Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Claire Denis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Claire Denis   4/4/2010, 07:15

Claire Denis est fille d'un administrateur colonial, et de ce fait, a grandi en Afrique notamment au Cameroun, au Burkina Faso et à Djibouti. L'Afrique, il en sera donc beaucoup question dans ses films.


Elle fit ses classes avant de réaliser ses premiers films :
- 2sd assistant réalisateur sur Le Vieux Fusil de Robert Enrico
- 1er assistant réalisateur sur Hanna K. de Costa-Gavras
- 1er assistant réalisateur sur Paris, Texas de Wim Wenders (Vous l'avez vu ? RDV sur le fil du réalisateur)
- 1er assistant réalisateur sur Down by Law de Jim Jarmusch (Vous l'avez vu ? RDV sur le fil du réalisateur)
- 1er assistant réalisateur sur Les Ailes du Désir de Wim Wenders (Vous l'avez vu ? RDV sur le fil du réalisateur)

En 1988, Claire Denis réalise son premier long-métrage : Chocolat. (La vie d'un couple de Blancs parmi les Noirs peu de temps avant l'indépendance du Cameroun. Vie perturbée par les passagers d'un avion en perdition qui se pose sur leur domaine.)
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Claire Denis   4/4/2010, 07:22

Vingt-deux ans après Chocolat, premier long métrage d'inspiration autobiographique qui mettait en scène son enfance camerounaise, Claire Denis revient avec White Material, écrit par Marie NDiaye, aux sources de son œuvre, de son existence, peut-être de son esthétique. Les deux films mettent en scène la même épreuve, celle de l'éviction du corps blanc par le continent noir, selon des modalités et des implications sensiblement différentes.

Le regard de la fillette, brûlant éveil au monde marqué par sa connivence spirituelle et charnelle avec un boy, y est remplacé par l'aveuglement d'une femme adulte, Maria, incarnée par Isabelle Huppert. Menacée par les forces d'une rébellion en cours, celle-ci n'en recueille pas moins l'un de ses chefs grièvement blessés, rôle tenu par l'acteur qui interpréta jadis le boy : Isaach de Bankolé.


Cette dangereuse proximité est la matrice d'un film dont l'indétermination du contexte (lieu et époque non précisés) n'a d'égale que le tranchant de l'action et la ciselure des personnages. Maria au premier chef, qui, en plein chaos, a refusé de partir avec le contingent français.

Ce refus suggère le déni de réalité d'une femme qui, parce qu'elle s'est approprié cette terre, nie l'altérité de son statut et la dangerosité de la situation qui la menace. L'abri qu'elle offre au rebelle met en relief l'impossibilité de cette connivence à la fois enfantine et monstrueuse qu'elle entretient avec le pays.

L'article complet sur - Le Monde -
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Claire Denis   4/4/2010, 07:42

Isabelle Huppert, une femme forte qui tient les rennes de l'exploitation de café de toutes ses forces, jusqu'à s'enfermer dans une sorte de folie, en refusant l'inévitable, la fin et la perte de son exploitation, la fin du colonialisme français. Elle est magnifique, et grande actrice, comme d'habitude. Elle sait choisir ses films, les réalisateurs lui proposent souvent de beaux rôles dramatiques, et ne se trompent jamais. Quelqu'un peut me citer un mauvais film de Isabelle Huppert ?


Nicolas Duchauvelle, son fils, à l'équilibre mental légèrement instable. Je l'avais vu récemment dans l'excellente série policière Braquo avec Jean-Hugues Anglade ou dans Secret Défense avec Gérard Lanvin. Un acteur à suivre même si, du fait de son rôle de p'tit flic légèrement con dans Braquo, je le trouve un peu vieux pour jouer le rôle d'un ado lycéen...


Christophe Lambert ? ! La dernière fois que j'ai du le voir au cinéma remonte à un temps que les moins de 2 ans n'ont pas connu : Highlander. Et là, je le trouve vraiment convainquant. Lorsqu'on lui propose un vrai scénario, une histoire intéressante, il peut s'avérer excellent acteur, loin des images guignolesques et grotesques qu'on lui associe facilement...

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Claire Denis   4/4/2010, 18:25

Non je n'ai jamais vu Isabelle Huppert dans un mauvais film, je l'aime beaucoup, elle est subtile et chausse les rôles comme des bottes de sept lieues !

Et maintenant, j'ai bien envie de voir ce film ! alors comment je fais maintenant sage
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Claire Denis   5/4/2010, 04:11

Utopie a écrit:
Et maintenant, j'ai bien envie de voir ce film ! alors comment je fais maintenant sage

Un p'tit cinéma de quartier Arts et Essais...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Claire Denis   5/4/2010, 04:41

noon Hier j'avais calculé 88 + 22 et j'ai pensé qu'il était de 2000 confused

Je viens donc de comprendre qu'il vient de sortir, alors j'attendrai

Pour la peine, j'apporte la bande annonce


Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Claire Denis   6/4/2010, 14:46

Utopie a écrit:
Et maintenant, j'ai bien envie de voir ce film ! alors comment je fais maintenant sage

Utopie a écrit:
noon Hier j'avais calculé 88 + 22 et j'ai pensé qu'il était de 2000 confused

C'est de ma faute, j'avais pas prévu que ton apéro dure jusqu'à 2h du mat' et puis j'avais pas précisé la date non plus. Mea Culpa. Pour le peine, tu peux resservir un verre à Mister Uto.

Ce film s'adresse aussi et surtout aux amoureux de l'Afrique (je fais partie de cette catégorie), bien que celle-ci ne soit pas montrée de façon idyllique. Le film montre une Afrique contemporaine et ultra-réaliste (corruption, guérilla et rebelles, enfants guerriers). Bien sûr l'Afrique ne doit pas être réduite à ces drames de la vie quotidienne, mais si elle l'est devenue ainsi, cela est bien, en partie, dû au White Material et à cette époque (post)-coloniale qui a fait du blanc, le puissant et le sauveur, et qui a réduit le peuple à un rôle quasi inexistant dans la gestion de leur propre pays. Doit-on ressentir un malaise d'être blanc en Afrique ? C'est un autre débat qui sort de ce cadre cinématographique mais dont je me pose souvent la question...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Fido
Fils des Mothers
avatar

Messages : 1166
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Claire Denis   6/4/2010, 23:44

Cinéaste intelligente ! On en redemande !
On pouvait l'entendre su France-Culture samedi dernier et peut être encore aujourd'hui en podcast.
C'est là:
http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/projection/
(au passage, une fan de Zappa Claire Denis, elle lui doit le titre de son film: Trouble every day)
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Claire Denis   7/4/2010, 14:51

Fido a écrit:
(au passage, une fan de Zappa Claire Denis, elle lui doit le titre de son film: Trouble every day)

Fido, fils des Mothers, l'homme qui dégaine plus vite l'ombre de Zappa de sa souris... Il signerait même ses posts d'un Z qui veut dire...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Fido
Fils des Mothers
avatar

Messages : 1166
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Claire Denis   8/4/2010, 00:23

C'est elle même qui a apporté cette précision durant l'émission sur France Culture ! merci
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Claire Denis   13/5/2010, 07:32

Synopsis : Lionel est conducteur de RER. Il élève seul sa fille, Joséphine, depuis qu'elle est toute petite. Aujourd'hui, c'est une jeune femme. Ils vivent côte à côte, un peu à la manière d'un couple, refusant les avances des uns et les soucis des autres. Pour Lionel, seule compte sa fille, et pour Joséphine, son père. Peu à peu, Lionel réalise que le temps a passé, même pour eux. L'heure de se quitter est peut-être venue...

Avec Alex Descas, Mati Diop, Nicole Dogue...
2008.



Définir 35 Rhums sera chose aisée : une histoire banale d'un père et sa fille, un rice-cooker tout neuf, des héros trimant à la SNCF (inédit au cinéma Wink ), suicide sur les rails et communauté antillaise en banlieue parisienne...
A part ça ? de l'émotion pure, la banalité d'une vie, et un très beau film (et lent, mais ce n'est pas un problème pour moi) que certains critiques n'hésitent pas à citer en référence le cinéaste japonais Yasujiro Ozu...

En plus, Claire Denis filme d'une telle façon les lignes de chemin de fer de la banlieue parisienne que cela me donnerait envie de devenir conducteur de train (RER, ligne D par exemple) surtout lorsque le soleil se couche sur les voies. Je ferme les yeux lorsqu'il y a un suicide pour les rouvrir au lever du soleil. Un film presque contemplatif sur la complicité entre le père et la fille qui n'arrive pas à se séparer...

Alex Descas en père silencieux et solitaire réalise une magnifique interprétation...

Et puis si vous voulez plonger dans l'univers de 35 Rhums, écoutez le Nighshift des Commodores. Fermez les yeux, avec se reggae-slow vous êtes au cœur du film...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Claire Denis   27/11/2010, 06:56


Beau Travail est plus qu'un film. Il se situe entre la chorégraphie masculine où de beaux légionnaires torses nus (de quoi satisfaire les appétits voraces de Bernique ou Utopie) qui bougent leurs corps et les arts plastiques où ces mêmes légionnaires posent leurs torses, leurs sourires, leurs gestuelles sur une bobine de film. Dès le début, on sait qu'il va se passer un truc à Djibouti, la base de ces légionnaires. Quoi, on ne le sait pas mais cela va arriver... C'est cette idée qui envoute en même temps que l'ambiance du désert, de la chaleur de Djibout', des perles de sueur dégoulinant sur le corps de jeunes éphèbes à l'amitié virile...

L'histoire, il n'y en a quasiment pas... Et pourtant...
Les dialogues, il n'y en a quasiment pas... Et pourtant...
Claire Denis raconte et filme ces corps masculins, et le désir que cela entraîne dans le désert aride de cette Afrique. Un bataillon uni mais oublié, des légionnaires, symbole de virilité, filmés de façon extrêmement sensuelle voir même féminine...


Avec un tout jeune Nicolas Duvauchelle (vu dans White Material de la même Claire Denis) au visage de poupin, un Grégoire Colin au sombre regard mystérieux et un Denis Lavant (précédemment vu dans Les Amants du Pont-Neuf)

Un film pour les filles.
Un film pour les hommes qui aiment regarder les hommes torse nu.
Un film pour les hommes qui aiment l'Afrique (et/ou) Claire Denis.
Un film pour les hommes qui ont rêvé de devenir légionnaire ou pour les filles qui ont rêvé d'être avec un légionnaire...

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Claire Denis   4/12/2010, 16:29

Voilà vu White materiel, quel film ! J'en sors en miette, je ne saurai rien dire de plus que ce qui a été dit pour le moment. Assez intéressant pour moi, qui ne connaît rien à ces guerres, je me demande d'ailleurs si on peut comprendre, même les protagonistes semblent pris de colère meurtrière.

Le Mouton Sauvage a écrit:
Isabelle Huppert, une femme forte qui tient les rennes de l'exploitation de café de toutes ses forces, jusqu'à s'enfermer dans une sorte de folie, en refusant l'inévitable, la fin et la perte de son exploitation, la fin du colonialisme français.

Isabelle Huppert, m'a rappelé son rôle dans Un barrage contre le Pacifique, l'histoire des colonies mais pas seulement, même obstination, même refus de la réalité, la corruption aussi...

Besoin d'air après le film.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Claire Denis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Claire Denis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Marquis à l'île St Denis
» Caisse claire de défilé avec charley
» Claire Clément
» Festival de Saint-Denis
» Denis Matsuev, piano. Tchaïkovsky, Chostakovitch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: Cinéma-
Sauter vers: