Rock'n Livres, forum Musique, Arts et Littérature, est né de nos passions,

afin de partager nos coups de coeur, émotions et critiques de livres, CD, films, peintures et découvrir d'autres horizons.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nicolas de Staël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Nicolas de Staël    8/1/2011, 00:27



Je voulais vous montrer ce tableau, une envie de fraicheur, de bleu et c'est un coup de coeur que j'avais omis de partager.


Nicolas de Staël né le 5 janvier 1914 à Saint-Pétersbourg, mort le 16 mars 1955 à Antibes (il repose dans le cimetière de Montrouge), est un peintre français originaire de Russie. Sa technique picturale le rapproche de celle d'un sculpteur.
Chez de Staël, même le noir était lumière et, par leur texture unique, ses toiles ont exploré des lignes de force inédites.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
Bulleuse d'encre
avatar

Messages : 3632
Date d'inscription : 24/07/2009
Localisation : Loin

MessageSujet: Re: Nicolas de Staël    9/1/2011, 06:39

Un dossier intéressant sur le travail de Nicolas de Staël.

Depuis sa première rupture avec la figuration, en 1942, Nicolas de Staël est convaincu de l’impossibilité d’une abstraction radicale. En effet, très attaché à la peinture classique, il tente à tout prix de sauvegarder le rapport au monde exprimé à travers elle. Mais comment retrouver cette relation au monde dans le contexte de l’art moderne ? Le recours à la peinture comme matière vivante (comme “substance animée” selon son ami Van Gindertael) constitue sans doute la réponse du peintre.

Nicolas de Staël se situe à l’aboutissement d’un développement historique dans lequel il s’incarne. Fidèle au tableau, il appartient - selon André Chastel - au dernier âge de la peinture, qui reste traitement de la pâte et recherche d’épiderme.
Si la matière est bien au cœur de la problématique staëlienne, elle est une préoccupation commune aux peintres des années 50, de Dubuffet à Soulages, dont certains - et Staël lui-même - furent regroupés sous le nom d’Ecole de Paris.


Revenir en haut Aller en bas
 
Nicolas de Staël
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nicolas Gombert
» Un Joyeux Anniversaire à Nicolas Pe
» Cantates sérieuses et comiques de Nicolas Racot de Grandval
» Emission spéciale Nicolas Canteloup
» Frédéric Nicolas Duvernoy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock'n Livres :: La Galerie Art et Essai :: De l'Atelier à l'Expo-
Sauter vers: