Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Lars Von Trier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Lars Von Trier   7/10/2010, 14:44

« Vœu de chasteté
Je jure de me soumettre aux règles qui suivent telles qu'édictées et approuvées par Dogme 95

1. Le tournage doit être fait sur place. Les accessoires et décors ne doivent pas être amenés (si on a besoin d'un accessoire particulier pour l'histoire, choisir un endroit où cet accessoire est présent).
2. Le son ne doit jamais être réalisé à part des images, et inversement (aucune musique ne doit être utilisée à moins qu'elle ne soit jouée pendant que la scène est filmée).
3. La caméra doit être portée à la main. Tout mouvement, ou non-mouvement possible avec la main est autorisé. (Le film ne doit pas se dérouler là où la caméra se trouve; le tournage doit se faire là où le film se déroule).
4. Le film doit être en couleurs. Un éclairage spécial n'est pas acceptable. (S'il n'y a pas assez de lumière, la scène doit être coupée, ou une simple lampe attachée à la caméra).
5. Tout traitement optique ou filtre est interdit.
6. Le film ne doit pas contenir d'action de façon superficielle. (Les meurtres, les armes, etc. ne doivent pas apparaître).
7. Les détournements temporels et géographiques sont interdits. (C'est-à-dire que le film se déroule ici et maintenant).
8. Les films de genre ne sont pas acceptables.
9. Le format de la pellicule doit être le format académique 35mm.
10. Le réalisateur ne doit pas être crédité.

De plus je jure en tant que réalisateur de m'abstenir de tout goût personnel. Je ne suis plus un artiste. Je jure de m'abstenir de créer une « oeuvre », car je vois l'instant comme plus important que la totalité. Mon but suprême est faire sortir la vérité de mes personnages et de mes scènes. Je jure de faire cela par tous les moyens disponibles et au prix de mon bon goût et de toute considération esthétique.

Et ainsi je fais mon Vœu de Chasteté
Copenhague, Lundi 13 Mars 1995
Au nom du Dogme 95
Lars Von Trier, Thomas Vinterberg »


1995, le Dogme est né, une idée de ces deux réalisateurs danois. Souvent dépouillés, et même si tous les préceptes ne seront pas réalisés, les films issus de ce manifeste resteront assez confidentiels, exception ceux faites par de grands noms, Lars Von Trier, Thomas Vinterberg ou Jean-Marc Barr… Depuis, le mouvement s’est essoufflé et les réalisateurs sont revenus à un cinéma plus classique, l’Utopie cinématographique de cette idée étant devenue trop contraignante pour la réalisation de grands projets.
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Lars Von Trier   7/10/2010, 14:45


Petite sélection dans la filmographie (non exhaustive – n’hésitez pas à participer pour rajouter des films qui vous semblent marquants pour sa carrière, ou la votre) :

  • 1991 : Europa
  • 1994 : L’hôpital et ses fantômes (Série Télé – Saison 1 et 2)
  • 1996 : Breaking the waves
  • 1998 : Les Idiots
  • 2000 : Dancer in the dark
  • 2003 : Dogville
  • 2005 : Manderlay
  • 2006 : Le direktor
  • 2009 : Antichrist
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Lars Von Trier   8/10/2010, 14:36

Dernier film en date : Antichrist avec Charlotte Gainsbourg et William Dafoe (Ne cherchez pas d’autres acteurs).


Un film de genre, un film d’horreur épicé de sexe à la mode danoise.
Une œuvre qui fera date dans la carrière du réalisateur, une œuvre que certains pourront qualifiée de choquant, de subversive, de démentiel. Du cinéma TRASH.

Pour se faire une idée, description de la première scène. Charlotte Gainsbourg et William Dafoe baisent sur une machine à laver (à moins que cela soit un lave-vaisselle). Gros plan des parties génitales, ralenti de la pénétration (désolé de paraître si obscène, mais je ne fais que transcrire les images de Lars), une musique classique, et des ébats sulfureux, plaisir et jouissance du couple. Pendant ce temps de baise sauvage et animale, leur petit garçon marche, avance, se dirige vers la fenêtre et saute dans le vide, s’écrasant sur le bitume enneigé…

Le ton est donné dans cette première séquence, le film en plus d’être limite pornographique apporte une forte dose de déprime, et le drame promet d’être intense. L’amour et la mort réunies ensemble, cela risque d’être terrifiant, mélange dramatique de plaisir et de souffrance. S’ensuit alors un long parcours de deuil pour Charlotte qui part avec William à Eden, une villégiature isolée proche de la forêt.

Et là, je ne vous décris plus les scènes qui tournent rapidement au sadisme, à la violence gratuite. Ce n’est plus un drame, cela devient un cauchemar d’une sauvagerie inouï et inacceptable, un film d’horreur totalement gore et abjecte, avec scène d’émasculation (Pauvre Wiliam, ça doit faire mal), éjaculation de sang, et auto-excision…

Alors voilà, on aime où on rejette. A côté de moi, on aura tendance à rejeter. Pour ma part, j’ai trouvé fort courageux à Gainsbourg et Dafoe de tourner un tel film aussi violent, obscène et abjecte. Faut dire derrière la caméra, il y a un grand Lars Von Trier, et face à un réalisateur aussi sûr que lui, on ne peut que lui faire confiance… De mon côté, je crois qu’il faudra que je le revoie, peut-être la version commentée par le réalisateur ou les acteurs pour mieux comprendre la démarche de Lars, et ce qu’il veut montrer dans ce film d’un genre spécial.

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Lars Von Trier   9/10/2010, 07:01








Je n'avais pas vu ses derniers films, Manderlay ou Dogville... Par contre, Breaking The waves et Dancer in The Dark m'avaient laissés encore sous une intense émotion dramatique. Lars me surprenait et me prenait aux tripes. Là-encore, il me surprend, et il m'apparait encore plus torturé et troublant que par le passé. Je le prend facilement pour un malade qu'il faut enfermer, il pourrait être dangereux.
Comment peut-on réaliser un tel film ?
Certains ont été enfermés de force dans un asile psychiatrique pour moi que ça.
Alors d'où vient cette force et cet esprit diabolique ?
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lars Von Trier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lars Von Trier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lars von Trier
» Lars-Erik Larsson (1908-1986)
» Never Say Die Open Air - Trier - 12/06/2011
» Like a rolling stone (LARS pour les intimes)
» Trier et débarasser

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: Cinéma-
Sauter vers: