Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dorothy Allison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Dorothy Allison   13/12/2010, 14:28

Dorothy Allison est née en 1949 à Greenville en Caroline du Sud et vit aujourd’hui en Caroline du Nord avec sa compagne Alix Layman et son fils. Engagée, elle a milité dans plusieurs associations féministes et lesbiennes. Issue d'une famille pauvre, elle a obtenu une bourse d'études et est devenue professeur de littérature.

De son propre aveu, Dorothy Allison avait un don pour raconter des histoires horribles à ses sœurs et à ses cousins. Plus tard, c'est chez Flannery O'Connor et James Baldwin qu'elle trouvera l'inspiration littéraire. Il faut croire que ce parcours lui a porté chance puisqu’aujourd’hui, elle publie des best-sellers remarqués par le New York Times et a été nominée pour le National Book Award pour son premier roman autobiographique Bastard Out of Carolina.

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Dorothy Allison   13/12/2010, 14:36

Bone, une bâtarde né en Caroline du Sud.
Bone, une jeune fille prédestinée à flâner sur la terrasse de la maison familiale, à cancaner avec les figures matriarcales, au milieu des champs et de la poussière, au parfum des blés et des tartes aux myrtilles. Pourtant...
Bone, un visage empli de tristesse et de haine.

Elle se souvient et se raconte, Ruth Anne Boatwright. De son enfance et de sa famille se dresse le portrait de la misère rurale de Caroline du Sud, de la violence du moment, et des sombres espoirs d’un monde trop brutal pour une jeune fille. Surtout, elle nous parle de sa maman qu’elle chérissait plus que tout, mais aussi de son beau-père à qui elle éprouve un sentiment farouchement haineux.


Il ne m’a jamais dit : « Ne le dis pas à ta mère. » Il n’a jamais eu besoin de le dire. Je ne savais pas comment parler à quelqu’un de ce que je ressentais, de ce qui m’effrayait, me couvrait de honte et me faisait pourtant rester là, debout, sans bouger, désespérée, pendant qu’il se frottait contre moi et enfouissait le visage dans mon cou. Je ne pouvais pas le dire à maman. Je n’aurais pas su expliquer pourquoi je restais là et le laissais me toucher. Ce n’était pas du sexe, pas comme un homme et une femme qui poussent leur corps nu l’un dans l’autre, mais c’était quand même un peu comme du sexe, quelque chose de puissant et d’effrayant qu’il voulait furieusement et que je ne comprenais pas du tout. [...]

Papa Glen sentait la sueur et le Coca-Cola, ou la lotion après-rasage et les cigarettes, mais surtout une chose sur laquelle je ne pouvais mettre de nom - une chose acide, amère et âcre. La peur. Ça devait être la peur. Mais je n’aurais su dire si c’était la sienne ou la mienne. Je n’aurais rien pu dire. Je savais seulement qu’il devait y avoir quelque chose que je faisais de travers, quelque chose de terrible.


Plus qu’un roman autobiographique, Bone, la naissance et l’histoire d’une poussiéreuse bâtarde, apparaît comme un travail de thérapie visant à exorciser son passé douloureux. Coup de poing dans la gueule, uppercut dans l’estomac. Dorothy Allison raconte sa vie dans ce climat familial tendu, livre ses aspirations de petite fille au milieu des siens, nous parle de son enfance, de sa misère et de son désespoir, elle, considérée comme une bâtarde, tout en bas de l’échelle sociale, ne valant pas mieux que la racaille (en dessous d’elle, il n’y a que les négros ; mentalités sudistes des années 50).

Très jeune, elle a déjà la haine. La haine d’être née sans père, la haine d’avoir un beau-père qui la hait et la bat. Dans ce roman, elle se souvient de l’amour pour sa mère mais aussi du désespoir et de la folie destructive d’un tel beau-père. Elle arrivera à survivre, certes, puisqu’elle arrive à nous en parler, mais dans quel état, pour avoir vécu une enfance dans un monde de tabous et d’inceste, de violence et de brutalité gratuite et insoutenable.

De la pitié, je crois qu’elle n’en veut pas, surtout maintenant qu’elle écrit et qu’elle n’est plus la petite bâtarde de Caroline du Sud. Elle s’est échappée de ce monde surtout grâce aux livres, à la littérature et aussi à la musique de Johnny Cash et June Carter qu’elle a secrètement rêvée d’imiter...

Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Le Mouton Sauvage
Rockeur en méditation
avatar

Messages : 2206
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 45
Localisation : On The Highway To Hell

MessageSujet: Re: Dorothy Allison   13/12/2010, 14:41

Mes fantasmes sont devenus plus violents et plus compliqués quand papa Glen a continué de me battre avec les deux ou trois ceintures qu’il avait mises de côté pour moi. Bien graissées, aussi lisses et souples que du cartilage sous le gras du poulet, ces ceintures étaient accrochées derrière la porte de son placard [...]

Je crois qu'après cet extrait, il est devenu inutile d'en dire davantage. Ces quelques phrases parlent d'elle-même.
L'Histoire de Bone (Bastard Out of Carolina) - Dorothy Allison


Revenir en haut Aller en bas
http://leranchsansnom.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dorothy Allison   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dorothy Allison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dorothy Norwood
» Bernard Allison Group - The Otherside
» Luther Allison-Luther's blues (1974)
» Luther Allison - Underground (2007)
» Bernard Allison à La Batterie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: Ivre de livres :: La Bibliothèque :: US - Canada-
Sauter vers: