Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jacques Audiard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Jacques Audiard   16/10/2010, 06:51

Jacques Audiard a personnellement reçu 8 Césars : 2 pour le meilleur film, 2 pour le meilleur réalisateur, 3 pour le meilleur scénario et une pour la meilleure première œuvre. Il également obtenu le Prix Louis-Delluc et 2 récompenses au Festival de Cannes : le Prix du scénario en 1996 et le Grand prix du jury en 2009.


Pourtant, à son actif en tant que réalisateur, 5 films seulement. Mais quels films ! Je crois les avoir tous vu (un p'tit doute sur le premier), mais tous m'ont apporté le petit quelque chose qui transforme un film en moment intense...


  • 1994 : Regarde les hommes tomber
  • 1996 : Un héros très discret
  • 2001 : Sur mes lèvres
  • 2005 : De battre mon cœur s'est arrêté
  • 2009 : Un prophète

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Jacques Audiard   16/10/2010, 07:09

Condamné à six ans de prison, Malik El Djebena, ne sait ni lire, ni écrire. À son arrivée en Centrale, seul au monde, il paraît plus jeune, plus fragile que les autres détenus. Il a 19 ans.
D'emblée, il tombe sous la coupe d'un groupe de prisonniers corses qui fait régner sa loi dans la prison. Le jeune homme apprend vite. Au fil des " missions ", il s'endurcit et gagne la confiance des Corses.
Mais, très vite, Malik utilise toute son intelligence pour développer discrètement son propre réseau...



Après Midnight Express, voilà un second film sur le monde carcéral, Autre époque, autre monde, autre motivation !

Mais voilà, ce film peut avoir quelque chose de dérangeant. Passons sur les qualités techniques : 2h30 d'un film sans temps mort, une interprétation remarquable de Tahar Rahim, novice au cinéma, et de Niels Arestrup, une réalisation sans faille et irréprochable, une violence suggérée du milieu, un huis clos carcéral peu habituel dans la cinémathèque française...

"moi, j'travaille pour ma gueule" : où comment un petit gamin de banlieue va pouvoir devenir un Homme et un Caïd en côtoyant les esprits les plus malfaisants de cet univers carcéral. Intelligent, il va se fondre au sein des communautés, pour son propre bien, et en surfant sur l'influence des corses, des gardiens véreux et des musulmans, son propre réseau va se mettre en place en dehors de la prison.
Il est entré à la Centrale en tant que moins que rien, un simple arabe des cités et 6 ans après, il en sortira Grand Manitou. La prison serait une école de la vie pour Jacques Audiard...

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
 
Jacques Audiard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Diable amoureux de Jacques Cazotte.
» Jacques Ibert (1890-1962)
» Chansons à écouter... Jacques Deljéhier
» Jean Jacques Rousseau
» Jean-Jacques Di Tucci

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: Cinéma-
Sauter vers: