Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des hommes travaillés par Dieu - Histoire de l'abbaye de Belloc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Des hommes travaillés par Dieu - Histoire de l'abbaye de Belloc   20/8/2009, 06:19



Une lecture des plus surprenantes pour un non croyant, encore moins pratiquant...

Belloc, cela pourrait être simplement une histoire de famille. Cela pourrait donner un aperçu sur le meilleur fromage basque de brebis ; à déguster avec la fameuse confiture de cerises noires d'Itxassou.

Mais l'histoire de Belloc, ce fut avant tout l'occasion de découvrir comment un monastère (récent, l'ouverture date de 1875) se fonde, comment les moines s'organisent en micro-société, les tâches et administration qui y sont gérées... A travers une abbaye fondé par 3 moines en pays basque, une certaine spiritualité rayonne dans les montagnes du coin à la fois pour le bien fondé de la communauté basque, mais aussi à travers des missions étrangères éparpillées aux quatre coins du monde...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Des hommes travaillés par Dieu - Histoire de l'abbaye de Belloc   22/8/2009, 03:26

... le vent souffle sur les deux tiers de l'Oklahoma, écrit le père Joseph Murphy. En hiver, ces vents deviennent des bises glacées, mais pendant les mois d'été ils apportent un bien-être considérable. Par contre la saison froide est une bien autre source de souffrance, et elle le fut certainement pour les pionniers. Pendant les ouragans de l'hiver, la vie dans des bâtiments provisoires ou sur des chemins à peine tracés, n'avait rien de réjouissant. Dans les premières années de Sacred-Heart, il n'y avait pas d'appareil de chauffage. Endurer le froid était l'un des plus grands tests d'une vocation bénédictine, et plusieurs ne purent passer ce test. Le bois de chauffage na manquait certes pas dans les environs, et durant plusieurs années, on en fit une grande consommation dans les maisons d'habitation, mais cela consistait aussi un vrai danger : le feu. Les visiteurs [...] qui décrivent la vie des premiers jours de la mission parlent fréquemment de cette double et continuelle frayeur : le froid et le feu.

En lisant ces quelques lignes, je ne peux que me rapprocher vers une autre lecture récente, made in Montana. Ces vents qui assaillent ces longues plaines désertiques et ce sanctuaire bénédictin Sacred-Heart pour conquérir l'âme des indiens... L'espace d'un instant dans la vie de Belloc, je me retrouve plonger en plein roman de Jim Fergus avec ses "Mille Femmes Blanches".

Être moine, c'est aussi avoir l'esprit d'aventure car partir sur ces terres sauvages, au milieu des "sauvages", la motivation et le dévouement doivent être extrême !
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Des hommes travaillés par Dieu - Histoire de l'abbaye de Belloc   14/9/2009, 19:51

Le Mouton Sauvage a écrit:


Une lecture des plus surprenantes pour un non croyant, encore moins pratiquant...

L'inverse serait drôle... un pratiquant non croyant !
dehors
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Des hommes travaillés par Dieu - Histoire de l'abbaye de Belloc   18/9/2009, 15:12

Utopie a écrit:
L'inverse serait drôle... un pratiquant non croyant !
Un débat peut être ouvert. Pourquoi pas... Je pense qu'on peut avoir une pratique mais sans être obligé d'y croire. J'y réfléchis... après tout, si je suis capable de lire un livre sur la fondation d'un monastère, sans croire à la personne qui chapeaute les travaux de là-haut...


L’histoire de l’Abbaye du Sacré-Cœur débute en 1875 lorsque deux Français s’installent dans le monastère d’Oklahoma en tant que membres d’une communauté bénédictine européenne appelée la Congrégation de la Primitive Observance. Cette congrégation dirigeait une série de monastères en Europe et souhaitait développer ses activités missionnaires auprès des populations indiennes. Pendant plusieurs années, le Père abbé de la Congrégation enverra des représentants en Amérique afin de chercher l’endroit adéquat où fonder un monastère bénédictin. En 1875, ils décident de construire leur monastère dédié aux règles de saint Benoît près de Konawa, sur le territoire d’Oklahoma, qui est habité par des groupes d’Indiens Potawatomi. Les congrégations protestantes sont très présentes dans ces régions et cette aventure est la première du genre qu’entreprend l’Église catholique à cet endroit. L’abbaye est édifiée avec l’aide de la Préfecture du Territoire indien et de l’évêque de Little Rock (Arkansas), qui est responsable des paroisses catholiques régulières de la région. Ceci dit, un des principaux obstacles que rencontre l’installation du monastère est la difficulté d’attirer du personnel religieux sur ce territoire désolé.

Je revois ce gros moine, imbu et ripaillant allongée sur des peaux de bisons, que décrit Jim Fergus dans son roman « Mille Femmes Blanches ». Bien sûr, ce n’est qu’un roman et l’image réelle d’un missionnaire est tout autre. Et je ne doute pas que certains moines de leur tombe doivent bien sourire de ce clin d’œil humoristique de Jim. Pure fiction ou brebis égarée dans la grandeur et la solitude de ces terres de l’Oklahoma. Les voix du Seigneur restent impénétrables, surtout pour moi.

A la lecture de ce livre, je reste impressionné comment à partir de la ferveur de quelques personnes (3 suffisent même), des monastères se créent aux quatre coins de notre planète : à Sacred-Heart dans l’Oklahoma, à Montebello en Californie, à Niño-Dios en Argentine, à Abu-Gosh en Palestine… alors qu’en ce temps-là, en France, toute communauté à vocation religieuse était persécutée.

Car, au même moment, après la chute de Napoléon III en 1871, le gouvernement adopte des politiques et des lois anticléricales extrêmement sévères qui obligeront les organisations religieuses à vivre pendant de longues années dans des situations très précaires. De nombreuses communautés sont obligées de fermer leurs portes obligeant leurs moines à s’exiler dans d’autres pays pour échapper à la répression. Le monastère de Belloc attirait de nombreux jeunes ecclésiastiques basques souhaitant poursuivre leur vie dans un cadre religieux. Les exilés basques se dirigeront dans un premier temps vers des monastères en Angleterre, en Irlande et en Écosse, puis, constatant le manque de place ou de ressources, se dirigeront finalement vers l’Oklahoma, développant ainsi « Sacred-Heart ».
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des hommes travaillés par Dieu - Histoire de l'abbaye de Belloc   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des hommes travaillés par Dieu - Histoire de l'abbaye de Belloc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kama Sûtra, une histoire d'amour Arte ce soir 20h 45
» l'histoire de la slide hawaïenne
» [Jeu] Histoire à choix de réponse (prise 2)
» [Vidéo] Emission "Toute une histoire"- Tokio Hotel (19.12.08)
» l'histoire des Dobro et National

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Ivre de livres :: 
Forum société, documents
 :: Sciences humaines
-
Sauter vers: