Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Wang Quan'an

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Wang Quan'an   20/3/2010, 08:09



Actuellement sur les écrans : La Tisseuse

Wang Quan'an filme la banlieue de Xian, ville dont il est originaire, dans un « village tisserand » aux paysages de briques et de béton édifié au temps de l’amitié sino-soviétique par les aides du grand frère russe. Jadis prospère, animé par de grandes usines nationales, ces terres enclavées où habite Lily (Yu Nan), la tisseuse, sont aujourd’hui en crise.

Le réalisateur signe ici un home movie ouvert, réaliste, relativement critique sur son époque. Il y pose un regard poétique - notamment dans la figuration des mobilités et dans l’utilisation de la bande son - un regard onirique dans sa réflexion sur la mort et sur la vie.
[voir la critique sur Café-Geo.net]



Il me tente bien mais en attendant...


Dernière édition par Le Mouton Sauvage le 20/3/2010, 08:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Wang Quan'an   20/3/2010, 08:29

... en attendant, je vais évoquer son précédent film : Le mariage de Tuya, Ours d’or de la 57ème édition de la Berlinale et troisième long-métrage du réalisateur.

Tuya est bergère dans le désert de la Mongolie intérieure. Elle doit s’occuper seule de ses cent moutons, de ses deux enfants et de son mari, incapable de travailler à la suite d’une blessure. Elle finit cependant par tomber malade et décide alors de chercher un autre mari pour l’aider à s’occuper des lourdes tâches quotidiennes.


Un film intimiste, dépaysant et émouvant.

Intimiste : la caméra suit l'histoire de cette bergère au même rythme qu'un troupeau de mouton rentrant à sa bergerie.

Dépaysant : la Mongolie telle que vous ne l'avez jamais vu. De grands espaces, des plaines immenses à perte de vue composées de cailloux et de poussières. Et en plus, c'est comme si je mettais des images sur l'excellent roman de Zhang Chengzhi, mon beau cheval noir.

Émouvant : parce que l'histoire est belle, la bergère est belle, et le dromadaire est le plus beau que je n'ai jamais vu avec sa longue chevelure (un dromadaire hippie ?). Tuya est une femme déterminée à se battre au milieu des cailloux pour alimenter sa famille et survivre dans ce paysage qui nous parait si hostile.


Un film esthétique qui oscille entre la fiction et le documentaire, tant il semble avoir une représentation véridique de cette Chine intérieure, loin des grandes mégalopoles polluées et surpeuplées.
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
 
Wang Quan'an
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'actrice Wang Mingquan se confie.
» Yuja Wang
» Zemlinsky Kodaly Prokofiev - Wang, Valcuha - Pleyel 02/2013
» Mes création Rct3
» Miss A

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: Cinéma-
Sauter vers: