune fille quitte sa famille dans la misère pour aller travailler comme bonne dans une maison, celle où vivent la famille de Vermeer, sa femme, sa belle-mère et ses nombreux enfants. La maison a été entière construite pour tourner le film, on y voit deux mondes celui des maîtres chaleureux, lumière chaude et celui des bonnes, cuisinières, pièces de travail, lumière froide et sombre.
Et puis il y a l'atelier, une troisième lumière, blanche, pièce claire presque vide, c'est là où tout se joue, l'avenir de la famille, la création, la naissance du fameux tableau, celle aussi de la complicité de la nouvelle bonne Griet et du peintre Vermeern affection platonique même si le désir les frôle.



J'appréhendais aussi cette histoire, trop souvent on nous montre le côté grivois ou pire du peintre qui profite de ses modèles et les parties de jambes en l'air tiennent plus de place dans le film que la peinture.
Justement, ici tout est en délicatesse, pas de fusion des corps, pas de grande déclaration,

Griet est sensible à la peinture, à l'observation des lumières, des couleurs. Vermeer de son côté a une belle mère qui s'intéresse à ses tableaux que pour l'aspect financier et une femme pour le confort que cela lui apporte.
Vermeer va petit à petit parler de son art à Griet, lui faire partager ses secrets d'atelier, son regard de peintre. Naitra une complicité toute en retenue.
Beaucoup de silence, quelques émotions partagées, des regards, des hésitations, c'est une relation toute en finesse et en délicatesse. De l'émoi pour tous les deux que ressentira la femme qui fera de très belles scènes, cinématographiquement parlant, de jalousie.

L'intérêt du film aussi est de voir le côté fragile de la vie matérielle d'un peintre soumis aux caprices et pouvoirs d'un mécène, magnifiquement joué, sadique, odieux avec les femmes et la sienne, vicieux et imbu de lui même.


Donc un superbe film, les images sont magnifiques, décors costumes reconstitués sans trop, et des acteurs excellents.
A signaler sur le DVD des bonus intéressants sur les scènes coupées et pourquoi, sur le travail entre la scénariste et l'auteure du livre, les idées de décors, intéressants pour ce film d'époque.


Et puis la naissance de ce tableau devant nos yeux est un moment très beau, quand on le voit fini à l'écran, j'ai été très troublée, c'est superbe.


Revenir en haut Aller en bas
Fido
Fils des Mothers
avatar

Messages : 1166
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Peter Webber   1/6/2010, 03:11

J'ai enfin pu mettre la main ou plutôt l'œil sur ce film.
Magnifique!
En plus d'une belle histoire, il donne envie d'en savoir plus, sur le peintre, l'époque et bien sûr les tableaux...
Et cette Vue de Delft !
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Peter Webber   2/6/2010, 00:41

Contente qu'il t'ait plu ! Vraiment un beau film, mais tu aurais dû me le demander un aller-retour dans une enveloppe et c'était fait.

Pour Vermeer, j'ai eu aussi envie d'en savoir plus et puis également sur le réalisateur Peter Webber, l'histoire est belle mais la réalisation est superbe vraiment, c'est filmé intelligemment, si le film comporte de très belles images, le film entier est fait avec beaucoup de sensibilité. J'ai vraiment apprécié.

Interview avec Peter Webber
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peter Webber   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peter Webber
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Show Me The Way (cover) - Peter Frampton - Harmonica Suzuki Manji in D
» Sting Vs Peter Gabriel
» Peter POSTLETHWAITE
» Peter Hammill & Van der Graaf Generator
» Johann Peter Kellner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: Cinéma-
Sauter vers: