Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Neil Young

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Neil Young   17/2/2010, 14:14

L’homme est seul. Il erre avec sa guitare à travers des terres sauvages et ancestrales. On n’entend que son souffle, et un train à l’horizon. Ambiance western post-apocalyptique. Cet homme c’est, William Blake, pas le poète, juste un type banal qui fuit et cherche en l’errance un repos éternel. Dans sa quête, William Blake y rencontre un indien Nobody fan de William Blake, le poète. Et dans cet ouest sauvage, d’une beauté inégalable, même en Noir et Blanc, se trouve la guitare de Neil Young, son plus bel album, l’un des plus aboutis, à la fois original, bluesy et incroyablement hypnotique. Sa guitare déchire l’air, transperce les cieux, flotte entre les flocons de neige et navigue sur un canoë. Je ferme les yeux, et je revois les images du film de Jim Jarmusch. Tout est beau autour de moi, la pellicule, William Blake et les riffs sauvages de Neil Young

Commencer le fil de Neil Young sur cette B.O. ne peut être que de bon augure ; Il y a tant à dire sur le musicien qui me surprend souvent dans son parcours et ses albums. Il excelle dans le folk, il sature sa guitare dans un rock grunge (une coparticipation avec les Pearl Jam « Mirror Ball » ), il sait se faire hypnotique et envoûtant dans une musique de film, il touche au jazz façon Blue Note. Neil est partout, et souvent présent dans mes choix musicaux.

Voilà, c’était mon conseil du soir : « Dead Man ».



Extrait d’un soir : Guitar Solo #4.


Dernière édition par Le Mouton Sauvage le 23/6/2010, 06:51, édité 1 fois (Raison : Oh la vilaine faute d'orthographe vu 3 mois après...)
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Neil Young   10/3/2010, 14:07

« Chrome Dreams II » serait le 30ème album studio de Neil Young (notez le conditionnel de la phrase : n’ayant que la moitié de ses disques, j’ai arrêté de compter). Le titre « Chrome Dreams II » vient d'un projet d'album avorté qui devait sortir en 1977 : « Chrome Dreams ».

Tracklist :
1. Beautiful Bluebird - (4:27)
2. Boxcar - (2:44)
3. Ordinary People - (18:13)
4. Shining Light - (4:44)
5. The Believer - (2:39)
6. Spirit Road - (6:32)
7. Dirty Old Man - (3:17)
8. Ever After - (3:32)
9. No Hidden Path - (14:31)
10. The Way - (5:15)


L’histoire commence en toute beauté, et en toute simplicité avec ce « Beautiful Bluebird ». Du pur Neil Young, tendance folk des campagnes. C’est classique, c’est champêtre, c’est du Young à l’harmonica, comme au bon vieux temps d’Harvest. Une belle entrée en matière qui ouvre gracieusement l’album. Puis le folk devient un peu plus rock, un rock rustique et bucolique, guitare aiguisée et sax’ en fond… C’est le moment d’ouvrir sur la grande pièce, le morceau de choix de l’album, celui qui est au centre du disque et de son univers, les 18 minutes et treize secondes de rock sauvageon d’un « Ordinary People ».
Un grand Neil Young.

« Chrome Dreams II » me semblait, aux premiers abords, une énième composition de Neil, classique et sans surprise, le genre d’album qu’on écoute comme « ça », histoire de faire passer le temps… Mais au final, il s’avère que cet album est un peu plus que « ça », c’est une œuvre entre douceur mélancoliquement folk et puissance électriquement rock, synonyme de pur bonheur rock’n folk.

Voilà c’était mon conseil d’un soir : « Chrome Dreams II »



Extrait d’un soir : Ordinary People
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Neil Young   14/7/2010, 07:37

Neil Young : Heart of Gold

Après Jim Jarmusch, auteur d'un rockumentaire définitif sur le Neil électrique (Year of the Horse), c'est au tour de Jonathan Demme de déclarer sa flamme au Loner, version acoustique. ­Cinéaste et mélomane exigeant, il avait ­déjà prouvé son savoir-faire avec un ­fameux concert filmé des Talking Heads (Stop making sense) ou un clip bressonien pour New Order (Perfect Kiss). Cette fois, Demme a capté un live acoustique d'anthologie au Ryman Auditorium de Nashville, en août 2005. Entouré d'une bande de musiciens seniors habillés en cow-boys, Neil Young interprète son album Prairie Wind, suivi d'une sélection de classiques. Chaque note carillonne dans cet écrin qui a vu défiler toutes les légendes de la country. Chaque plan convoque les vivants et les morts. L'émotion est palpable. D'autant plus que quelques mois avant le concert, une tumeur au cerveau lui a été diagnostiquée. C'est donc en regardant la mort en face que le Canadien a composé Prairie Wind.



Heart of Gold, un rendez-vous à ne pas manquer,
ce jeudi soir sur Arte,
pour les noctambules de minuit !

Extrait du 14 juillet : Prairie Wind
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Neil Young   17/9/2010, 14:50

1- Out On The Weekend / 2- Harvest / 3- A Man Needs A Maid / 4- Heart Of Gold / 5- Are You Ready For The Country? / 6- Old Man / 7- There's A World / 8- Alabama / 9- The Needle And The Damage Done / 10- Words (Between The Lines Of Age)

10 titres pour un album culte. Rien de nouveau sur la planète Neil Young que du vieux qui nous fait voyager aux confins éloignés de l’Amérique profonde. Mais de l’antique comme cela, on en redemande toujours. Aux premières notes de chaque « tube », chacun a envie de sortir son harmonica de la poche de sa chemise à carreaux aux manches négligemment retroussées pour fredonner ces airs si entêtant… « Harvest », sorti en 1972, est ce qu’on pourrait appeler un disque mythique pour toute une génération (puis celle de leurs enfants et aujourd’hui de leurs petits-enfants). C’est à ce genre de détail que l’on se rend compte de la puissance de cet album. « Harvest », l’un des albums les plus importants de l’Histoire du Rock. Un Rock’n Folk sublime, mélodieux, avec cette voix si caractéristique haut perchée et nasillarde de Neil. « Harvest », je ne me lasserai jamais de cet album de ces ballades sublimes telles que A Man Needs A Maid, de cette guitare folk sur Heart Of Gold ou de cet harmonica sur Out On The Weekend, de cet engagement sur Alabama ou de la puissance émotionnelle de Words (Between The Lines Of Ages). Une certaine nostalgie s’empare de moi à cette énième (et incomptable) écoute. Nashville, l’Alabama, le Sud profond de l’Amérique, je pourrai me sentir rustre parmi les rustres, mais un rustre avec un harmonica qui frôle le bonheur intégral et l’oubli total. Je me sens devenir cow-boy, je chausse mes ‘tiag, je suis dans un rêve country au milieu de poussières et débris de comptoir. Pas la peine de chercher mon cheval, il s’est tiré avec ma belle, lasse de ma gueule et de ma chemise à carreaux ; mais moi, je m’en fous, j’ai toujours l’harmonica en poche et l’air du « Harvest » de Neil Young en tête. Cela me suffit…

Voilà, c’était mon irrésistible envie d’un soir : « Harvest ».



Extrait d’un soir : Old Man.

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
NNN

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 13/09/2010
Age : 37
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Neil Young   18/9/2010, 01:21

J'aime bien son album avec Pearl Jam, Mirrorball.
Revenir en haut Aller en bas
Fido
Fils des Mothers
avatar

Messages : 1166
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Neil Young   18/9/2010, 04:17

Peu de temps avant Harvest, en 1970, Neil Young rejoint David Crosby, Stephen Stills et Graham Nash.
Ensemble quelques concerts (Woodstock !) et surtout un disque aussi légendaire que Harvest:

Un disque magnifique où collabore entre autres un certain Jerry Garcia.
Un disque où chaque pièces peut être facilement attribuée à son auteur mais qui garde quand même une unité parfaite...
Quelques morceaux ici
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Neil Young   

Revenir en haut Aller en bas
 
Neil Young
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel est le point commun entre Neil Young et Rod Stewart?
» Neil Young Foire aux Vins Colmar 2008
» Neil Young
» Neil Young
» Neil Young & Crazy Horse - Tournée européenne 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Casque sur les Oreilles, Volume à Fond :: Dans le Jukebox-
Sauter vers: