Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jo Nesbø

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Jo Nesbø   15/10/2010, 03:33

« L’homme chauve-souris », collection Folio Policier. ? ! ?

Mise en garde : ce roman serait-il une œuvre d’imposture, un simulacre de polar noir ? Une enquête policière ? Il en est très peu question. Certes les premières pages débutent bien par le meurtre d’une touriste norvégienne sur des terres australiennes. Certes il y a bien un flic bourru et alcoolique, norvégien lui aussi, qui atterrit au pays des kangourous pour participer à l’enquête, en tant qu’observateur bien entendu, et pour aider ses « collègues » à l’autre bout du monde. Mais, à vrai dire, Harry Hole, cet inspecteur de la police d’Oslo, semble plus préoccupé par la bouteille que par la résolution du meurtre. Et quand il n’est pas saoul, il pense surtout à baiser une belle rousse, serveuse et suédoise, de quoi assouvir ses fantasmes les plus salaces. Il y a bien ce flic aborigène, Andrew Kensington, dépêché spécialement par sa hiérarchie pour accompagner le norvégien ; mais lui aussi s’intéresse davantage à servir de guide touristique pour « l’étranger » et à partager sa passion pour la boxe dans de nouvelles arènes du cirque des temps modernes.


Du moins, c’est le sentiment qui prédomine, ma lecture achevée. Mais est-ce réellement un « mal » pour ce polar norvégien à la sauce australienne ? Au fil de cette pseudo enquête, je découvre le peuple aborigène avec son histoire et ses coutumes. J’apprends leurs langues et m’immisce dans leurs anciennes légendes et autres mythologies du terroir. J’entrevois leurs mises à l’écart de la société australienne par des blancs coloniaux venus voler leurs propres terres. Je prends le temps d’observer aussi la flore et d’écouter la faune de cette contrée si lointaine. Les paysages défilent sous mes yeux et j’apprends à reconnaître chaque poisson multicolore de la baie de Sydney. Oups et Ouf, j’échappe de peu au crocodile venu me croquer la jambe. Je sais maintenant pourquoi sur les longues routes désertiques, j’y vois de nombreux kangourous… morts ! Sous la poussière. Paix à leurs âmes. Bref, je me retrouve plongé en plein cœur du bush australien.

Mais que les amateurs de polars se réjouissent : le meurtre de cette jeune touriste norvégienne sera bien résolu, le coupable démasqué dès que Harry le blasé aura retrouvé l’inspiration et le feeling « du fin limier » autour de quelques bouteilles de whiskys, de vins, de bières et de tous autres alcools forts. De l’exotisme, à n’en pas douter, un soupçon de suspense, le passeport en poche, je m’imagine déjà le teint halé sous ce soleil australien, accablé par la chaleur de ce pays, avec une planche de surf sous le bras… Drôle de destination pour un polar nordique !

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Jo Nesbø   15/10/2010, 03:35


« Terra nullius », c’est un petit concept amusant, tu sais. C’est quelque chose que les Anglais ont inventé quand ils sont arrivés ici, en voyant qu’il n’y avait pas des masses de terres cultivées en Australie. Il se trouve que les Aborigènes formaient un peuple semi-nomade, qui vivait de chasse, de pêche et de cueillette. Et juste parce qu’eux ne passaient pas la moitié de la journée courbés sur des champs de patates, les Anglais les ont considérés comme inférieurs. Ils partaient du principe que le travail de la terre était un maillon obligatoire dans l’évolution de toute civilisation, en oubliant que les premiers qui étaient venus ici avaient failli mourir de faim après avoir essayé de vivre sur ce que leur donnait cette terre stérile. Mais les Aborigènes connaissaient la nature de A à Z, se déplaçaient pour trouver leur nourriture en fonction des saisons, et semblaient vivre dans l’abondance. Le Capitaine Cook en parlait comme des êtres les plus heureux qu’il ait jamais rencontrés. Ils n’avaient tout simplement pas besoin de travailler la terre. Mais parce qu’ils n’étaient pas sédentaires, les Anglais ont décidé que cette terre n’appartenait à personne. C’est donc devenu terra nullius. Et selon ce principe, les Anglais pouvaient sans scrupule établir des titres de propriétés aux colons intéressés, sans se soucier de ce que les Aborigènes pouvaient en penser. En fin de compte, ils n’étaient pas propriétaires de leur terre. »

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Fido
Fils des Mothers
avatar

Messages : 1166
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Jo Nesbø   15/10/2010, 05:35



Parfait Mouton! tu as commencé par le premier. Je pense qu'il est important de les lire dans l'ordre. Ce n'est pas perceptible avec le premier volume mais petit à petit, se mettent en place des éléments extérieurs à l'enquête traitée chaque livre qui laissent percevoir et ouvrent sur quelque chose de plus vaste tant sur la personalité de Harry Hole que de la société norvégienne dans laquelle il évolue.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Jo Nesbø   29/11/2010, 14:16

Une petite confirmation : il y en a donc 7 avec L’homme chauve-souris, qui est le premier ?
Revenir en haut Aller en bas
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Jo Nesbø   29/11/2010, 14:32

Utopie a écrit:
Une petite confirmation : il y en a donc 7 avec L’homme chauve-souris, qui est le premier ?

Je confirme, en tant que non expert mandaté, que L'homme chauve-souris semble être le premier Harry Hole.
Après, Wikipedia en dénombre 7 autres :

* L'Homme chauve-souris (1997), Gaïa Polar 2002
* Les Cafards (1998), Gaïa Polar 2003
* Rouge-Gorge (2000), Gaïa Polar 2004
* Rue Sans-Souci (2002), Gaïa Polar 2005
* L'Étoile du diable (2003), Gallimard Série Noire 2006
* Le Sauveur (2005), Gallimard Série Noire 2007
* Le Bonhomme de neige (2007), Gallimard Série Noire 2008


Mais Wikipedia English montre la présence d'un huitième en anglais... pas encore traduit chez nous :
* The Leopard (2010).

Je n'ai pas été voir Wikipedia Norway... peut-être que là-bas, on annonce son quinzième Harry Hole... D
Plus sérieusement, le Site officiel Jo Nesbo (et là, c'est du sérieux) s'arrête aussi au Panserhjerte (alias The Leopard en anglais, alias Le Léopard en français)
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Fido
Fils des Mothers
avatar

Messages : 1166
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Jo Nesbø   29/11/2010, 14:34

Utopie a écrit:
Une petite confirmation : il y en a donc 7 avec L’homme chauve-souris, qui est le premier ?

Oui, 7.
Un huitième livre de Nesbo " Chasseurs de têtes" mais qui ne s'inscrit pas dans la série Harry Hole.
Pour ce que j'en sais à ce jour, mais peut être plus pas encore traduits.... je suis pas libraire. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
IzaBzh

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 51
Localisation : Bourgogne/Paris

MessageSujet: Re: Jo Nesbø   24/3/2011, 06:41

Puisqu'il paraît que des milliers d'internautes attendent mon avis, voilà ce que j'ai pensé de "L'homme chauve-souris" :
Ce qui semble avoir rebuté plusieurs lecteurs est justement ce qui m'a attirée dans ce livre : le temps que prend l'auteur pour installer les personnages, leurs histoires, le fait qu'il s'agisse plus d'un roman que d'un roman policier. Harry est attachant, même s'il est loin d'être un petit saint, et les autres personnages aussi.
Ce qui aurait pu me déplaire, ce sont quelques vérités qui deviennent des poncifs à force d'être rebattues : le SDF avait une vie avant de passer son temps à se saoûler, les méchants colonisateurs contre les gentils aborigènes, le flic alcoolique, etc. Mais bon, Nesbo arrive très bien à faire passer tout ça ! J'ai également aimé l'atmosphère parfois onirique - Harry raconte souvent ses rêves bizarres, et la lutte du personnage pour vivre avec son passé.
Bref, un auteur que je découvrais lors de cette lecture et que j'ai envie de continuer à explorer.
Revenir en haut Aller en bas
http://avel-iza.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jo Nesbø   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jo Nesbø
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Ivre de livres :: 
Bandes dessinées, Poésie, Polars & S.F.
 :: Polars
-
Sauter vers: