Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zhang Chengzhi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Zhang Chengzhi   3/2/2010, 14:36

Zhang Chengzhi est né en 1948, à Jinan, capitale de la province du Shandong. D’origine musulmane (hui), il est pourtant l’un des écrivains majeurs de la Chine actuelle. Polyglotte, il a écrit des livres ethnologiques en japonais, des poèmes en mongol, et traduit de l’anglais en chinois. Sa position marginale a donné naissance à son œuvre la plus contestataire, Une histoire intime de l’âme musulmane en Chine, interdite dès sa sortie en 1992. Fleur-Entrelacs, écrit à la même époque, est considéré comme sa meilleure œuvre littéraire. Mon beau cheval noir a reçu le Prix du Meilleur Récit en 1984.



Le soleil levant... Loin, très loin, peut-être à plusieurs dizaines de milliers de kilomètres, à l’est de la prairie, là où l’océan marque la ligne d’horizon... Nous étions éblouis... Une demi-boule, rouge sang, pointait avec timidité et s’agitait avec angoisse. Au-dessus de nos têtes, les couches de nuages, noires et bleues, qui couvraient le ciel s’étendaient tout droit jusqu’à l’est, et rencontraient là-bas le soleil naissant qui brûlait et enflammait leurs bords. Flamboyante boule de l’aube ! D’un rouge enivrant, elle bondissait et rayonnait, aux confins d’une terre immense, plate et infinie. Avec une énergie qui ne connaissait pas de résistance, elle coupa la longue nuit de la steppe dans l’orient lointain.
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Zhang Chengzhi   3/2/2010, 14:38

Une longue étendue d’herbes folles, un horizon à l’infini, les montagnes au loin, et devant moi la steppe mongole. Immensité et démesure. Quel magnifique voyage, quelle superbe découverte et quel dépaysement. Loin de la Chine et sa folle civilisation, loin de ses grandes villes en plein expansion, ici seulement quelques yourtes pour composer un village isolé, quelques habitants paysans ou éleveurs. Parmi ces rares autochtones, un jeune homme Baiyinbaolige revient sur cette Terre qui l’a vu naître après de longues études d’agronomie dans la civilisation. Ce retour sera propice aux grandes retrouvailles avec Ganga-Hala, le beau cheval noir qui sept ans plus tôt naquit dans la yourte familiale.

Je me souviendrai toujours de ces nuages splendides et disparus à jamais, de ce jeune soleil qui, en remuant, sortait des entrailles de la terre en un élan solennel. Pour moi, le soleil, ce jour-là, exprimait les sentiments les plus purs, les plus beaux et les plus proches des êtres humains. En marchant inlassablement aux rythmes lancinants et pathétiques de la vieille ballade Mon beau cheval noir, en m’interrogeant avec minutie sur toutes mes fautes et en consumant toutes mes peines, je constatais ma chance d’avoir une vie intérieure riche, d’être un homme qui sait distinguer ce qu’il aime et ce qu’il hait, et qu’après tout tel est le vrai bonheur de la vie.

Mais ce retour aux sources pour « Bapa » (un peu plus court, et plus facile à prononcer que Baiyinbaolige) est surtout l’occasion de faire amende honorable pour avoir délaissé et oublié ses origines, sa grand-mère et la femme qu’il a aimé Somia. Un roman sur les steppes mongoles de cette Chine du Nord-Ouest mais aussi et surtout une histoire d’amour et d’enfance, avec une « loi » des steppes intraitable, d’une violence sans condescendance. Bapa tentera bien de se révolter contre ces pratiques ancestrales, notamment envers les femmes et sa bien-aimée, mais face à la résignation des intéressées, que faire, sinon fuir et s’échapper de cet univers abject... jusqu’au jour où l’appel de ses origines fut trop grand, où le hennissement de son beau cheval noir le rappelle à ses souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
 
Zhang Chengzhi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hao Fu Zhang
» Zhang Nan...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Ivre de livres :: La Bibliothèque :: Chine.-
Sauter vers: