Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Khalil Gibran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Khalil Gibran   8/3/2010, 08:46

Utopie a écrit:
La Citadelle des Neiges un livre que j'ai voulu lire doucement et isolée, j'ai bien fait car cela correspond assez bien au texte.
Je vais voir pour le titre donné par Mi-Mi et je veux bien d'autres titres de M. Ricard ou d'autres auteurs, sur le même sujet ou non, mais dans l'idée de petits livres à déguster et qui apportent ce petit plus, réflexion mais aussi sérénité pour un autre regard sur le monde.

Un jeune homme intervint : Parlez-nous de l’Amitié.

Il répondit en ces termes : Ton ami est la réponse à tes besoins. Il est le champ que tu sèmes d’amour et récoltes en rendant grâces. Il est ta table chargée de mets et ton âtre. Car tu viens à lui affamé et le recherches pour la paix.

Quand ton ami te découvre son avis, tu ne redoutes pas de lui dire « Non », tu ne retiens pas ton « Oui ». Et quand il est silencieux, ton cœur ne cesse pas d’écouter le sien ; Car sans mots, dans l’amitié, toutes paroles, tous désirs, toutes espérances naissent et se partagent, avec une joie spontanée. Quand tu te sépares de ton ami, tu ne t’affliges pas ; Car ce que tu aimes le plus en lui pourra s’éclaircir en son absence, comme la montagne pour le grimpeur est plus nette depuis la plaine. Et que l’amitié n’ait d’autre but qu’approfondissement de l’esprit.

Qu’à ton ami tu donnes de ton meilleur. S’il doit connaître le reflux de ta marée, qu’il connaisse aussi son raz. Que serait ton ami si tu le cherches pour tuer le temps ? Cherche-le toujours pour le vivre. Car il lui appartient de satisfaire ton besoin, pas ton vide. Et qu’il y ait rire dans la douce amitié, et partage de plaisirs. Car dans la rosée des détails, le cœur trouve son matin et la fraîcheur.



Avec de courts textes, entre poésie et métaphores, Khalil Gibran, nous donne matière à réflexion, à introspection sur l’amour, l’amitié, la mort, la vie, les enfants, le travail, etc... Un petit livre à avoir constamment sur soi, pour pouvoir en lire un court chapitre à la moindre occasion, en attendant un métro sur le quai, autour d’une Grimbergen sur la terrasse ensoleillée d’un café, au bureau entre deux pauses café, au milieu d'un champ enneigé à méditer sur la prochaine photo, aux toilettes... n’importe où, n’importe quand... toutes les occasions sont bonnes pour s’inspirer de cette magnifique prose.
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Khalil Gibran   8/3/2010, 10:59

Ah ouiiiiii... je l'ai et d'autres titres de cet auteur, un texte très connu sur les enfants...

Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit,
Parlez-nous des Enfants.

Et il dit :
Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même.
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous.

Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier.

Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.
L’Archer voit le but sur le chemin de l’infini, et Il vous tend de Sa puissance pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.
Que votre tension par la main de l’Archer soit pour la joie ;
Car de même qu’Il aime la flèche qui vole, Il aime l’arc qui est stable.


Khalil Gibran, Le prophète
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Khalil Gibran   9/3/2010, 23:51

En regardant les livres de Khalil Gibran, j'ai retrouvé le titre d'un livre que j'avais beaucoup aimé, Les ailes brisées, je me souvenais que l'auteur était libanais. Une histoire d'amour impossible, dit comme ça cela peut laisser à penser à une histoire à l'eau de rose. Il n'en est rien, c'est une histoire des plus poignantes que j'ai pu lire.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Khalil Gibran   10/3/2010, 11:36

Les ailes brisées, publié en 1912, est l'un des premiers livres de l'écrivain. Inspiré de son amour pour une jeune femme de son village natal, ce texte poignant laisse entendre, pour la première fois dans la littérature arabe, le refus d'une femme orientale d'être "considérée comme un meuble, acheté et livré d'une maison à l'autre".

L'histoire impossible entre Seima Karamy et celui que l'on devine être Gibran est plus qu'une confession amoureuse et un chant pastoral, c'est une critique sociale et morale qui fustige le statut misérable des femmes, brimées par des siècles de tradition misogyne.

On le trouve aux éditions Mille et une nuit, j'ai l'édition chez Actes Sud, avec une traduction de Joël Colin que voici :

Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Khalil Gibran   10/3/2010, 11:41

La rencontre d'une jeune fille le captive, et c'est elle, celle qu'il aimera tout au long de sa vie, qu'il ne pourra jamais oublier, Salma, l'héroïne des Ailes Brisées.

Déçu de ne pouvoir l'épouser et révolté devant la stagnance des préjugés, il rentre en Amérique pour ne jamais plus revenir en Orient. Malheureusement à son retour, en l'espace de six mois, brusquement il perd sa soeur bien-aimée Sultanah, son frère Pierre et sa mère adorée.

Meurtri et désemparé, il se réfugie dans un monde de solitude et de méditation – travaillant sans arrêt – continuant à dessiner pour pouvoir survivre et ménager sa santé habituellement fragile. Mais son monde de souffrance est préservé de l'aigreur. Il reste merveilleux, exemplaire de mansuétude et encore d'amour.

« En reposant ma tête sur l'oreiller, dit-il, et en fermant les yeux, je vole comme un oiseau au-dessus des vallées sereines et des forêts, tout enveloppé d'un voile léger. J'aime ma maladie qui me laisse loin des obligations et servitudes du monde. Bien plus près des choses abstraites, bien plus près de ceux qui me sont chers – en union avec eux – je sens et je pense leurs mêmes pensées et leurs mêmes sentiments, oui j'aime ma maladie...»

C'est donc dans ce climat de détachement, et dans un envol continu, qu'il compose paraboles et poèmes, planant au-dessus des joies comme des tristesses humaines.


Extrait de la préface de Marie-Rose Boulad-Absy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Khalil Gibran   

Revenir en haut Aller en bas
 
Khalil Gibran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Cigar Box Guitar de JB !
» Rabbi Abou Khalil
» Musique Orientale
» Bechara EL-KHOURY, né en 1957
» Le Oud et ses artistes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Ivre de livres :: 
Forum société, documents
 :: Sciences humaines
-
Sauter vers: