Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Leos Carax

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Leos Carax   25/11/2010, 13:56

Ma première rencontre avec Leos Carax, réalisateur que je qualifierai d’atypique est somme toute récente.
Une portion du film Tokyo !, composé de 3 court-métrages en association avec Joon-ho Bong et Michel Gondry.
Sa contribution avait pour titre Merde, film avec Denis Lavant, qui sans m’éblouir m’a suffisamment intrigué pour découvrir le réalisateur…




Leos Carax & Denis Lavant
Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Leos Carax   25/11/2010, 14:04

J’enchaîne immédiatement avec cette seconde rencontre.
Deux clochards sur un pont de Paris et une belle muse à l’œil masqué.
Denis Lavant (Alex), Klaus Michael Grüber (Hans) et Juliette Binoche (Michèle).
1991. Les amants du Pont-Neuf.


Le film commence sur ce centre d’hébergement de Nanterre. Des images terribles, violence et corps décharnés, annoncent l’entrée du spectateur au milieu d’un monde qu’il n’a pas l’habitude de voir ou de partager, celui des sdf. Alex y passe une nuit, le temps de se retaper une petite santé et d’avoir un plâtre au pied. Mais, son amour et son obsession pour le Pont-Neuf est plus fort que tout, et s’échappera vite fait pour retrouver son « camarade » de couchette en plein air, Hans, son fournisseur officiel en somnifère. Sauf que sur son banc, il découvrira Michèle, une femme abattue par son passé et par une maladie des yeux qui irrémédiablement, et à petit feu, l’a rendra aveugle, à coup sûr…

Alex est un artiste saltimbanque et cracheur de feu qui court, sautille, fait des cabrioles pour impressionner la belle Michèle, artiste elle-aussi qui se ballade avec son carton à dessin. Le film suit la formation de ce couple de marginaux, sur les pavés du Pont-Neuf en reconstruction et offre une immersion totale au milieu des sans-abris, et nous montre un amour fou, exclusif ou plus rien ne compte à part l’autre. Leos Carax fait de cet amour fou une succession de numéros de cirque, danse et cracheur de feu, feux d’artifice et ballet dans le métro, un film très esthétique et chaleureux à l’âme passionnée et humaine. Je ne regrette pas une seule seconde de l’avoir vu, même des années après sa sortie. Le film n’a pas vieilli, la condition des sdf n’a pu qu’empirer au cours de ces dernières décennies, l’amour fou existe toujours, le Pont-Neuf aussi, seule La Samaritaine (indissociable de l’image du Pont-Neuf) a disparu…


Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
 
Leos Carax
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Johnny et Leos Carax : rendez-vous manqué
» Leos Janacek (hors opéras et messe)
» Leos Janacek
» Janacek : Messe glagolitique
» Ecoute comparée : Leos Janacek, 2e quatuor "Lettres intimes"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: Cinéma-
Sauter vers: