Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yoshida Shuichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Yoshida Shuichi   7/2/2010, 09:20

Yoshida Shuichi, né en 1968 à Nagasaki, En 1997, il obtient le prix Bungakkai du premier roman pour Saigo no musoko ("Le Dernier fils"). Depuis il a publié de nombreux romans, plusieurs ont été couronnés par des prix littéraires.




Premier livre de cet auteur traduit en français par Gérard Siary : Park life édité aux Éditions Picquier
Ce livre a obtenu en 2002 le prix Akutagawa, le Goncourt japonais.


Ce petit roman est une bouffée d’air pur dans la vie affairée et raisonnable des citoyens du XXIe siècle que nous sommes.

Un air venu du parc de Hibiya à Tôkyô, où l’on pénètre sur les pas d’un jeune employé légèrement excentrique, et soudain « l’exhalaison de terre et d’herbe vous chatouille les narines ».

Là, il croise une triathlonienne consommatrice de bains moussants, rencontre un vieil homme qui fait voler un capricieux aérostat rouge, rêve, médite, s’exerce à chambouler la perspective pour voir le monde autrement. Il arrive que s’y nouent des idylles, à peine plus tangibles que le bruissement des pigeons qui s’envolent.

Ce récit a le charme des parenthèses qui s’ouvrent parfois dans la vie pour laisser entrer l’enchantement, comme un léger vertige de déraison. La ville n’est pas loin, les buildings cernent l’horizon, mais dans cet espace clos et protégé, se jouent les menues aventures qui donnent son goût unique à l’existence, la petite musique d’un grand parc au cœur d’une immense capitale.


Ce qui m'avait intéressé dans ce livre, c'est l'histoire du parc dans la ville; les parcs, squares et autres espaces de nature sont comme des bulles dans la ville, lieux que j'ai souvent fréquentés, lieu propice pour une pause, observer la nature, il y a toute une vie dans un parc, famille, solitaire, amoureux, travailleurs qui vient pour une pause déjeuner ou autre, lecteurs, rêveurs, un lieu de convivialité ou d'isolement suivant le moment, un peu comme les cafés.

Park Life, est une balade agréable, j'ai retrouvé l'ambiance attendue, le côté bulle d'air, une parenthèse dans le quotidien, c'est un livre très court et une lecture agréable mais j'étais un peu déçue, j'attendais peut-être plus, disons que le récit est sans surprise,
Le narrateur nous emmène aussi dans la ville et ces moments m'ont semblé trop longs, ces pauses dans le parc l'amèneront à regarder autrement son environnement, nous suivons ses réflexions sur la vie, l'individualisme dans une société hyper consommatrice, l'indifférence aux autres.
Donc un livre pas inintéressant mais qui aurait pu aller plus loin, c'est ce que j'ai attendu, je crois, durant cette lecture.

Ce titre est en poche, depuis peu, à la suite de la sortie d'un deuxième titre comme souvent aux Editions Picquier et ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Yoshida Shuichi   7/2/2010, 09:27

Voici donc le dernier titre traduit en français par Gérard Siary aux éditions Picquier.

Parade



Comme à la parade !
Quatre jeunes gens, qui partagent un appartement dans Tokyo, se racontent à tour de rôle : sa vie, son passé, ses amours, ses travers, ses folies, ses manies, ses secrets. Et lorsqu'un cinquième entre par hasard dans le jeu, son intrusion change la donne et révèle ce qui se trame sous les règles tacites de la communication humaine.

La petite musique de Yoshida Shuichi excelle à décrire ce qui se jour dans le phénomène de la colocation, cette communauté de vies qui est le reflet de la société tout entière.

Il s'entend à orchestrer le drame silencieux sous la futilité apparente du monde et nous ramène constamment au mystère de l'autre : celui que nous côtoyons et croyons connaître, celui que nous jouons vis-à-vis d'autrui et de nous-mêmes, entre norme et transgression, peurs et attentes, solidarité et violence.
Sortie en janvier 2010

Source et sur le site de l'éditeur !
Revenir en haut Aller en bas
Bernique

avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 117

MessageSujet: Re: Yoshida Shuichi   7/2/2010, 09:34

Park life
Utopie a écrit:

Donc un livre pas inintéressant mais qui aurait pu aller plus loin, c'est ce que j'ai attendu, je crois, durant cette lecture.

Je l'ai offert il y a peu et on m'en a fait à peu près le même commentaire. La 4e de couverture est dithyrambique, mais le contenu un peu décevant.
Pourtant il a un prix important. Alors est-ce dû à la traduction ?
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Yoshida Shuichi   8/2/2010, 07:11

Je ne sais pas si c'est dû à la traduction, je ne crois pas, cela enlèverait-il la profondeur des idées ? le fait qu'il est eu un prix, je ne suis pas vraiment spécialiste des prix japonais mais tous les livres ou presque que j'ai lus, je vois marqué prix x ou y, cela m'a toujours frappé la multitude des prix.

Hier j'étais tombé sur un bon exemple mais j'ai fait pas mal de recherche, le nombre de prix était assez hallucinant.
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Yoshida Shuichi   8/2/2010, 07:44

Utopie a écrit:
le fait qu'il est eu un prix, je ne suis pas vraiment spécialiste des prix japonais mais tous les livres ou presque que j'ai lus, je vois marqué prix x ou y, cela m'a toujours frappé la multitude des prix.

ça me fait penser au fameux label "élu produit de l'année", cher à la grande distribution et à l'industrie alimentaire. Beaucoup de prix, mais après faut voir ce qu'il y a derrière ce prix... Si une réunion d'une dizaine de critiques sufit à l'attribution d'un prix...

Pour le prix Akutagawa, il récompense des nouvelles ou de courts romans et est décerné deux fois par an, en janvier et en juillet. C'est déjà pour cette fréquence semestrielle que tu as l'impression d'en voir beaucoup...

C'est devenu le prix littéraire le plus prestigieux du Japon, connu pour faire découvrir des auteurs jusque-là totalement (ou presque) inconnus, et qui a une véritable influence sur les ventes. Peut-être que justement parce qu'il a reçu un prix, les maisons d'édition prennent le temps et les moyens pour traduire l'oeuvre...

Disons que le Akutagawa serait le seul prix pour lequel je pourrais être sensible, et je crois d'ailleurs que c'est le seul que je connaisse vraiment...

Après, il y a le Prix Edogawa pour les romans policiers, le prix Izumi pour les oeuvres dites "romantiques", le prix Mishima qui récompense tous les ans un roman, un essai, une poésie ou une pièce de théâtre considéré comme ayant « ouvert une brèche » dans le monde littéraire, le prix Tanizaki récompense les romans longs...

Tous ces prix sont souvent en hommage ou à l'initiative d'un grand écrivain japonais, et vous trouverez sur ce site d'autres prix littéraires japonais ainsi que leurs lauréats...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Yoshida Shuichi   8/2/2010, 13:09

J'ai l'impression quand même que ce prix Akutagawa que l'on compare avec le Goncourt est resté dans la même idée de départ, soit de le donner à de jeunes écrivains débutants.

Park Life n'est pas un mauvais roman non, juste que j'attendais que l'auteur aille plus loin mais cela vient de mes idées aussi, j'ai toujours envie dans les films, les livres quand un protagoniste prend du recul sur sa vie qu'il la jette et recommence autrement, la prise de conscience me plaît beaucoup mais suivie d'actes, c'est finalement assez rare dans la fiction comme dans la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yoshida Shuichi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yoshida Shuichi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Youtube - Keiji Haino, Makoto Kawabata & Tatsuya Yoshida
» Yuki Yoshida, du groove japonais ...
» Yoshida brothers - KODO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Ivre de livres :: La Bibliothèque :: Japon-
Sauter vers: