Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Louis Sclavis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Louis Sclavis   12/2/2010, 15:14

Synopsis :
30 avril 1962. La guerre d'Algérie est terminée depuis deux mois, mais Charles de Gaulle a négocié avec le FLN lors des accords d'Évian la poursuite d'essais atomiques dans le désert du Sahara. Un tir nucléaire souterrain doit d'ailleurs avoir lieu le lendemain, au cœur de la montagne du Taourirt. Philippe, un jeune lieutenant patriote, et trois appelés du contingent passablement indisciplinés, Jojo, Fred et Javiez sont réquisitionnés afin d'assurer la sécurité autour du secteur. Au même moment, Antoine, sous-directeur de cabinet du ministère de la Guerre, arrive sur place avec sa maîtresse, Louise, qui n'est autre que la mère de Philippe. Ce haut fonctionnaire, chargé de superviser le tir, doit également préparer la venue du ministre. Un géologue met alors en garde Antoine, pour lui cette nouvelle explosion est des plus risquée, la montagne étant déjà fragilisée. Et de fait, le 1er mai, l'accident se produit : sous les yeux des officiels réunis dans un poste d'observation situé à 5 km du lieu de l'explosion, le Taourirt se fissure libérant un nuage radioactif : ce sera l'accident de Béryl.


Vive La Bombe !
Un téléfilm édifiant de Jean-Pierre Sinapi, et une musique de Louis Sclavis.
Sclavis, clarinettiste et saxophoniste, une discographie impressionnante et plusieurs musiques de film à son actif.
Il fut envoutant (10) lors du compte à rebours (9) avant que (8.) les officiels (7) ne se congratulent (6) au champagne (5) et que la bombe n'explose (4) (3) (2) (1) BOOM se déclencha sur une musique planante, hypnotisante. On est pris dans le trip, on sent la montagne gronder, et la clarinette pousser et puis une fumée noire s'échappe, terrifiant, honteux, mais que ce fut beau ce jazz de Sclavis, tellement irréel qu'il parvient à transformer un nuage atomique en une beauté envoutante. Un vrai bonheur cette musique dans un film totalement remarquable qui met à nu les inconséquences, les mensonges et le cynisme de l'appareil d'état face à un "secret défense".

Point d'extrait du film mettant en scène la musique de Sclavis, mais une improvisation devant le cinéma muet de Melies :

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Louis Sclavis   15/6/2010, 14:11

« Dans la nuit » est un film muet réalisé en 1929 par l’acteur Charles Vanel. A l’initiative d’Arte et de l’Institut Lumière, le film fut restauré par la Cinémathèque française. A la demande de Bertrand Tavernier, l’enregistrement d’une bande-son fut proposé au régional de l’étape : le film étant tourné à Lyon, il fallut donc un lyonnais pour y coller sa musique, Louis Sclavis ! en formation quintet…

Louis Sclavis - clarinettes
Vincent Courtois - violoncelle
Dominique Pifarély - violon
Jean louis Matinier - accordéon
François Merville - batterie, marimba

Louis Sclavis aime le cinéma, ses origines lyonnaises certainement, berceau des frères Lumière. Il aime mettre en musique les images, participant ainsi à de nombreux projets visant à apposer un accompagnement musical sur une scène de théâtre, un ballet ou un film…

En faisant abstraction de cette expérience cinématographique, j’ai conscience que la clarinette de Sclavis peut hérisser les cheveux de la tête de certains. Il n’a pas une musique facile et par moment, il faut s’accrocher dur pour poursuivre sa promenade musicale. Mais ici, rien de cela : la musique coule le long du Rhône, délicatement, à petits flots. Elle devient accessible et le plaisir de naviguer sur ces flots n’est plus à bouder, entre valse musette et folklore d’époque réinventé.

Je n’ai pas vu le film, mais à la limite peu importe… Je peux même me le créer ce film de Charles Vanel, me le restaurer à ma sauce, juste avec la musique de Sclavis et les titres de ses pièces : Le travail, Dans la nuit, Fête foraine, Retour de noce, Mauvais rêve, Amour et beauté, L’accident, Le miroir, La fuite, La peur du noir, les 2 visages… « Dans la nuit », tout un programme nocturne…

Voilà, c'était mon conseil de la nuit : « Dans la nuit »



Extrait d'un soir : Le Travail
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Louis Sclavis   21/7/2010, 14:29

Fido a écrit:
Alors pour ce soir, c'est dans la cour de la Madelaine (de Proust?).
Louis Sclavis & Vincent Courtois.

Voilà.
Un soir, quelqu'un se la ramène pour nous dire que, quelque part sur Terre, le gars il va écouter le Sclavis et le Courtois, en mangeant des madeleines !
Alors Voilà.
Moi, j'ai fini hier mes dernières madeleines, et je me dis : "c'est trop bête !".
Pourquoi aller quelque part sur Terre ?
Pourquoi ne pas rester ici dans mon salon, sur mon vieux clic-clac déglingué ?
Pourquoi ne pas écouter Louis Sclavis & Vincent Courtois ?

Alors, je me suis dit : "Banco !"
Et Voilà, je me repasse Dans la Nuit, et j'écoute Le Miroir.
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Fido
Fils des Mothers
avatar

Messages : 1166
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Louis Sclavis   21/7/2010, 16:40

Ben voilà , le gar il en sort du fameux duo ! Et pour être fameux le duo, il le fut!
Grands virtuoses que ces deux musiciens qui ont mené leur conversation sans trêve ni hésitation une paire d'heures. Dialogue enjoué, partagé où beaucoup de thèmes ont été évoques, visitant le temps et l'espace pour rassembler le tout en une musique inspirée joyeuse mais sans concession...
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Louis Sclavis   23/7/2010, 07:20

Pour une fois j'ai eu du mal à vous suivre.
Je réécouterai, je sais que l'oreille peut s'affiner et apprivoiser ce qui ne nous accroche pas tout de suite et puis parfois une question de disponibilité z'aussi !


Revenir en haut Aller en bas
Fido
Fils des Mothers
avatar

Messages : 1166
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Louis Sclavis   23/7/2010, 07:47

Arf, c'était dit:
SANS CONCESSION !!!

une piste pour former son oreille:
Ceux qui veillent la nuit

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Louis Sclavis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Louis Sclavis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis Sclavis : L'histoire d'une création
» Louis Sclavis quintet au Pannonica à Nantes
» Louis Sclavis
» Louis Spohr (1784-1859)
» Louis-Théodore Gouvy (1819-1898)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Casque sur les Oreilles, Volume à Fond :: Dans la boite de Jazz-
Sauter vers: