Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 J.D. Salinger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: J.D. Salinger   6/7/2010, 13:59

« Quand j’ai été prêt à partir, avec mes valoches et tout, je me suis arrêté un petit moment près de l’escalier et j’ai jeté un dernier regard sur le couloir. J’avais les larmes aux yeux, je sais pas pourquoi. J’ai mis ma casquette sur ma tête et tourné la visière vers l’arrière comme j’aime et alors j’ai gueulé aussi fort que j’ai pu Dormez bien, espèces de crétins. Je parierais que j’ai réveillé tous ces salopards de l’étage. Et puis je suis parti. Un abruti avait jeté des épluchures de cacahouètes sur les marches de l’escalier ; un peu plus je me cassais la figure. »

C’est ainsi qu’Holden Caulfield quitta le collège Pencey Prep d’Agerstown, Pennsylvanie. Il aura fallu la mort de J.D. Salinger pour que je tombe sur ce vieux bouquin de 1951. Une référence, parait-il. Le chef d’œuvre littéraire de ce siècle sur l’adolescence. Les pérégrinations d’un ado perdu dans la vie. Et à la lecture de ce bouquin culte écrit par un auteur apparemment « spécial », je comprends mieux qu’il fasse partie des livres de chevets de beaucoup d’américains et autres. Car, il est bourré d’émotion. 1951, pfff… Cela pourrait être un roman d’aujourd’hui. Comme quoi, l’adolescence n’a pas si changé que ça en un demi-siècle. Les rapports avec les autres sont toujours les mêmes : quand on est jeune, tous les autres sont des cons qui comprennent rien à rien, surtout pas à la vie. Le monde est peuplé de pauvres connards, à part soi bien entendu. Et franchement chaque gamin pourrait se reconnaître dans les traits de Holden. C’est certainement pour cette raison qu’il est devenu une référence mondiale.

Mais les écrits de Salinger ne sont pas très nombreux, alors que lire après ça…

« Le cinoche. Ca vous démolit. Sans blague.
Je suis resté une heure environ dans la salle de bain à faire trempette. Puis je suis retourné me coucher. J’ai mis pas mal de temps à m’endormir. J’étais même pas fatigué. Mais, finalement le sommeil est venu. Ce qui m’aurait plutôt tenté c’était de me suicider. En sautant par la fenêtre. Je l’aurais probablement fait si j’avais été sûr que quelqu’un prendrait la peine de me recouvrir aussitôt que j’aurais touché terre. J’avais pas envie d’être entouré par une troupe de badauds stupides qui resteraient plantés à me reluquer quand moi je baignerais dans mon sang. »


Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
 
J.D. Salinger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Ivre de livres :: La Bibliothèque :: US - Canada-
Sauter vers: