Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Philippe Lioret

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Philippe Lioret   28/3/2010, 06:37

C'est en tant qu'ingénieur du son que Philippe Lioret se fait connaître du monde du cinéma. Il est ainsi au générique d'une vingtaine de films, du Y a-t-il un Francais dans la salle ? de Mocky (son premier film, en tant qu'assistant, en 1982) à Nord de Xavier Beauvois (1992), en passant par La Lectrice de Deville, Une époque formidable... de Jugnot, ou même Beyond Therapy de Robert Altman.


En 1993, Philippe Lioret réalise son premier long-métrage, Tombés du ciel, qui conte les mésaventures de Jean Rochefort dans l'aéroport de Roissy. Dès ce premier essai très remarqué - et primé à San Sebastian-, le cinéaste montre sa capacité à mêler avec finesse le comique de situation à la critique sociale...

Filmographie
  • 1993 : Tombés du ciel, avec Jean Rochefort, Marisa Paredes, Ticky Holgado
  • 1997 : Tenue correcte exigée avec Jacques Gamblin, Zabou, Elsa Zylberstein, Jean Yanne, Daniel Prévost
  • 2001 : Mademoiselle avec Sandrine Bonnaire, Jacques Gamblin, Zinedine Soualem
  • 2004 : L'Équipier avec Sandrine Bonnaire, Grégori Derangère, Philippe Torreton
  • 2006 : Je vais bien, ne t'en fais pas avec Mélanie Laurent, Kad Merad, Isabelle Renauld
  • 2009 : Welcome avec Audrey Dana, Firat Ayverdi, Vincent Lindon
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Philippe Lioret   28/3/2010, 07:02

Je vais bien, ne t'en fais pas


Suite à une dispute avec leur père, le frère jumeau de Lili, 19 ans, disparaît. Sans nouvelles, rongée par l'inquiétude, Lili cesse de s'alimenter. Quand enfin une lettre de Loïc lui parvient, se voulant rassurante, Lili se rétablit, sort de l'hôpital et part à sa recherche. Ce qu'elle va découvrir dépasse l'entendement.

Adapté du roman éponyme d'Olivier Adam, ce dernier ayant participé à l'écriture du scénario, voilà un film où l'émotion vous emporte au bord de la mer, où les larmes salés coulent ans la baie de St Malo (ou à coté, moi je suis pas breton alors la géographie locale, je maîtrise moins). J'avais été bouleversé lors d'un premier visionnage. L'histoire était forte, les acteurs touchants, Kad Merad dans un rôle dramatique est bouleversant, le regard de Mélanie Laurent est profond de tristesse (mais quels yeux ! sublimes).

Nouveau regard hier qui fait suite en faite à le lecture du tout aussi poignant roman d'Olivier Adam. J'y note quelques différences dans le script et le déroulement de l'histoire. J'avais par exemple par ressenti cettte impression de durée dans le temps à la lecture du roman. Le film n'a pas à rougir de la comparaison avec le roman. Bien sûr, avec ce dernier, on image plus, on ressent plus avec l'imagination la force des sentiments, mais ce fut encore profondément intense.

En conclusion, faut lire le livre et faut regarder le film : les deux possèdent l'intensité dramatique qui vous permettra de passer de grands moments inoubliables, notamment sous la pluie bretonne (message perso pour les auditeurs bretons du forum Razz )



  • César du meilleur acteur dans un second rôle pour Kad Merad.
  • César du meilleur espoir féminin pour Mélanie Laurent.
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Philippe Lioret   31/3/2010, 08:51

Et puis le succès du film est à partager aussi avec cette magnifique chanson Lili, interprétée par Aaron.


Un excellent premier album, longtemps écouté, Lili pourrait même facilement passée en boucle...
J'ai hâte de voir ce que cela peut donner sur un second album, mais l'attente sera encore longue...

Tout frais (ou presque) :

Hello tout le monde! Voici un extrait de notre second album, qui sortira au mois d'octobre.
La chanson s'appelle "Rise", le film est un combat entre la lumière et l'obscurité, c'est l'oeuvre de Vanessa Filho (encore et ouais !!)
En espérant que ça vous plaise !
Ça fait du bien de revenir !!
Simon & Olivier


Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Philippe Lioret   17/7/2010, 06:35

Pour impressionner et reconquérir sa femme, Simon, maître-nageur à la piscine de Calais, prend le risque d’aider en secret un jeune réfugié kurde qui veut traverser la Manche à la nage pour retrouver sa petite amie exilée en Angleterre. Voilà pour l’histoire.

Mais le film montre également les difficultés au quotidien des associations d’aides aux sans-papiers et le harcèlement de la police envers les bénévoles et citoyens qui aident les migrants. La toile de fond est politique, l’aide aux étrangers en situation irrégulière, mais le film n’est pas un film à thèse. Il s’agit de deux histoires d’amour. Deux hommes dont le destin les pousse à “relever les yeux” selon les termes de Vincent Lindon.


Si son précédent film (Je vais bien...) m'avait beaucoup ému, Welcome joue plus la carte de la réflexion. Une sortie polémique en 2009 face à la politique d'immigration du gouvernement Sarkozy :fermeture de Sangate et cet article de loi qui stipule que "toute personne venant en aide à une personne en situation irrégulière est passible de 5 ans de prison".

Et voilà un film qui se met clairement du coté de l'opprimé, abandonné en situation de détresse. Et un film qui pousse à réfléchir sur le choix que peut faire chacun de sa vie, vivre dans sa bulle ou regarder autour de soi ce qui se passe pour pouvoir aider son prochain. Je ne suis pas moralisateur (ayant tendance à me situer plutôt dans la première catégorie citée), mais j'ai trouvé ce film très courageux et touchant

A lire et écouter sur France Info : Chronique et Polémique
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Philippe Lioret   17/7/2010, 09:07

Deux films en attente de l'occasion, je me demande tiens si l'un des deux ne serait pas en médiathèque.

C'est curieux, j'ai des a priori (bon comme tout le monde un peu non ?) mais je sais que j'aimerai le film Welcome et je pense que l'autre aussi d'ailleurs. C'est mes ressentiments prémonitoires Laughing j'en ai souvent dans un sens comme dans un autre d'ailleurs.
.
Tous les débats fumeux autour du film Welcome, me semblent fous, même si ce film n'est pas parfait, même si on peut toujours faire mieux etc. Dingue de ne pouvoir aider, de ne pas avoir le droit etc.. mais le courage oui, je crois que beaucoup l'aurait si ils avaient l'occasion. Il faudrait le voir en famille aussi, que ça provoque des échanges sur le sujet, les prises de position, le côté humain que nous pouvons développer.
Utopiste ? peut-être. Je pense que beaucoup ne l'auraient pas mais également qu'un bon nombre n'hésiterait pas.

Ce qui est vraiment fou c'est que certains viennent de pays où l'on a été y faire la guerre sans soucis, alors ces contradictions là sont quand même insupportables.
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Philippe Lioret   17/7/2010, 14:49

Utopie a écrit:
C'est curieux, j'ai des a priori (bon comme tout le monde un peu non ?) mais je sais que j'aimerai le film Welcome et je pense que l'autre aussi d'ailleurs. C'est mes ressentiments prémonitoires Laughing j'en ai souvent dans un sens comme dans un autre d'ailleurs.

Si c'est prémonitoire, alors tu aimeras certainement, sûrement même !

Utopie a écrit:
Tous les débats fumeux autour du film Welcome, me semblent fous, même si ce film n'est pas parfait, même si on peut toujours faire mieux etc. Dingue de ne pouvoir aider, de ne pas avoir le droit etc.. mais le courage oui, je crois que beaucoup l'aurait si ils avaient l'occasion. Il faudrait le voir en famille aussi, que ça provoque des échanges sur le sujet, les prises de position, le côté humain que nous pouvons développer.

Un film qui fait débat mais pas seulement entre politiques, critiques ou cinéphiles. Exacte ce que tu dis : ce film devrait être vu et partagé ensemble et ainsi donner l'occasion de discuter sur le sujet, de voir les alternatives et d'essayer de faire bouger les choses...

Utopie a écrit:
Utopiste ? peut-être. Je pense que beaucoup ne l'auraient pas mais également qu'un bon nombre n'hésiterait pas.

Heureusement qu'il y a des utopiste en ce bas monde. C'est grâce à elles que celui-ci ne peut que devenir meilleur... Alors quand je pense qu'il y en a sur le forum, je me dis que celui-ci ne peut également que devenir meilleur (si c'est encore possible Wink )
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Philippe Lioret   8/11/2010, 06:39

Ca y est j'ai pu voir "Je vais bien ne t'en fais pas" un très beau et bon film. Je ne peux pas dire que j'ai été surprise par le déroulement de l'histoire, c'est là aussi où l'on voit sa propre évolution, projection vers les parents, même si jamais je ne pense avoir les mêmes réactions mais...

Mélanie Laurent, que j'ai vu dans Paris de Cédric Klapisch ne m'avait pas plus marqué que cela et là elle est superbe, ce que j'ai bien aimé c'est que Lili n'est pas une ado rebelle et elle porte un regard affectueux et aimant envers sa famille et compréhensif à la fin du film. Mouton's parle de ses yeux, moi je ne vois que son sourire...


Le rôle du père interprété par Kad Merad est intéressant, un rôle inattendu pour un peu au début je ne l'avais pas reconnu, mais tous les acteurs sont touchant dans ce film, il y a l'histoire mais je trouve que le jeu de tous est juste, ce n'est pas à un ou deux personnages que je me suis attachée ici mais à tous, la mère jouée par Isabelle Renauld, l'amie de Lili, Léa interprétée par Aïssa Maïga, jeune femme superbe de fraicheur, magnifique et je finis parJulien Boisselier dans le rôle de l'ami Thomas, je suis sous le charme, déjà vu dans d'autres films et j'aime bien cet acteur.


A propos de la chanson de Lili, je l'ai trouvé superbe mais je me demandais si cela ne venait pas du fait de l'association à l'histoire donc je vais écouter Aaron, parce que la musique et la voix m'ont plus et à ce propos :
Le chanteur d'Aaron, Simon Buret, fait une apparition dans le long-métrage avec le rôle du musicien qui remet la cassette à Mélanie Laurent.



Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Philippe Lioret   8/11/2010, 06:59

A propos du film et du livre que je n'ai pas lu

Le réalisateur Philippe Lioret explique ce qu'il a voulu transmettre avec Je vais bien, ne t'en fais pas :

"Le livre d'Olivier Adam est beaucoup plus noir que le film, mais j'y ai trouvé matière à quelque chose d'humain, simplement, profondément, et aussi la possibilité de mettre en scène des personnages qui pourraient être nos parents, nos frères et nos soeurs. À travers l'histoire qu'il raconte, Je vais bien, ne t'en fais pas révèle les sentiments extraordinaires de gens simples.

Il parle aussi de la difficulté qu'on a tous à se dire qu'on s'aime, par pudeur, timidité ou parfois manque de générosité. Je me rends compte aujourd'hui que tous mes films, chacun à leur façon, ne parlent que de ça. Par ailleurs, derrière le portrait de cette famille, l'histoire d'Olivier vous tient en haleine à la manière d'un thriller et vous révèle finalement une dimension inattendue."


L'histoire m'a tenue en haleine, ça je l'ai bien ressenti mais la fin, je ne sais pas pour d'autres spectateurs, n'a eu aucune surprise pour ma part sans enlever l'intérêt du film.

A propos du lieu ... la Bretagne ??? hum hum je n'ai point vu de Bretagne, ils en parlent beaucoup, mais Lili part a Saint Aubin sur Mer en Normandie, après avoir reçu une carte de son frère et au lieu de partir dans la Creuse, c'est là que Thomas la rejoint.
De toutes façons il flotte aussi en Normandie Laughing


clik clik !

Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Philippe Lioret   8/11/2010, 14:23

Utopie a écrit:
A propos du lieu ... la Bretagne ??? hum hum je n'ai point vu de Bretagne, ils en parlent beaucoup, mais Lili part a Saint Aubin sur Mer en Normandie, après avoir reçu une carte de son frère et au lieu de partir dans la Creuse, c'est là que Thomas la rejoint.
De toutes façons il flotte aussi en Normandie Laughing

Pour le parisien que je suis la Normandie et la Bretagne, c'est du pareil au même, toujours la même pluie qui tombe sur des cirés jaunes... Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Philippe Lioret   18/11/2010, 08:47

Welcome suite
Le Mouton Sauvage a écrit:
Si son précédent film (Je vais bien...) m'avait beaucoup ému, Welcome joue plus la carte de la réflexion. Une sortie polémique en 2009 face à la politique d'immigration du gouvernement Sarkozy :fermeture de Sangate et cet article de loi qui stipule que "toute personne venant en aide à une personne en situation irrégulière est passible de 5 ans de prison".

Je l'ai visionné hier, je crois qu'il n'y aura jamais assez de films ou sous d'autres formes pour dénoncer cette misère, parce que c'est une misère ces hommes, femmes, enfants qui fuient leur pays et que l'on ignore. Ignorez la détresse d'autrui c'est ne plus avoir un visage humain, on pourrait se demander mais comment est-ce possible mais on assiste à beaucoup de misères du même type parfois totalement désarmé. Le film porte effectivement plus à la réflexion qu'à l'émotion pure, et comme Simon (Vincent Landon) bien souvent les gens ne réagissent que par rapport à leur propre histoire, et puis ceux qui sont actifs parce que dans des associations, sur place, etc.
Si seulement ce film avait un petit pouvoir ... ne convaincra-t-il pas ceux qui le sont déjà, en tout cas il a le mérite d'exister, peut-être une influence sur les jeunes, les adultes de demain pourront peut-être agir ?
Le film m'a donné quelques informations donc j'en sors moins inculte sur le sujet, plutôt côté des systèmes pour passer, mais j'en suis sortie avec un énorme sentiment d'impuissance.

Pour le film a proprement parlé, je suis un peu déçue, l'histoire est très concentrée sur les individus, les deux hommes Simon et Bilal (Firat Ayverdi), c'est un choix de scénario et pourquoi pas, cela individualise un peu trop et les spectateurs pourraient concentrer leurs esprits sur l'histoire personnelle et moins sur le fond, ces émigrés passants vivant dans une misère matérielle et psychologique. On pourrait faire sur le sujet un film plus vif voire plus violent, je l'ai trouvé un peu mou et parfois difficile à suivre, un rythme qui n'aidera peut-être pas les adolescents à le regarder ? je ne sais pas.
C'est aussi l'histoire de solitudes humaines, ces deux hommes sont profondément seuls ...

...

Un petit mot à propos... de la polémique, si il y a dans de nombreux pays une politique de merde, il y a aussi beaucoup de gens du même tonneau, de plus en plus à lire les commentaires sur les divers médias, à entendre les autres, voisins, amis, famille, les situations quelle qu'elles soient, ne vont pas aller mieux. Effrayant, ce n'est pas la première fois dans l'Histoire, sûrement pas la dernière mais on ne va pas vers une humanité digne de ce nom. La douloureuse impression que ce n'est pas seulement pour fumer une clope qu'on devra se cacher, se taire, partir dans un autre pays ? et oui ça n'arrive pas qu'aux autres....
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Philippe Lioret   18/11/2010, 14:38

Utopie a écrit:
Pour le film a proprement parlé, je suis un peu déçue, l'histoire est très concentrée sur les individus, les deux hommes Simon et Bilal (Firat Ayverdi), c'est un choix de scénario et pourquoi pas, cela individualise un peu trop et les spectateurs pourraient concentrer leurs esprits sur l'histoire personnelle et moins sur le fond, ces émigrés passants vivant dans une misère matérielle et psychologique.

C'est peut-être la différence entre une fiction et un reportage. La fiction est là pour montrer un aspect du problème à travers deux êtres. Elle est là non pas pour s'attaquer de front au problème mais pour s'attacher à une histoire et à deux hommes. Le reportage se serait attaquer à la généralité des réfugiés sans rentrer dans leur intimité. La fiction nous donne juste un petit aperçu mais qui dans ce cas précis, nous donne également de réfléchir à ce problème. C'est rare des films qui sous une fiction nous emmène à une réelle réflexion et c'est la force de Philippe Lioret. Il ne nous dit rien, il n'apporte pas de réponses, il expose juste à la caméra deux vies et au spectateur (s'il le souhaite) de réfléchir à ce qui ne va pas et à ce qui pourrait être fait pour que cela aille mieux...

Du coup, comme c'est avant tout l'histoire de deux mecs, c'est un peu mou... plus difficile d'accès pour les jeunes... Ce fut un choix... Matthieu Kassowitz (je ne sais pas pourquoi, je pense à lui ; peut-être que j'ai dans l'idée qu'il pourrait s'attaquer à ce genre de problème) aurait certainement fait justement à partir de cette même histoire, un film plus violent, plus dans le mouvement et l'action. C'est aussi une question de personnalité du réalisateur et de ses envies sur les moyens pour faire passer son message et son histoire...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Philippe Lioret   18/11/2010, 14:51

Oui tu as raison quand tu dis que c'est un point de vue et j'allais y revenir, j'ai réécouté ce que dit le metteur en scène à propos de la polémique (les interviews que tu as mis en lien sur le premier message pour le film) et effectivement lui avait le projet de dénoncer la loi qui punit ceux qui auraient de la compassion et qui auraient le déclic, l'envie de venir en aide et en recadrant sur ce point, très important et totalement scandaleux, le film trouve sa justesse dans le fait de cadrer sur ces deux hommes et Simon (Vincent Landon) qui n'est pas a priori concerné par le problème et peu importe la raison, il le devient.

Là peut-être aussi un moyen de dire au spectateur "eh toi qui ne te sens pas concerné, voire même tu les méprises, mais tu peux aussi ouvrir les yeux... "

Merci à toi pour cet échange.
On voudrait être dix, cent, mille, on est déjà deux c'est un début, ok ce ne sont que des mots, mais c'est mieux que le silence sur ce sujet, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Philippe Lioret   18/11/2010, 15:03

Utopie a écrit:
Merci à toi pour cet échange.
On voudrait être dix, cent, mille, on est déjà deux c'est un début, ok ce ne sont que des mots, mais c'est mieux que le silence sur ce sujet, je crois.

respect
On commence à deux, on finit à 100.000... et c'est là que la polémique commence et se déchaîne...
Au moins à deux, pas de polémique, juste une discussion après une guinness et avant une tasse de café...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippe Lioret   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe Lioret
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Philippe SCHOELLER (1957-)
» Philippe Manoeuvre sans lunettes !
» Philippe Jaroussky
» Philippe Robin
» Philippe khorsan est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: Cinéma-
Sauter vers: