Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 James Gray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 44
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: James Gray   13/4/2010, 14:27


Le cinéma de James Gray se démarque notoirement de la production américaine courante : il filme, exclusivement dans les faubourgs de New York qui l'ont vu grandir, des sujets qu'il écrit et dans lequel l'habituelle individualité du héros est souvent moins importante que le milieu dans lequel celui-ci évolue (famille, mafia, police...). Même lorsque l'action se situe de nos jours, les décors, les filtres appliqués à l'objectif de la caméra imposent une perception à la fois vieillie et intemporelle. Le rapport au corps et la façon de se mouvoir des personnages de James Gray sortent des conventions usuelles, pour en toucher au plus près les personnalités, en en reflétant émois, fragilités, mal-être ou manque d'assurance.

Autre caractéristique de ce cinéma, celle de s'appuyer sur un groupe d'acteurs fidèles, au cœur duquel se trouve Joaquin Phoenix qu'il a largement contribué à rendre célèbre, et sur de grands noms du cinéma dans les seconds rôles : Vanessa Redgrave et Maximilian Schell dans Little Odessa (1994), James Caan et Faye Dunaway dans The Yards (2000), Robert Duvall dans La nuit nous appartient (2007), Isabella Rossellini dans Two Lovers (2008).

[source : Wikipedia]

Filmographie :
  • 1994 : Little Odessa
  • 2000 : The Yards
  • 2007 : La nuit nous appartient
  • 2008 : Two Lovers
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 44
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: James Gray   13/4/2010, 14:54

En attendant que James Gray sorte un nouveau film (courant 2010), je peux d'ors et déjà annoncé fièrement que j'en suis à 4 films / 4 ! Autant dire que le cinéma de Gray, il est plutôt bien apprécié dans la bergerie...

Dernièrement, je viens donc de revoir son second film sorti en 2000 : The Yards, avec Joaquin Phoenix, Mark Wahlberg, Charlize Theron et Faye Dunaway...


Synopsis : A sa sortie de prison, Leo Handler revient chez lui avec un seul but : rester dans le droit chemin. Il trouve du travail chez son oncle Franck, patron de l'Electric Rail Corporation, qui règne sur le métro dans le Queens. Son ami de toujours, Willie, l'initie aux méthodes de la société. Leo découvre la face cachée des florissantes opérations de son oncle. Témoin de chantage, corruption, sabotage et même meurtre, il est au centre d'une situation explosive : il détient un secret qui fait de lui la cible de la plus impitoyable famille de la ville... La sienne.


Un James Gray, c'est comme une carte postale des bas-fonds de New-York sans âge. On plonge dans cet univers et on croise souvent les mauvaises âmes qui peuplent nos quartiers. Le fric, la corruption, le meurtre, voilà les clés de la réussite mais aussi de la perte et de la solitude. Cet univers n'est pas fait de cascade à cent à l'heure, de courses poursuites endiablés dans des voitures déglingués à travers les étroites ruelles de la vie ou sur le toit d'un métro, de séances de coups de feu interminables se finissant toujours par le héros comme seul survivant avec quelques égratignures pour faire genre "je suis quand même un homme...". Non, le cinéma de James Gray, c'est un peu l'éloge de la lenteur dans le polar noir américain. Il prend son temps, et s'intéresse plus aux personnages, aux décors et à la psychologies. Tout n'est pas blanc, tout n'est pas noir. The life is grey Gray...


Et puis, il y a aussi (et souvent) Joaquin Phoenix ! Ce type-là, je l'adore. Il m'impressionne toujours et encore. Il ne m'a jamais déçu (sauf quand il dit que le cinéma, pour lui, c'est terminé, snif) et le voir au générique serait déjà presque une preuve de qualité du film. Et en prime, dans The Yards, j'ai le droit au sublime regard envoutant de la belle Charlize Theron. Triste, sombre mais si terriblement envoutant...


Dernière édition par Le Mouton Sauvage le 16/4/2010, 03:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: James Gray   15/4/2010, 17:35

Tu l'as vu en DVD ? ça m'intéresse, je vais voir ce que je trouve ! Et puis j'adore Faye Dunaway.
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 44
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: James Gray   16/4/2010, 03:01

Utopie a écrit:
Tu l'as vu en DVD ?

Non, un passage récent à la TV pour The Yards et Little Odessa... Par contre, j'ai les 2 derniers en DVD : de vrais bijoux !

Utopie a écrit:
Et puis j'adore Faye Dunaway.

Certes, mais elle n'a qu'un second rôle mineur... Donc il vaut mieux voir le film pour Joaquin Phoenix et considérer Faye Dunaway comme un Bonus Wink



James Caan et Faye Dunaway,
The Yards
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Gray   

Revenir en haut Aller en bas
 
James Gray
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» James Tyler Variax
» Une petite mine en open tunings, en particulier Skip James
» The Skip James Blues Collection
» James Labrie Vs. Russell Allen
» Colin James Nouvel album !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: Cinéma-
Sauter vers: