Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Naomi Kawase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 44
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Naomi Kawase   6/2/2010, 04:35

Depuis le temps que j'entends parlé de son film La forêt de Mogari, je me devais de le voir et d'en parler un peu (avant que la spécialiste de ce domaine reprenne la main...)


Shigeki vit dans une petite maison de retraite sous le regard bienveillant d'une aide-soignante, Machiko. Sans le savoir,
tous deux partagent un lourd secret : la perte d'un être cher.

A la suite d'un accident de voiture, Shigeki et Machiko se retrouvent seuls et désemparés. Lorsque le vieil homme s'enfonce
dans la forêt voisine, Machiko n'a d'autre choix que de le suivre. C'est là, au coeur de cette nature protectrice, qu'ils vont à nouveau se sentir vivants…

Mogari désigne la période consacrée au deuil ou encore le lieu du deuil.
L’étymologie de ce mot serait Mo Agari, la fin du deuil.
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 44
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Naomi Kawase   6/2/2010, 04:44

Un film lent, rien de surprenant pour un film japonais :
une longue quête vers le deuil et la mémoire, l'action se déroule uniquement autour des 2 protagonistes que l'on suit, caméra à l'épaule, à travers jardins, champs et forêts...

Un film visuel, rien de surprenant pour un film japonais :
justement cette forêt est magnifique, les jardins au cadrage très large donne une impression de vertige...


Un film émouvant avec une première partie riche en émotion, une seconde partie qui dérive sur les contes et légendes, rien de surprenant pour un film japonais, avec cette forêt où des esprits remuent les feuilles des arbres et dansent entre les souches...

Un film avec une pointe de sensualité (dans la scène où il déguste de la pastèque).

Un très beau film, riche et émouvant, une magnifique découverte !

A voir, le dossier de presse.
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Naomi Kawase   6/2/2010, 06:49

Le Mouton Sauvage a écrit:
Depuis le temps que j'entends parlé de son film La forêt de Mogari, je me devais de le voir et d'en parler un peu (avant que la spécialiste de ce domaine reprenne la main...)

Shocked Ca m'apprendra à trainer ou alors ça tombe très très bien tu fais tout le boulot ... Wink suis pas spécialiste mais j'aime beaucoup, amatrice oui.

J'ai vu ce film en janvier, je voulais te le proposer, bon maintenant je vais lire ton avis.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Naomi Kawase   17/2/2010, 11:27

J'ai également trouvé ce film superbe, les images évidemment, je dis ça mais pour ceux qui ne connaissent pas, les images de nombreux films asiatiques sont absolument ... magnifiques. C'est vrai aussi que la nature y est souvent très présente et quelle nature ! Ceci dit d'autres films ne se passent pas dans un cadre verdoyant et je retrouve cette beauté dans l'image.
Déjà c'est un point très important pour moi, l'image me tient à coeur. Je sais aussi que c'est un point que d'autres n'aiment pas, leurs reprochant un caractère académique.

Il y a aussi souvent une histoire humaine particulière, inattendue qui n'est pas enjolivée ni enlaidie, réaliste et délicatement humaine et La forêt de Mogari est une belle histoire humaine, j'ai aimé l'histoire de cette jeune femme et de ce vieil homme.
Ce que j'apprécie souvent et là c'est le cas, ils ne s'entraident pas en se parlant de leurs douleurs, mais indirectement, se soutenant dans des moments concrets sans parler de leurs vies.

Le Mouton Sauvage a écrit:
Un film lent, rien de surprenant pour un film japonais :
une longue quête vers le deuil et la mémoire, l'action se déroule uniquement autour des 2 protagonistes que l'on suit, caméra à l'épaule, à travers jardins, champs et forêts...
Pour ce film, je ne l'ai pas trouvent lent, mais je ne suis peut-être pas objective, de nombreuses critiques le décrivent comme lent, il y a quand même pas mal de mouvement, souvent on entend par lent, des films assez contemplatifs et en cela je ne trouve pas que ce soit le cas ici.

Je pense que le moment ou ils jouent à cache cache se passe dans un champs de théiers ?
En tout cas c'est un très très beau moment ! Quel plaisir à voir !
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Naomi Kawase   23/2/2010, 08:09

Le Mouton Sauvage a écrit:

Un film avec une pointe de sensualité (dans la scène où il déguste de la pastèque).

J'ai trouvé aussi cette scène très sensuelle, j'aurais dit érotique mais c'est plus comme des enfants qui jouent, cela n'empêche pas l'érotisme mais il n'y a pas forcément ce que nos yeux d'adultes y voient.
Cela commence bien avant et tout le film possède cette joie enfantine, la scène de calligraphie, la course dans la nature, le jeu de cache cache, le partage de la pastèque qui est plus de la goinfrerie que de la pure dégustation due à leur soif.
Malgré les souffrances de chacun, c'est une renaissance à laquelle j'ai eu le sentiment d'assister.

Une idée que j'ai mais je ne sais pas si elle est compréhensible, je crois que c'est en vivant que l'on vit, parfois j'ai des formulations plus claires pour dire mon impression sur la vie et ce film représente parfaitement mon sentiment.

Et puis ici aussi, ce rapprochement entre des personnes d'âges très différents me plaît, c'est un point important dans la vie et je ne sais pas si cela vient de nos sociétés qui classifient tout, je pense que ces échanges sont très riches.
Leur complicité est palpable, elle naît, existe, il n'y a pas eu de paroles, de bavardages, non c'est vraiment très sympa.


La Forêt de Homoguri, un film très sensible, j'ai vu aussi Shara, un film superbe dont j'essaierai de vous parler, un film différent et un autre Suzaku, que j'ai vu mais que je n'ai pas su apprécié, un film très lent, silencieux et je ne l'ai pas vu dans de bonnes circonstances, à revoir peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naomi Kawase   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naomi Kawase
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: Cinéma-
Sauter vers: