Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Larry Clark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Larry Clark   20/9/2010, 14:59

« Lorsque dans les années 60, j'ai commencé à prendre des photos des gens autour de moi, je me fabriquais ma propre mythologie, mon propre univers. Il s'agissait déjà d'un mélange entre réalité et fiction, entre ce que je voyais devant moi et ce que je voulais formuler à partir de cette réalité. »

Larry Clark, né en 1943 à Tulsa en Oklahoma débuta sa carrière artistique en tant que photographe avant de poursuivre dans la réalisation cinématograhique (Another Day in Paradise, Ken Park...).

Lorsqu'il se lance dans la photographie, il travaille essentiellement dans sa ville natale sur des scènes de vie d'un groupe de drogués accros au speed et à la marijuana. Ainsi dès 1971, Larry Clark publie sa première monographie intitulée Tulsa.

Aujourd'hui reconnu comme une référence incontournable dans l'histoire de la photographie américaine, Tulsa a été notamment utilisée par des réalisateurs comme Martin Scorsese dans Taxi Driver (1976), Gus Van Sant dans Drugstore Cowboy (1989) et Harmony Korine dans Gummo (1997).

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Larry Clark   21/9/2010, 14:40

L'exposition, à partir du 8 octobre, devrait faire événement : la première rétrospective en Europe du grand photographe américain Larry Clark, 67 ans, au Musée d'art moderne de la Ville de Paris. Mais c'est aussi une exposition qui fait peur. Car Larry Clark, également grand cinéaste, a photographié "sans concession la perte de repères et les dérives de l'adolescence". En termes plus crus, disons qu'il est question de sexe, de violence et de drogue dans les photos en noir et blanc ou en couleurs. Des garçons se piquent, d'autres arborent leur pénis en érection, des couples font l'amour, les pistolets virevoltent. Et comme les garçons semblent avoir entre 15 et 18 ans, et que les poses sont "très suggestives", on a pu parler de pédophilie.

L'exposition sera interdite aux moins de 18 ans. C'est très rare dans les musées. [Le Monde]

Une expo qui montre le malaise des dos interdite aux ados... un peu bizarre scratch

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Le Mouton Sauvage le 22/9/2010, 14:17, édité 1 fois (Raison : Redimension image)
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Larry Clark   21/9/2010, 15:38

Citation :

Une expo qui montre le malaise des dos interdite aux ados... un peu bizarre

Je ne sais pas, peut-être que tous les ados n'ont pas ce type de malaise.

Je m'interroge, je me demande si parfois ce n'est pas le malaise d'adulte que l'on met sur le compte des ados en généralisant.
Je m'exprime mal ... comment dire, je pense que le malaise des ados existe, ce n'est pas mon interrogation mais la réduire ou l'accentuer vers le sexe, la drogue et tutti quanti et bien je ne suis pas si sure que ce soit ça, sans nier l'existence de ces malaises précis, enfin je n'appelle plus ça des malaises d'ailleurs.

Ado, je n'aurais pas aimé voir ses images, je ne les aurais pas comprises et je connais des ados qui ne les comprendraient pas.

Il me semble parfois que ce sont les adultes en manque de ... ? vie ? qui sont dans ces extrêmes et la provocation où est elle ?

Je me dis parfois c'est un peu comme l'idée qu'on se fait des artistes, et certains s'en servent comme provocation, mais qu'est ce que c'est la provoc surtout maintenant ? le sexe ? bien ça me fait marrer parce que c'est vraiment complètement dépassé, c'est vrai que certains s'en mettent plein les poches en voulant faire croire que c'est un chemin artistique et provocateur.
Enfin pour la drogue, c'est beaucoup moins drôle mais je ne comprends pas les photos.

Faut que je réfléchisse et puis c'est quoi la provocation ? ce serait peut-être intéressant de se poser la question, j'y vais de ce pas.
Non mais c'est trop facile de dire qu'on provoque avec du sexe, la drogue ou je sais quoi.

Revenir en haut Aller en bas
Fido
Fils des Mothers
avatar

Messages : 1166
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Larry Clark   22/9/2010, 00:52

Ça file un peu le malaise ce genre d'images. Une rétrospective de photographies qui auraient pu accompagner nombre des titres dans les pages "Faits divers" des journaux. Une forme de réalité donc.
Plus banal, dans ce qui est décris plus haut, c'est des images que l'on peut voir en direct (pour les sexes en érection)sur certains sites, faut donc croire que certains en on fait leur quotidien. Pour le shoot aussi, plus discrets certes...
Mais est ce intéressant ? En ce qui me concerne: NON
mais je critique pas le boulot du type...

Revenir en haut Aller en bas
Bernique

avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 117

MessageSujet: Re: Larry Clark   22/9/2010, 09:17

Ces photos montrent-elles vraiment le malaise des ados ou l'idée que le photographe s'en fait ?
et comme dit Utopie, en fait en fond de commerce.

Ce qui me gène le plus dans ces photos, c'est le côté esthétisant.
L'ado en état de malaise ne prend pas la pose, ne se laisse pas approcher, photographier. n'enfile pas des sous-vêtement bien blanc pour que ça ressorte mieux sur la photo ; et si c'est un effet du photographe, il a volonté de transformer l'image.
c'est étrange aussi que les photo de shoot soient aussi "floues". Il faut attirer le chaland, qu'il regarde bien pour vous que cette fille est enceinte ... avec la lumière qui irradie sur (de?) son ventre rond.
Quant à la seringue, elle pourrait ne pas être là, on ne verrait pas la différence.

Bref, je ne vois pas l'intérêt de ces photos. Il y en a peut-être d'autres plus intéressantes.


Dernière édition par Bernique le 23/9/2010, 04:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Larry Clark   22/9/2010, 14:15

Bernique a écrit:
Ce qui me gène le plus dans ces photos, c'est le côté esthétisant.

Heureusement qu'il y a ce coté esthétique. La photographie, c'est son métier. L'art a ce besoin d'être travaillé, la photo a besoin de lumière pour capter l'oeil...

Bernique a écrit:
Bref, je ne voit pas l'intérêt de ces photos. Il y en a peut-être d'autres plus intéressantes.

Tout comme on peut se demander l'intérêt de voir un couple s'embrasser dans les rues de Paris, immortalisé par Doisneau. Est-ce que cela signifie que tous les jeunes français de l'époque étaient amoureux, une belle époque à vivre. Ce n'était qu'un cliché, un instantané d'une émotion, d'un sentiment à un moment donné. Drogué ou amoureux, pris séparément n'a pas vraiment d'intérêt. Le fait par contre de montrer plusieurs facettes de l'âme humaine, de la jeunesse : ça, par contre, ça propose la visualisation d'un échantillon de la vie. La vie est faite d'amour, d'espoir, de bonheur pour certains. Mais pour d'autres cela ressemble plus au "no future", à l'enfer et à la perdition.

Utopie a écrit:
Faut que je réfléchisse et puis c'est quoi la provocation ? ce serait peut-être intéressant de se poser la question, j'y vais de ce pas.
Non mais c'est trop facile de dire qu'on provoque avec du sexe, la drogue ou je sais quoi.


En plus le terme provocation n'a plus du tout le même sens en fonction de l'époque. Sexe et drogue sont maintenant devenues des images presque banales. Plus que provocantes, je dirai dérangeantes car l'Homme n'aime pas qu'on lui présente sa propre misère, ce que peut transformer un être humain en déchet humain...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Bernique

avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 117

MessageSujet: Re: Larry Clark   23/9/2010, 04:35

Le Mouton Sauvage a écrit:
Bernique a écrit:
Ce qui me gène le plus dans ces photos, c'est le côté esthétisant.

Heureusement qu'il y a ce coté esthétique. La photographie, c'est son métier. L'art a ce besoin d'être travaillé, la photo a besoin de lumière pour capter l'oeil....

La question que je me pose : peut-on vraiment dénoncer quelque chose quand on l'enveloppe d'esthétique. Ne risque-t-on pas de détourner en partie l'attention du spectateur ? Je sais bien que certaines photos sont insupportables à force de réalisme ; que des œuvres comme Guernica sont très puissantes malgré ou grâce au travail de l'artiste.

Le Mouton Sauvage a écrit:
Bernique a écrit:
Bref, je ne vois pas l'intérêt de ces photos. Il y en a peut-être d'autres plus intéressantes.

Tout comme on peut se demander l'intérêt de voir un couple s'embrasser dans les rues de Paris, immortalisé par Doisneau..
Doisneau ne cherche pas à transmettre de message.
Je me suis mal exprimée : peut-être y a-t-il des clichés de Larry Clark qui m'intéresseront plus.

Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Larry Clark   23/9/2010, 07:17

Bernique a écrit:
La question que je me pose : peut-on vraiment dénoncer quelque chose quand on l'enveloppe d'esthétique. Ne risque-t-on pas de détourner en partie l'attention du spectateur ? Je sais bien que certaines photos sont insupportables à force de réalisme ; que des œuvres comme Guernica sont très puissantes malgré ou grâce au travail de l'artiste.

Mais est-ce que le but est de dénoncer ou simplement de témoigner ? Larry Clark n'est pas un journalisme qui relate les faits. De par son art, la photographie, il s'exprime en montrant une certaine jeunesse américaine des années 70. Ses photos ont le mérite d'exister et de montrer une certaine vie, un malaise (de sa part et aussi des ados de l'époque). A partir de ces années, la drogue te le sexe se sont totalement banalisés et certes, il joue aussi là-dessus en esthétisant (et donc en déformant la réalité) les clichés.

Bernique a écrit:
La question que je me pose : peut-on vraiment dénoncer quelque chose quand on l'enveloppe d'esthétique. Ne risque-t-on pas de détourner en partie l'attention du spectateur ? Je sais bien que certaines photos sont insupportables à force de réalisme ; que des œuvres comme Guernica sont très puissantes malgré ou grâce au travail de l'artiste.

Je me suis mal exprimée : peut-être y a-t-il des clichés de Larry Clark qui m'intéresseront plus.


Pas du tout, je l'avais bien compris dans ce sens. Les photos de Clark peuvent déranger, elles peuvent tout à fait être sans intérêt pour certain(e)s. J'ai cherché d'autres clichés de Larry Clark, susceptible de t'intéresser, mais... rien, tout sur le même thème, ses thèmes de prédilection : l'ado et la drogue, l'ado et le sexe, l'ado et le suicide...

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Larry Clark   4/10/2010, 14:48

Depuis quelques jours, la polémique ne cesse de faire parler. Des avis multiples et variés, le pour et le contre s'affichent pour savoir si l'interdiction aux mineurs est justifiée ou pas. La municipalité outrepasse-t-elle ses droits en censurant un artiste de peur d'avoir un procès ? Est-elle trop frileuse ? Que signifie réellement l'interdiction à une exposition, à un musée à des jeunes ? N'est-ce pas aller à l'encontre de la culture ? Les questions restent posées...

Mais l'avis de l'intéressé serait interessant... Justement une interview de Larry Clark paru aujourd'hui dans Le Monde (Propos recueillis par Claire Guillot) :

Comment avez-vous réagi à l'interdiction de votre exposition aux mineurs ?
Je suis choqué et surpris. Les photographies qui posent problème ont été isolées de leur contexte. Et elles ont été montrées plusieurs fois en France sans problème : à la Bibliothèque nationale, à la Maison européenne de la photographie (MEP), à la galerie Agathe Gaillard au début des années 1980.

Comment l'expliquez-vous ?
Cette censure est une attaque des adultes contre les adolescents. C'est une façon de leur dire : retournez dans votre chambre ; allez plutôt regarder toute cette merde sur Internet. Mais nous ne voulons pas que vous alliez dans un musée voir de l'art qui parle de vous, de ce qui vous arrive. Les enfants aiment mon travail, il leur parle. Je trouve qu'on devrait faire le contraire, interdire l'expo aux plus de 18 ans ! Je fais ces images pour moi et pour les adolescents. Oui, il y a du sexe et de la nudité, mais ça fait partie de la vie. Dans Tulsa, il y a un jeune garçon qui se regarde en pleine érection. Mais tous les garçons ont fait ça ! Dans le contexte de mon travail, ce n'est pas de la pornographie, ce n'est pas une mise en scène faite pour titiller, c'est la vie.

Pourquoi êtes-vous tellement attiré par l'adolescence ?
J'ai eu une adolescence de merde. J'ai commencé la drogue à 15 ans. Je n'ai atteint la puberté qu'à 16 ans, je pensais que j'étais anormal. J'étais maigre, mon père ne m'aimait pas, il ne me parlait pas, je l'embarrassais. Je me souviens d'une fois où il m'a regardé et a dit tout haut : "Je ne sais pas ce que j'ai fait de mal pour avoir cet enfant." Et il est sorti de la pièce.

Quelle est votre relation avec vos modèles ?
Je les fréquente, j'apprends à les connaître. Je leur montre mes films. Je deviens l'un d'entre eux, même si je suis plus vieux qu'eux. Ils m'apprécient. Si je n'étais pas cool, comment pourrais-je ne serait-ce que m'approcher d'eux ?

Mais quand vous leur demandez des poses sexuelles, mesurent-ils la portée de leurs gestes ?
C'est impossible de répondre à cette question ! Mais je ne les trompe pas, je leur explique, je leur montre mon travail.

Pouvez-vous comprendre que de telles images puissent déranger ?
Bien sûr, elles sont dérangeantes. Mais l'art est dérangeant.

On vous accuse même de pédophilie. Vos photos parlent-elles de votre désir ?
Non, ça ne parle pas de ça. Peut-être que ça montre que j'aurais aimé être à leur place. Ce garçon, Jonathan Velasquez, que j'ai suivi de 14 à 21 ans, j'aurais adoré être lui. Je suis envieux.

Devant mon travail, les réactions sont très différentes. Certains pensent que c'est le boulot d'un vieux dégoûtant. Des enfants viennent et ça leur parle. Mais tout le monde réagit. Et les jeunes qui voudront voir l'expo... dites-leur que c'est l'hiver. Ils mettent une casquette, une écharpe, une fausse moustache, et ils rentreront !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Larry Clark   4/10/2010, 18:17

rha j'écris trois pages, je veux corriger une lettre et le message saute noon

Je réfléchissais à tout ça, je n'ai pas encore vu beaucoup de ses photos, celles qui me poseraient vraiment des questions, ce sont celles autour de la drogue. Elles me font penser, certaines, aux photos d'Hamilton (le flou peut-être), alors que celui-ci pouvait donner envie de courir nu dans les champs, le côté esthétique justement ne donne-t-il pas un côté idéalisé, provocation, liberté, jeunesse, transgression, besoin de marginalité car il n'y a pas le côté crade (je ne parle pas de morale, mais des faits), Pourraient-elles être vues comme une vision idéalisée et faussée, pas uniquement par des adolescents d'ailleurs.

Et plutôt que d'interdire, ne serait-il pas plus intéressant de libérer la parole. Si je pouvais soumettre ces photos aux regards des ados (j'essayerai), je pense que je déclencherai la parole, pas forcément la mienne, parole d'adulte moralisatrice ou sécurisante, non plutôt soulever la parole et écouter.

Autre question, est-ce que ces photos intéressent les adolescents ? je n'en suis pas si sure, beaucoup ne connaissent pas la drogue (ce n'est pas le pétard au coin du bahut ces photos), parfois je me demande si elles n'intéressent pas plutôt les adultes mais bon à voir.

Pour les photos de nus, celles que j'ai vues, je ne vois rien, même pas sur qu'un ado s'y attarde plus que ça, les adultes certainement, miroir de la jeunesse passée, une sorte de portrait de Dorian Gray à l'envers.

J'ai tendance à croire au pouvoir de l'image, peut-être parce que j'y suis très sensible, je pense que la parole doit accompagner ce qui peut-être plus difficile à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Larry Clark   4/10/2010, 18:33

Le Mouton Sauvage a écrit:
Depuis quelques jours, la polémique ne cesse de faire parler. Des avis multiples et variés, le pour et le contre s'affichent pour savoir si l'interdiction aux mineurs est justifiée ou pas. La municipalité outrepasse-t-elle ses droits en censurant un artiste de peur d'avoir un procès ? Est-elle trop frileuse ? Que signifie réellement l'interdiction à une exposition, à un musée à des jeunes ? N'est-ce pas aller à l'encontre de la culture ? Les questions restent posées...

J'avais trouvé aussi une explication (justification ?) plus juridique, j'essayerai de retrouver l'article mais je ne saurai pas en juger question droit.
Citation :

Je fais ces images pour moi et pour les adolescents.
En fait comme souvent, on aura l'avis des personnes pour ou contre et de l'artiste, mais les ados ? qu'en pensent-ils ? quels sont ceux qui iront à cette exposition ? des ados portés sur la culture et qui ont déjà une réflexion personnelle ? ou d'autres ?

Je reviens à mon histoire d'image, on est tous bombardé d'images, les adolescents aussi et c'est lourd et en même temps banalisant, la parole manque à tous ...j'ai l'impression.



Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Larry Clark   4/10/2010, 19:00

Je ne retrouve pas l'article lu mais un autre ici avec l'explication du Maire de Paris chacun pourra se faire une idée.

Extrait de sa lettre :
Citation :
Sur le plan idéologique, on peut le regretter — et je suis le premier à le faire — mais il est ainsi, ce qui était facile il y a encore 20 ans pose aujourd'hui problème.
Citation :

A tort sans aucun doute, mais de fait, un certain nombre d'associations considèrent que l'art n'échappe pas aux contraintes légitimes de notre société et se sont même fait spécialité d'attaquer artistes et responsables devant les tribunaux. D'autres exemples, y compris de saisies d'œuvres, l'attestent.
Citation :

Sur le plan du droit, tous les juristes que nous avons consultés considèrent que l'article 227-24 modifié du code pénal selon lequel constitue un délit le fait, soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu'en soit le support un message à caractère violent ou pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine, soit de faire commerce d'un tel message, ...



Il est évident que nous sommes dans une période plus que frileuse dans un sens, qu'effectivement la protection de l'enfance nécessaire au départ, peut aussi partir dans des excès, tout ceci me semble en tout cas très contradictoire avec ce qu'on peut voir à toute heure sur les diverses chaînes et on fait par contre interdire une exposition qui se passe pas n'importe où mais dans un musée, il y a moins de monde et d'enfants que devant le petit écran où on voit vraiment tout et n'importe quoi, y compris pas mal de ? vulgarité dans des émissions banalisées.

Maintenant, il y a des lois pas forcément intelligentes mais je vois par exemple sur un forum, si nous publions des images à caractère sexuel (je ne pense pas à des nus ou porno mais à connotation fortement sexuelle), on serait obligé de passer le forum sous une forme "pour adulte" (ridicule certes car il suffit de cliquer sur "J'ai 18 ans ou +"), c'est subjectif enfin bon quand même entre les deux et dans le doute, j'utilise le spoiler...

Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Larry Clark   5/10/2010, 05:47

Je viens de lire à plusieurs reprises que les photos de David Hamilton avait aussi été interdites au moins de 18 ans en 2007 (Biennale de Lyon)...
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Larry Clark   7/10/2010, 07:08

L'exposition au Musée d’Art Moderne débutera vendredi et sera interdite aux moins de 18 ans.

Citation :
Les livres de Larry Clark sont dans les bibliothèques, ses films projetés (avec certes interdictions au moins de 16 ans), ses séries exposées depuis longtemps, dont, amplement, de novembre 2007 à janvier 2008, à la Maison européenne de la pPhotographie, sans problèmes.
extrait d'un article du jour sur Rue 89

Et Libé se marre avec une couverture à la une, enfin ils se sont pas trop mouillé quand même ... Razz




J'ai vu beaucoup de photos de Larry Clarck depuis cette histoire, je n'aime pas toutes les photos mais ce n'est pas le problème, c'est ridicule d'interdire cette exposition, je suis naïve j'imaginais des photos plus hard.
Bref le monde va de mieux en mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Larry Clark   9/10/2010, 03:53

Utopie a écrit:
J'ai vu beaucoup de photos de Larry Clarck depuis cette histoire, je n'aime pas toutes les photos mais ce n'est pas le problème, c'est ridicule d'interdire cette exposition, je suis naïve j'imaginais des photos plus hard.
Bref le monde va de mieux en mieux...

Ce qui peut paraître choquant, c'est d'interdire une exposition de photographies (d'art) à des jeunes, alors que en un clic de souris et souvent sans même le vouloir, des tas d'images et d'immondices apparaissent si facilement sur Internet...

D'un autre côté, cette interdiction a du bon : un formidable coup de pub de la part des médias qui en parlent depuis une quinzaine de jours... Y'a aucun souci : le succès de l'expo est déjà au rendez-vous...

Au risque de paraître pervers ou dérangé, j'apprécie beaucoup la photographie qui a servi de couverture à Libération. Les photos de Clark ne me parlent pas toutes, mais cette dernière, je lui trouve une belle lumière, une certaine innocence, un je ne sais quoi de touchant... Pervers er/ou Dérangé, mais j'assume... Surprised
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Larry Clark   9/10/2010, 04:32

Là tu exagères, cette photo est belle y'a pas de quoi être dérangé ... elle me fait penser à des Peynet moderne...franchement ils sont tout sympa ça fait plutôt fleur bleue que détraqué !!! désolée hein mais là c'est pas ça.

Je mets en spoiler hein Laughing
Spoiler:
 

Où alors quelque chose m'échappe ... fatig
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Larry Clark   9/10/2010, 05:28

Utopie a écrit:
Là tu exagères, cette photo est belle y'a pas de quoi être dérangé ... elle me fait penser à des Peynet moderne...franchement ils sont tout sympa ça fait plutôt fleur bleue que détraqué !!! désolée hein mais là c'est pas ça.

Justement, c'est ce que je disais. Je trouve que cette photo soi-disant scandaleuse me parait belle, pure et innocente. Une Belle réussite, loin du faussement puritanisme qui commence à souffler par chez nous. D'ailleurs, ses photographies de nudité ne me choquent pas du tout. Celles qui simulent un suicide me paraissent beaucoup plus dérangeantes et je comprends que cela puisse en gêner certains. De toute façon, pour moi l'Art a souvent un côté choquant - surtout coté photographie, pour que cela intéresse le regard, il faut le petit truc qui titille l'esprit...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Larry Clark   12/10/2010, 03:20

Et Siné, il en pense quoi ?




Source : extrait de l'artcle du 6 octobre 2010
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Larry Clark   16/10/2010, 03:55

Le Musée des beaux-arts de Berne et le Centre Paul-Klee de Berne organisent une exposition, intitulée "Vice et volupté", du 15 octobre au 20 février 2011. Les directeurs, respectivement Matthias Frehner et Juri Steiner, ont décidé de retirer deux photographies de Larry Clark, ainsi qu'une peinture de George Grosz, Zwei kauernde Frauenakte von hinten, (1940), laquelle détaille l'intimité féminine plus vulgairement que L'Origine du monde de Gustave Courbet, selon le quotidien Le Matin du 14 octobre. La première photographie montre une jeune fille faisant une fellation à un jeune homme qui tient un revolver (Sans Titre, 1975) ; la seconde est un tirage de Brother and Sister (1973), photo par ailleurs présentée au Musée d'art moderne de Paris, pour une rétrospective à Larry Clark, interdite aux moins de 18 ans. En dépit de l'installation d'un panneau d'avertissement, visant les moins de 16 ans, à l'entrée de l'exposition bernoise et la présence d'un "rideau" cachant les photographies, les deux directeurs disent avoir redouté des poursuites pénales. [Le Monde]

Par contre, il est toujours possible de voir ces photographies sur internet ou d'en montrer beaucoup plus (en plus cru et plus vulgaire), mais aussi dans les rues sur n'importe quel stand de journaux où les affiches de magazines pornographiques sont à la vue de tous et toutes, et quelque soit l'âge...
Même si je comprends que Brother & Sister puisse prêter à polémique...
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Hiro

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 59

MessageSujet: Re: Larry Clark   22/10/2010, 15:49

Comme j'en ai parlé en expliquant le pourquoi du comment je suis arrivé sur ce forum bien sympathique , je suis allé voir l'expo de Larry Clark.
Et même deux fois -la première fois l'après midi vers 15 heures et j'ai fait demi tour car il devait bien avoir au minimum une heure d'attente vu la foule qui faisait la queue...
J'y suis retourné mercredi matin vers 10 heures pensant qu 'il y aurait moins d'attente mais même à cette heure il y avait déja du monde...
En ce qui concerne les photos : Elles ne m'ont pas choqué plus que cela : il faut remettre les choses dans leur contexte : on voit beaucoup de sexes en érection , de personnes qui se piquent , une banalisation de l'usage des armes à feu , etc... Mais tout ceci sans pornographie ni propagande incitant à se droguer.Larry Clark constate, témoigne sans surenchère ce qui rends ses clichés plus cinglants.
Je ne me suis pas senti voyeur non plus mais j'ai eu effectivement un sentiment de malaise car je crois que Larry Clark montre les dérives d'un système...

Oui on se sent impuissant devant certaines images choc mais l'art n'est pas uniquement au service du beau.

Larry Clark dérange peut être car il met le nez dans la m.... alors que ceux qui préfèrent le chocolat changent de crémerie.
Larry Clark a peut être sauvé pas mal de jeunes allez savoir : Regardez ce qui se passe en France en 30 ans par rapport au tabac.

Il y a 30 ans on voyait partout des fumeurs , des pubs de cigarettes sur les F1, etc...

Aujourd'hui les cafés sont devenus non fumeurs, le tabac promet une mort prématurée et réduit la production de spermatozoides (si, si c'est écrit sur les paquets de cigarettes)et même lucky luke a échangé son mégot contre un épis de blé...
Bien sur il y a toujours un malaise chez nos adolescents mais tous ne sont pas dépendants de drogues X ou Y .

Il y a une prise de conscience et un dialogue qui n'était pas toujours présent ou évident il y a 30 ans.

Bien sur il faut analyser au cas par cas mais en ce qui concerne ce que je vois au quotidien je trouve que pas mal de choses évoluent dans le bon sens , même s'il reste encore beaucoup à faire.

Revenir en haut Aller en bas
http://hiro.smugmug.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Larry Clark   

Revenir en haut Aller en bas
 
Larry Clark
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lap steel col clark
» Cole Clark à prix imbattable!!!
» Mary Higgins Clark
» Larry Larrivee : pas de slide, mais du talent !
» Anne Clark (New Wave - Angleterre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: La Chambre Noire-
Sauter vers: