Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arthur H

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Arthur H   12/3/2010, 07:10

Dans la famille H, après le père, après la fille, j’appelle le fils : Arthur.


De l’actu à chaud, je vous retranscris, pour débuter ce fil, un article de Sylvain Siclier – Le Monde.

Aux Bouffes du Nord, à Paris, un piano caressé par des lumières douces. Parfois une guirlande lumineuse en révèle l'intérieur. Au piano, Arthur H, tout beau en chemise blanche, veste et pantalon gris anthracite. Son spectacle est une sorte de retour sur ses vingt ans de carrière. Certaines de ses chansons virent à la loufoquerie, d'autres, les plus intéressantes, sont des romances toujours un peu bancales, à la belle sensibilité.

A ses débuts, Arthur H était au piano, avec un contrebassiste et un batteur. Un peu jazz-blues, voix rauque. Puis Arthur H a donné à ses chansons des environnements sonores de plus grande ampleur pas toujours convaincants. Arthur H, Piano Solo. Mais là, seul au piano, avec des textes d'où l'on tire pêle-mêle des mains comparées à "de blanches murènes", la nécessité de se séparer pour ne pas "être déjà saturés des délices du futur", le cri terrible d'un survivant - "Je suis vivant, je suis sauvé" - Arthur H est à son plus touchant. Et la première heure de son récital, qui va durer deux heures, est impeccable.

Il va chercher une antenne hérissée de loupiotes conçue par Kên Higelin, son frère, metteur en scène du spectacle. Le clignotement est en accord avec les temps marqués au piano. Il se sert du métronome de son téléphone portable pour prendre le rythme. Des petits riens qui sont de plaisantes virgules. Ses musiques un peu soul, ses textes tendres comme ceux de Nino Ferrer sont un vrai bonheur.


La tendresse d’Arthur… et la magie de Jacques
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Arthur H   12/3/2010, 14:16

Le mieux serait de vous en proposer un extrait... scratch
Piano Solo, un album que je ne connais pas... encore...
Donc, je découvre en même temps que vous.

Extrait d'un soir : L'alcool.
je ne sais pas pourquoi, j'ai de suite été attiré par ce titre.... scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Arthur H   13/3/2010, 15:00

Sort un nouvel album en avril 2010, Mystic Rumba ! Parution prévue le 22 avril mais mais on peut déjà l'écouter ici.

Je ne connais pas tous ses albums mais j'ai adoré Bachibouzouk, je crois le premier, un album blues superbe avec sa voix hummm .. un délice !


En 1990, en duo avec Brad Scott, son fidèle contrebassiste, Arthur H essaie d'imposer son seul prénom sous l'encombrante étiquette de "fils de" (Jacques Higelin). Il assied rapidement sa réputation avec l'album Coll Jazz qui comme son nom l'indique porte la marque de son amour du jazz. Un jazz impur, saupoudré de scories funk, punk et rock, qui lorgne davantage vers les dérives de Tom Waits que vers la discipline de Sonny Rollins.

Désormais cerné de cuivres, le son de l'aventureux Arthur H, qui n'hésite pas à s'offrir des versions remix de ses propres compositions, s'étoffe agréablement pour aboutir à Bachibouzouk, voyage surréaliste de plus d'une heure découpé en seize titres, dont quatre interludes marins.

L'album démarre sur le majestueux "Bachibouzouk Band" à l'ambition digne d'une musique de film, aussitôt suivi du bricolo fait maison "Un fantôme asthmatique" et son flegme reggae. Arthur H est bouffon au royaume de la variété française, un hurluberlu dans le cadre étriqué de la chanson traditionnelle. Grâce à Arthur H, l'auditeur ébahi apprendra que le général de Gaulle envie Jack l'éventreur ("Le général de Gaulle dans la cinquième dimension"), et qu"Annabelle" incarne à merveille l'hymne à l'amour éternel. Rattrapé par l'establishment, Arthur H reçoit en février 93 le trophée des révélations masculines aux Victoires de la musique, trophée qui n'ôtera rien aux délires burlesques de "Un aveugle au volant" ou "Con comme la lune", titre joliment agrémenté d'un ukulélé comme un hommage à la Marylin Monroe de Certains l'aiment chaud. --Sabrina Silamo



Passez un bon dimanche avec mon conseil du soir (........... !)
Bachibouzouk Band !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arthur H   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arthur H
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Antigone d'Arthur Honegger
» Arthur Honegger (1892-1955) Hors orchestre
» Arthur, Merlin, la table ronde, etc
» [NEWS] Bill Kaulitz fait le doublage d'Arthur und die Minimoys 2 - Die Rückkehr des bösen M
» [Interview] Bill parle de l'enregistrement d'Arthur und die Minimoys 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Casque sur les Oreilles, Volume à Fond :: Dans le Jukebox-
Sauter vers: