Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bill Evans (1929-1980)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fido
Fils des Mothers
avatar

Messages : 1166
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Bill Evans (1929-1980)   26/3/2010, 03:18

Un pianiste tout en finesse et en discrétion. Issue d'une famille de mélomanes, il bénéficie d'une bonne formation classique mais s'intéresse dés l'adolescence au jazz. L'armée le scotche trois ans, il y joue de la flute dans une garnison à Fort Sheridan.
Libéré en 54, il reprends des études de composition et assure des petits engagements dans des orchestres new-yorkais. Rapidement remarqué, tout d'abord par Georges Russel, il commence à enregistrer et rejoins le label "Riverside" et forme son premier trio avec Teddy Kotick à la contrebasse et Paul Motian à la batterie. Bill Evans devient un musicien de studio très demandé (Don Elliott, Eddie Costa, Jimmy Knepper, Helen Merrill, et Charles Mingus).
En 1958, c'est Miles Davis qui l'intègre dans son fabuleux sextet aux cotés de Coltrane et Aderley. C'est lui que l'on entends dans Kind of Blue!
Il continue ensuite sa carrière de sideman aux cotés de, entre autres, Cannonball Adderley, Michel Legrand, Art Farmer, Chet Baker, Lee Konitz, John Lewis, Oliver Nelson, Kai Winding, J.J. Johnson et Bob Brookmeyer.
En 1959, il forme enfin son trio régulier avec le contrebassiste Scott LaFaro et Paul Motian. Trio qui rompt avec la tradition du soliste et des accompagnateurs, ici chacun à la même place et c'est une véritable « improvisation à trois ». Quatre disques nous donnent le témoignage de ce trio: Portrait in jazz (1959), Explorations (1961) et surtout deux albums mythiques issus d'une même séance au Village Vanguard de New-York : Waltz for Debby et Sunday at the Village Vanguard (25 juin 1961). Scott LaFaro trouve la mort dans un accident de la route dix jours après l'enregistrement de ces disques. Bill en est profondément affecté et n'enregistre plus pendant un an. Il continue néanmoins à se produire comme sideman.
En 1962, on le retrouve en trio et c'est Chuck Israel à la contrebasse. Motian toujours à la batterie. Formation un peu moins novatrice que la précédente. Les albums: How my heart sings ! et Moon beams.
Entre 62 et 69, le trio voit passer à la contrebasse outre Chuck Israel, Gary Peacock (Trio '64) et le vétéran Teddy Kotick puis Eddie Gomez qui s'installe plus de dix ans. Idem pour la batterie où c'est Larry Bunker (Live - 1964, Trio '65), Arnold Wise (Bill Evans at Town Hall - 1966), Philly Joe Jones (California, Here I come - 1967), Jack DeJohnette (At the Montreux jazz Festival - 1968) et, plus brièvement, Joe Hunt et John Dentz. En 1969, le batteur Marty Morell rejoint le trio pour y rester jusqu'en 1975.
Bill a signé chez Verve qui le pousse à enregistrer avec des formations plus importantes et c'est entre autres: Gary MacFarland (1962), Stan Getz (1964).
La période Verve se termine début 70's par de enregistrement discutables où il se met au piano électrique et aux arrangements de cordes.
Quelques tournées européennes où il se produit avec Palle Danielsson, Niels-Henning Ørsted Pedersen, Rune Carlsson (1965), Alex Riel (1966)...
Fin des années soixante dix, il engage Eliot Zigmund à la batterie puis Marc Johnson jeune contrebassiste. L'album en quintet Affinity avec Toots Thielemans et Larry Schneider est enregistré.
Changement de batteur, il retrouve un temps le vétéran: Philly Joe Jones puis c'est un autre jeune musicien, Joe LaBarbera.
Et c'est le dernier trio de Bill Evans: Johnson & LaBarbera, un des meilleurs, où l'esprit de son premier trio avec Motian et LaFaro est présent.
Le 15 septembre 1980, Bill Evans meurt des suites d'une hémorragie interne.

Et si vous ne devez choisir qu'un seul de ses disque:



Musica!
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Bill Evans (1929-1980)   26/3/2010, 15:44

Fido a écrit:
Et si vous ne devez choisir qu'un seul de ses disque:

You Must Believe in Spring



B minor waltz (For Ellaine),
une valse dédiée à Ellaine, sa première femme mort en 1973 par suicide...

Initialement publié en 1981, soit un an après sa mort, l'enregistrement date en fait de 1977, je choisis celui-là. Intime, émouvant, à la fois zen et attachant (trop même), triste et sombre, You Must Believe in Spring ferait partie de ma discothèque idéale.

Bill Evans : piano ( + Fender Rhodes")
Eddie Gomez : contrebasse
Eliot Zigmund : batterie

Second extrait du soir : We will meet again (For Harry) ,
une valse dédiée à Harry, son frère mort en 1979 par suicide suite à une dépression...

Un album où il est donc beaucoup question de suicide, puisque le titre alternatif Theme from MASH est "suicide is painless"...

3 extraits en un soir, vous êtes gâtés amis rock'n livres forumeurs et forumeuses !
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
 
Bill Evans (1929-1980)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bill Evans trio at the Village Vanguard 25.06.1961
» Bill Evans (le pianiste, pas l'autre)
» Bill Evans/Jim Hall - Undercurrent (1963)
» Stravinsky - Oedipus Rex
» jeux: associations d'idée sur les pochettes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Casque sur les Oreilles, Volume à Fond :: Dans la boite de Jazz-
Sauter vers: