Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Danny Boyle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Danny Boyle   17/3/2010, 15:36


Danny Boyle, réalisateur britanique. Un début prometteur dans le cinéma d’Outre-manche avec la trilogie Petits Meurtres, Trainspotting, une Vie moins ordinaire, tous trois ayant pour interprète principal Ewan McGregor. Un passage à Hollywood avec « La Plage », film qui m’a que moyennement convaincu malgré les présences de Leonardo DiCaprio, Guillaume Canet et Virginie Ledoyen. Une dérive vers l’anticipation avec « 28 jours plus tard » qui, lui, m’a parfaitement convaincu ! Puis la consécration mondiale, succès critique et populaire pour « Slumdog Millionaire »

1994 : Petits meurtres entre amis
1996 : Trainspotting
1997 : Une vie moins ordinaire
2000 : La Plage
2002 : 28 Jours plus tard
2004 : Millions
2007 : Sunshine
2008 : Slumdog Millionaire
2010 : 127 Hours

En projet pour 2012 : 28 Mois plus tard
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Danny Boyle   17/3/2010, 15:43

Jamal Malik, jeune Indien issu des bidonvilles de Juhu, est finaliste de la version indienne du jeu télévisé Qui veut gagner des millions ?. Il subit alors l'interrogatoire musclé du sergent de police Srinivas avec cette question proposée au spectateur :

« Comment Jamal Malik a-t-il atteint la question à 20 millions de roupies ?
(a) Il a triché. (b) Il est chanceux.
(c) C'est un génie. (d) C'était écrit.



Pas moins de 8 oscars, lorsque Hollywood aime un film, il n’hésite pas (à moins que cette année, il n’y avait rien d’autre…). Voyons donc ce qu’un mouton sauvage téléspectateur pense de ce grand succès au box-office, en commençant par répondre à la question.

(a) Il a triché ?
S’il y a bien des tricheurs, il faut regarder dans le monde de la production, des affaires ou de la politique. Ce sont à priori dans ces milieux que règnent le plus de non-droit, de triches et autres manœuvres frauduleuses. Notre jeune indien est bien loin de toutes ces pratiques malveillantes. Lui, il semble simplement éperdument amoureux…

(b) Il est chanceux ?
Si il avait de la chance, il ne serait peut-être pas né dans un bidonville, sa mère ne serait pas morte sous ses yeux, il n’aurait pas perdu son amour de jeunesse. Non, la chance n’a rien à voir là-dedans. Jamal n’a ni plus, ni moins de chance que tout autre indien vivant dans un taudis, obligé de se débrouiller seul, de mendier voir voler simplement pour survivre dans une Terre où la pauvreté frappe la majeure partie de la population

(c) C’est un génie ?
Il peut y avoir de ça, dans le regard de Jamal. Mais, j’y vois surtout de l’intelligence, de la rage de vivre et de la détermination pour aller au bout de son destin. Il ne se laisse pas guider par l’aventure. Il la choisit. En cela il peut être considérer comme un génie, mais avant tout, génie de la débrouille. Pour le jeu, la vérité est ailleurs…

(d) C’était écrit ?
Parce que le film de Danny Boyle est avant tout l’adaptation du premier roman de l'écrivain Indien Vikas Swarup, « Les Fabuleuses Aventures d'un Indien malchanceux qui devint milliardaire ». Formidable bouquin, parait-il ! Après tout faudrait que je le lise aussi ; parce que ce qui m’a également plu dans le film de Boyle, c’est le portrait de cette Inde contemporaine. Je crois que je n’ai jamais lu de roman « indien », que les dernières fois où j’ai été immiscé dans cette Inde, cela devait être dans la « Cité de la Joie » avec le regretté Patrick Swayze et dans le « Siddhârta » d’Hermann Hesse
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Fido
Fils des Mothers
avatar

Messages : 1166
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Danny Boyle   18/3/2010, 03:00

Le Mouton Sauvage a écrit:
je crois que je n’ai jamais lu de roman « indien »
Un petit tour là peut être:
http://rocknlivres.forumculture.net/coree-inde-tibet-etc-f20/tarun-j-tejpal-t240.htm
et à voir absolument la trilogie de Satyajit Ray "Pather Panchali" et aussi lire "les enfants de minuit" de Salman Rushdie... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Danny Boyle   18/3/2010, 03:11

Je viens de relire ton post sur Tarun J. Tejpal, et effectivement, cela peut être une superbe idée de lecture à rajouter dans mes envies...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Danny Boyle   17/5/2010, 14:48


Au chômage comme la plupart des jeunes Écossais de sa génération, Mark Renton traîne dans la banlieue d’Édimbourg avec ses copains Sick Boy (un cinéphile incollable sur Sean Connery et tombeur de filles), Spud (un gentil crétin), Begbie (un dangereux désaxé cherchant toujours la bagarre) et Tommy (un adepte de la musculation). Pour tromper leur ennui, ils volent, arnaquent et prennent de l’héroïne, sauf Begbie (qui s’en tient à l’alcool) et Tommy (qui ne touche à rien et mène une vie saine). Entre une séance de drogue dans l’antre du dealer Swanney et une tentative de décrochage grâce à des suppositoires à l'opium fournis par Mikey (un autre trafiquant), Renton (Ewan McGregor) courtise Diane, une lycéenne délurée issue d’un milieu très bourgeois.

Au fil de ses tentatives de décrocher, il pose un regard lucide sur sa condition de drogué et sur la déchéance de son groupe d'amis.


Sortie en 1996, Trainspotting fut un énorme succès Outre-Manche, certainement l'un des films les plus marquants de cette décennie. J'en gardais un bon souvenir. 15 ans après, je le visionne de nouveau : il n'a pas changé (à part Ewan McGregor, plus mûr maintenant et des cheveux plus longs). Toujours cette longue déchéance d'une jeunesse perdue, abandonnée qui, sans job, n'a rien à faire d'autres que de traîner, de boire et de s'injecter des seringues d'héroïne. Un constat d'échec pour le pouvoir, mais 15 ans après la situation ne me parait guère avoir évoluée...


« Choisir la vie, choisir un boulot, choisir une carrière, choisir une famille, choisir une putain de télé à la con, choisir des machines à laver, des bagnoles, des platines laser, des ouvre-boîtes électroniques, choisir la santé, un faible taux de cholestérol et une bonne mutuelle, choisir les prêts à taux fixe, choisir son petit pavillon, choisir ses amis, choisir son survet' et le sac qui va avec, choisir son canapé avec les deux fauteuils, le tout à crédit avec un choix de tissu de merde, choisir de bricoler le dimanche matin en s'interrogeant sur le sens de sa vie, choisir de s'affaler sur ce putain de canapé, et se lobotomiser aux jeux télé en se bourrant de MacDo, choisir de pourrir à l'hospice et de finir en se pissant dessus dans la misère en réalisant qu'on fait honte aux enfants niqués de la tête qu'on a pondu pour qu'ils prennent le relais, choisir son avenir, choisir la vie.
Pourquoi je ferais une chose pareille ? J'ai choisi de ne pas choisir la vie. J'ai choisi autre chose. Les raisons ? Y'a pas de raison. On n'a pas besoin de raisons quand on a l'héroïne. »


Et 15 ans après, cela me donne aussi et surtout envie de découvrir le roman éponyme d'Irvine Welsh...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
claclacla

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Danny Boyle   7/9/2010, 02:34

Bon sang si on m'avait dit que le type qui a réalisé La Plage était le même que celui de Slumdog Millionaire je crois que je n'y aurais pas cru.

Trainspotting est un grand film, celui d'une génération, même en France je dirais. C'est un peu le film que tout le monde a vu et dont tout le monde parle aujourd'hui encore.

Et puis il a quand même permis à Ewan McGregor de se faire connaître du grand public...et ca, ben euhh c'est cool Question
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Danny Boyle   11/11/2010, 03:59

Je préfère vous en parler de suite, histoire de vous préparer...
je ne voudrais pas que vous vous évanouissiez à votre tour... What a Face


Depuis l'avant-première mondiale du nouveau long métrage de Danny Boyle, le 4 septembre dernier au festival du film de Telluride, les journaux anglo-saxons ne cessent de faire état des évanouissements, convulsions et autres réactions physiques qui ont lieu à chaque projection du film.

127 heures est inspiré de l’histoire vraie d'Aron Ralston, un alpiniste qui se retrouve coincé, seul, au fond d’un canyon de l’Utah, pendant cinq jours, le bras droit écrasé sous un énorme rocher. Malgré les nombreuses hallucinations qui commencent à l’assaillir, le personnage, interprété par James Franco, reste suffisamment lucide pour comprendre que les secours ne viendront pas l’aider. Menacé de déshydratation et d’hypothermie, le jeune homme décide de s’amputer le bras avec son canif. [Les Inrocks]

Sortie prévue : 23 février 2011. Pensez-y !
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Danny Boyle   24/2/2011, 11:33

Le Mouton Sauvage a écrit:
Depuis l'avant-première mondiale du nouveau long métrage de Danny Boyle, le 4 septembre dernier au festival du film de Telluride, les journaux anglo-saxons ne cessent de faire état des évanouissements, convulsions et autres réactions physiques qui ont lieu à chaque projection du film.

Bilan : je ne me suis pas évanoui !
Je n'ai pas été pris non plus de convulsions !
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Danny Boyle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Danny Boyle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Danny Elfman
» Anneke van Giersbergen + Danny Cavanagh
» Tony Curtis est décédé (Danny Wilde dans "Amicalement votre")
» Danny Gatton, Slide, Bière et Rock'n Roll...
» Jack and Danny ST30M SB stratocaster des pauvres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: Cinéma-
Sauter vers: